Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-PUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : +44

BLINK 182 - Blink-182 (2003)
Par T-RAY le 4 Janvier 2018          Consultée 387 fois

Qui aurait cru qu’en 2003, à peine sorti de l’enchaînement "Enema Of The State"/"Take Off Your Pants And Jackets" qui le porta au sommet des charts et de la bankable-itude, BLINK-182 allait prendre de la distance avec le Pop-Punk dont il était devenu, pour ainsi dire, synonyme ? Fer de lance du genre qu’il avait quasiment fini de représenter à lui seul – GREEN DAY et The OFFSPRING étant alors quelque peu tombés en désuétude – le power trio composé de Tom DeLonge, Mark Hoppus et Travis Barker a pourtant pris la dangereuse décision de prendre des risques sur le plan artistique. Une décision qui a pu surprendre ceux qui ne voyaient en BLINK-182 qu’une petite bande d'opportunistes profitant d’un mouvement musical lancé par d’autres.

Sauf que les trois zozos sont des êtres humains comme les autres, avec un background musical personnel et des envies bien naturelles d'explorer d’autres voies. Quelques années avant de se lancer dans des projets réellement divergents chacun de leur côté, ils allaient offrir sur leur album éponyme un visage qu’on ne leur connaissait pas. Un visage marqué notamment par les années 1980, celles de leur enfance et de leur début d’adolescence. Pour Hoppus et DeLonge, cela passait par rendre hommage à l’une de leurs idoles de toujours, Robert Smith, l’inoubliable leader échevelé de The CURE. Auquel les deux amis d’enfance offrent un featuring sur un "All Of This" qui, toute ballade qu’il soit, respire les relents de New Wave dont le combo anglais était l’un des précurseurs.

De sa voix pleine de feeling, Smith donne une ampleur inattendue à un morceau qui aurait pu être banal sans lui. Et marque d’une empreinte d’originalité ce sixième album studio des Californiens. Si l’on imaginait mal BLINK-182 s'acoquiner avec l’âme de The CURE, force est de reconnaître que le featuring fonctionne très bien. Et ce morceau est finalement à l’image du disque tout entier : une petite surprise bienvenue et révélatrice du bagage musical qu’embarquent les deux co-fondateurs du groupe de Pop-Punk. Les surprises ne cessent pas de surgir sur cet album, l’autre ballade qu’est "I Miss You", acoustique, offrant même à BLINK-182 son premier tube du genre. Un morceau qui, malgré une succession d’accords simples, affiche un côté laid-back fort appréciable et dispose toujours d’une cote d’amour certaine auprès des fans.

Plus électrique, "Down", la troisième des quatre ballades de cet album – power-ballade dirons-nous donc – dévoile elle aussi le visage un peu laid-back de BLINK. Avec ses patterns de batterie typés Hip-Hop, Travis Barker enrichit encore la composition de ce morceau. Et de tout l’album par la même occasion. Jamais depuis son arrivée en 1998 le batteur tatoué n’avait-il autant marqué la musique de la formation. Son goût du Hip-Hop ressort encore plus dans "The Fallen Interlude", riche en samples et rafraîchissant malgré le sentiment d’inquiétude qui l’habite. Bien sûr, BLINK-182 ne manque jamais de revenir au Pop-Punk, mais en exacerbant à plusieurs reprises le côté Pop par rapport au côté Punk. En cela, des morceaux comme "Asthenia", "Always" ou "Obvious" jouent avec l’auditeur, ne gardant leurs élans Punky que pour les refrains ou juste en ouverture.

OK, le power-trio sachant très bien qu’il doit à ses fans des tubes Punk à roulettes comme il leur en sert depuis une dizaine d’années, et se résout à envoyer des "Feeling This" – l’un des meilleurs morceaux de BLINK selon moi, avec ses harmonies vocales lumineuses – des "Violence", des "Go", des "Stockholm Syndrome", des "Asthenia" ou "Easy Target" qui, finalement, ne sonnent pas forcés le moins du monde. BLINK-182 s’est offert une belle récréation sur la moitié du disque, une moitié pour lui et rien que pour lui, il devait donc bien l’autre moitié à ses fans. Lesquels s’en trouvent beaucoup mieux servis, de fait. Véritablement ressourcés, Hoppus, DeLonge et Barker n’ont aucun mal à dérouler des titres de Pop-Punk de qualité qui s’inscrivent parmi les meilleurs de l’histoire du groupe. Et, sans aucun doute, parmi les plus variés.

En commettant cet album éponyme, BLINK-182 s’est donné de l’air pour des années, puisque leur album suivant, "Neighborhoods", devait attendre 2011 pour voir le jour. Huit années d’attente pour des fans insatiables qui ne verront pas leurs attentes comblées, eux qui avaient déjà été échaudés par la distance prise par Hoppus et DeLonge et leurs side-projects tout sauf aboutis. L’aboutissement, il est plutôt à chercher sur ce "Blink-182", un disque qui en dit bien plus long sur le talent intrinsèque des membres du trio que leurs différents travaux chacun de leur côté ensuite ou depuis leur reformation en 2009. S’il ne fallait creuser qu’un seul album dans la carrière de BLINK-182 pour se convaincre que les Californiens ne sont pas des imposteurs, c’est ce sixième opus studio qu’il faut écouter. Et réécouter parce que, franchement, ses près de 50 minutes coulent toutes seules.

A lire aussi en PUNK-ROCK par T-RAY :


SUM 41
13 Voices (2016)
Sum 41 a trois guitares... et ça s'entend !




BLINK 182
Take Off Your Pants And Jackets (2001)
Blink au sommet de son art... et de sa popularité


Marquez et partagez





 
   T-RAY

 
  N/A



- Tom Delonge (guitares, chant)
- Mark Hoppus (basse, chant)
- Travis Barker (batterie)


1. Feeling This
2. Obvious
3. I Miss You
4. Violence
5. Stockholm Syndrome
6. Down
7. The Fallen Interlude
8. Go
9. Asthenia
10. Always
11. Easy Target
12. All Of This
13. Here's Your Letter
14. I'm Lost Without You



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod