Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Liane FOLY - Entre Nous (2001)
Par ERWIN le 1er Août 2017          Consultée 236 fois

Deux années après son Acoustique, et pour fêter le nouveau millénaire, Liane FOLY se prend en main de A à Z et désormais compose elle-même, se faisant aider par plusieurs grands noms de la composition, comme vous allez le constater. Milieu de carrière donc, et vous allez voir que malgré une capacité extraordinaire pour chanter le blues ou la grande chanson traditionnelle, Liane choisit de faire un album profondément variété pour rallier à sa cause le plus grand nombre de fans. Calcul ou choix délibéré ? Toute la question est là !

Bon, ça se complique : le hit de cette livraison, « On a tous le droit », est en effet une des chansons que j'éxècre le plus. Ce tube a pourtant eu une carrière très honorable au sommet des charts. Les paroles me semblent grotesques, le rythme en carton, pas de mélodie, rien pour faire s'agiter les papilles ou à défaut provoquer un semblant d'érection ! C'est terrible ! Chaque écoute me paraît plus poussive et horrible que la précédente. Presgurvic prouve ici à tout jamais que tout n'est pas une question de talent. Mais je serai curieux de connaître l'opinion de ceux qui auraient de l'attachement pour ce titre.

Et cette première impression se confirme rapidement : de la variété basse du front sur la plupart des titres ici proposés. « Une place sur terre » se perd dans une inconsistance navrante. Avec « Entre nous », le titre de l'album, on entre de plain-pied dans une variété assez classique mais hélas aussi tout à fait basique et sans saveurs. Alors certes, la voix exceptionnelle est là, jamais prise en défaut. Les paroles sont à nouveau tartignolles à mort et n'imposent plus aucun smooth. « Personne n'aime personne » n'est pas inécoutable, mais procure tout de même une furieuse impression d'être trompé sur la marchandise. Au moins « Comme tout l'monde » propose un petit rythme exotique bienvenu dans cette masse de gélatine variétoche.

« La même peine » pourra rappeler à certains des compos à la J.J GOLDMANN, dans la forme des couplets et même sur le gentillet refrain. D'ailleurs, son acolyte Michael JONES est sur l'album à diverses reprises. Bon cela dit, n'est pas Jean-Jacques qui veut et pour le coup, la chanson me semble d'une indigence rare. J'aurais préféré ne pas être si sévère. En fait, je pense que ces paroles d'une banalité affligeante, avec des rimes dignes d'ados prépubères, ne conviennent pas à notre belle lyonnaise, qui pour moi, définitivement, devrait rester dans le domaine qui jouxte le jazz et le blues, ou alors la grande chanson traditionnelle française.

Dieu merci, quelques titres surnagent tout de même : le sommet de cet opus est incontestablement « Nous ne sommes presque rien », qui la voit rejoindre les accents d'une Véronique SANSON. Enfin quelque chose de plus couillu ! Ça fait plaisir de voir qu'au beau milieu de tant de guimauve, la grande Liane FOLY trouve encore les ressources de Survivre comme elle le dit dans la chanson. Voilà qui me permet enfin de dire du bien de ma chère brunette ! Un superbe titre ! On retrouve l'immense Catherine LARA sur la jolie mélodie au piano de « Etre vrai », et là, à nouveau, Liane retrouve de sa superbe. On reste dans un domaine trop variété à mon goût, mais le plaisir est bien là. « Ces petits rien » la voit renouer avec le ton de voix qu'on aime entendre chez Liane, la mélodie n'est pas vilaine, quoiqu'un brin répétitive, et manque de smooth.

Un duo avec Robert Hossein sur « Les mots d'Hélène »... C'est toujourss perturbant quand une grande voix du cinéma fait une incursion dans le domaine de la chanson. Hossein n'a rien d'un chanteur à la base et ne s'en réclame pas. Du coup, le résultat me semble un rien fade, on quitte le domaine de la chanson. Certes, le résultat est frappant, mais il est plus cinématographique que musical. Dans « Les petites cicatrices », elle évoque rides et opérations de chirurgie esthétiques, c'est en tout cas ce que je comprends. Liane a toujours assumé, de ce point de vue, bravo. Le titre est mignon. Enfin, Maxime LEFORESTIER donne à Liane le mi-blues mi-jazz « Toujours autant besoin d'amour », et c'est déjà plus intéressant. Titre tellement révélateur de la chanteuse dont la personnalité reste toutefois toujours aussi attachante.

Comment voulez-vous que je note un album pareil ? Bien sûr, le travail de production est superbe. Les férus de variétés française aimeront peut-être, mais j'ai du mal à croire que les afficionados de Liane FOLY puissent trouver ici de quoi contenter leur amour de belles voix. Un faux pas donc, mais déjà, les autres talents de Liane commencent à poindre sous la chanteuse. Elle se prépare à embrayer une carrière d'imitatrice et d'humoriste qu'on ne lui soupçonnait pas. Difficile d'être sur tous les fronts avec une qualité omniprésente. Je mets donc une note médiocre, mais je conseille toutefois l'écoute de « Nous ne sommes presque rien » avant de brûler l'album.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par ERWIN :


Joe DASSIN
Le Jardin Du Luxembourg (1976)
Symbolique !




Julien CLERC
Aime Moi (1984)
On t'aime !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. On A Tous Le Droit
2. Ces Petits Rien
3. Entre Nous
4. La Même Peine
5. Comme Tout L'monde
6. Etre Vrai
7. Toutes Les Histoires D'amour
8. Personne N'aime Personne
9. Une Place Sur Terre
10. Nous Ne Sommes Presque Rien
11. Toujours Autant Besoin D'amour
12. Les Petites Cicatrices
13. La Chanson D'hélène



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod