Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Ffs

SPARKS - Terminal Jive (1980)
Par ARP2600 le 8 Décembre 2015          Consultée 1885 fois

Oui, c'est bien l'album avec « When I'm with you ». Non, ce n'est pas une erreur de notation. Le but de cette chronique n'est pas de vexer certains lecteurs français mais il faut se rendre à l'évidence, Terminal Jive est un des moins bons albums des SPARKS. Difficile d'expliquer pourquoi, c'est juste un fait, mais nous pouvons toujours essayer de détailler le problème.

Rappelons que les frères Mael avaient fait un « coup » en 1979 en s'alliant avec Giorgio Moroder pour changer radicalement de style et essayer de donner un second souffle à leur carrière. Un pari plutôt réussi : N°1 in Heaven est un délicieux album disco/synthpop, kitsch comme ce style peut l'être mais c'est ce qui en fait l'attrait. En 1980, il ne reste pas grand-chose de la fraîcheur de ce nouveau départ. Moroder se contente de coproduire l'album suivant, avec l'aide du débutant Harold Faltermayer, qui sera connu plus tard pour ses thèmes électroniques de musique de film. De la disco, on ne retrouve plus grand-chose sur Terminal Jive...

Cet album débute plutôt leur série d'albums new wave, qui s'étend sur une bonne partie de la décennie. N°1 in Heaven n'aura été qu'une diversion, mais il est normal que leur nature rock revienne rapidement. Après tout, c'est peut-être eux qui ont proposé les premières chansons new wave en 75, c'est bien leur droit de profiter un peu du succès de ce genre, et c'est de toute façon très logique qu'ils s'y sentent à l'aise. Et donc, Terminal Jive présente une nette dominance des sons électroniques, mais il y a manifestement des guitares et la batterie semble conventionnelle, même si les notes de l'album ne donnent aucun autre nom que ceux des frères Mael.

Alors, quel est le problème ? Il se trouve surtout dans les deux premiers tiers de l'album, entièrement composés par les frères Mael seuls. Les trois dernières chansons, auxquelles ont contribué Faltermayer et Moroder, sont bien plus satisfaisantes, mais viennent un peu tard. Simplement, cet album est mou, l'antithèse des rythmes exubérants de leurs grands albums de 74. Ceci concerne bien entendu le fameux « When I'm with you », qui a eu un grand succès en France et reste la seule chanson vraiment connue du groupe dans ce pays. Quelle tristesse... Chers lecteurs, très sérieusement, si ce titre est le seul que vous connaissiez d'eux, par pitié, essayez Kimono My House pour savoir de quoi ils sont vraiment capables. Cette soupe est indigne d'eux.

Toute la première face est de la soupe, d'ailleurs. Si « When I'm with you » est d'un romantisme et d'un manque de dynamisme lamentables, elle reste un minimum agréable, ce qui n'est certes pas le cas des répétitives et barbantes « Just because you love me » et « Rock'n'roll people in a disco world », qui se ressemblent de toute façon tellement qu'on pourrait ne pas se rendre compte qu'on a changé de plage. Néanmoins, la preuve la plus flagrante de manque d'inspiration est la fin de la face : une version instrumentale de « When I'm with you », pour ceux qui n'en ont pas encore eu assez des six minutes de la première.

Le dernier titre proposé par les frères seuls est « Young Girls », qui commencerait plutôt bien mais dont les refrains sombrent dans le romantisme gluant. Il faut donc attendre « Noisy Boys » pour se réveiller un peu. Son rythme plus entraînant, cette fois vraiment new wave, rend ses répétitions acceptables. « Stéréo » ressemble assez à de l'Ultravox et est plutôt sympa. Enfin, le final « The Greatest Show on Earth » est la seule chanson à retenir ici, elle est comparable à « La dolce vita » sur l'album précédent.

Terminal Jive est clairement surestimé. Ce n'est pas de la bonne new wave. Il suffit de le comparer avec tout ce qui est sorti en 1980... une performance risible de la part des Sparks, vraiment, à peine digne d'un groupe de seconde zone, ce qu'ils ne devraient pas être. Même au niveau des paroles, fort peu fournies, il n'est pas satisfaisant. Ce n'est pas très juste qu'ils aient fait un tube en France avec ça, suivi d'une tournée conséquente. Enfin... heureusement, ce n'était qu'un coup de barre passager. Les quelques suivants ne sont pas tous du grand génie, mais sont au moins crédibles.

Note : 1,5/5

A lire aussi en NEW-WAVE par ARP2600 :


ULTRAVOX
Systems Of Romance (1978)
Ni plus ni moins que la fondation de la new wave.




XTC
Go 2 (1978)
Le disque post-punk de xtc.


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Ron Mael (claviers)
- Russel Mael (chant)


1. When I'm With You
2. Just Because You Love Me
3. Rock'n'roll People In A Disco World
4. When I'm With You (instrumental)
5. Young Girls
6. Noisy Boys
7. Stereo
8. The Greatest Show On Earth



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod