Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ben Harper
 

 Site Officiel (134)

Xavier RUDD - Solace (2004)
Par GEGERS le 13 Juillet 2017          Consultée 94 fois

Il y a des choses qu'il est bien plus pratique, voire agréable, de faire seul qu'à deux. Faire les courses par exemple. Cela évite les batailles liées au contenu du caddie à remplir. Faire le ménage. Pas de remarques du genre "tiens, tu n'as pas passé l'aspirateur dans ce coin". Enregistrer un album ? C'est une autre paire de manches. Pour autant, c'est ce pari que fait Xavier RUDD à l'occasion de son deuxième album, Solace. L'artiste australien est en effet seul à composer, interpréter et produire les morceaux d'une deuxième offrande résolument tribale, simplement aidé de son ami Todd Simko, qui se charge pour sa part du mixage de l'album.

Dire que Solace est le "bébé" de l'artiste est donc un doux euphémisme. L'artiste y a mis ses tripes, son âme et tout son talent, proposant ainsi un album résolument plus abouti que sa première réalisation studio publiée deux ans plus tôt. Et puis, cet opus n'en est pas pour autant minimaliste. Seulement, Xavier RUDD se charge de tout : chant, guitare, harmonica, lap steel, didgeridoo, batterie, djembe, stomp box... n'en jetez plus. Vous l'aurez compris, en plus d'être un interprète de grand talent, le bonhomme est un multi-instrumentiste accompli. L'artiste, sur cet opus plus que jamais, vit sa musique intensément, et lui confère une spiritualité teinte d'animisme, qui reconnaît la Terre et les éléments comme des entités divines, tout du moins des autorités dotées d'une existence propre, qu'il faut respecter et chérir. Il le clame sur "G.B.A", titre folk électrique énervé. Xavier RUDD n'en peut plus, et la douleur qu'il ressent à la vue des dommages causés à la Terre est physique, elle est palpable dans les intonations de sa voix, qui se fait carrément plaintive. L'aspect mordant de la guitare électrique, qui tranche avec les ambiances tribales apportées par le didgeridoo, font de ce morceau un des tous meilleurs de l'album.

Et celui-ci en compte d'autres. Entre folk et reggae, Xavier RUDD propose des titres bariolés à la saveur immédiate, entrecoupés de courtes plages instrumentales. "Let me be" et son harmonica sautillant, le morceau-titre "Solace", titre folk délicat et tendre, inspiré par Ben Harper, sont de véritables pépites. "A 4th World" est également une indéniable réussite. Minimaliste (débutant en guitare-voix) puis plus démonstratif, une guitare électrique mordante faisant son apparition, ce morceau traite du "quart-monde", celui des gens que l'on ne voie pas, dont on ne parle pas. Un beau motif de réflexion. Si une reprise mélancolique du "No Woman no Cry" de Bob MARLEY vient confirmer les influences reggae de l'artiste, Solace se veut nettement folk. En fin d'album, la ballade "Partnership" permet à l'artiste à la fois "enfantine" (diront certains) de se faire plus calme et en paix après un déluge d'émotions brutes. Voilà, un déluge d'émotions brutes, c'est ce qu'est ce Solace à la fois intense et mesuré, l'oeuvre personnelle pharaonique d'un artiste amoureux de la Terre et des hommes de bonne volonté. Un des albums les plus réussis de l'Australien.

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Roddy WOOMBLE
Listen To Keep (2013)
Talent en affinage




Francis CABREL
Fragile (1980)
Moustache au vent, Cabrel va de l'avant!


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Xavier Rudd (guitare, harmonica, batterie, chant, didgeridoo...)


1. Shelter
2. 3 Degrees
3. Let Me Be
4. Solace
5. G.b.a.
6. In Transit
7. Chances
8. Journey Song
9. A Fourth World
10. Yirra Kurl
11. No Woman No Cry
12. Partnership
13. Silence
14. Green Spandex



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod