Recherche avancée       Liste groupes



      
REPRISES POUR ENFANTS  |  TRIBUTE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Francis Cabrel , Maxime Le Forestier , Brassen's Not Dead

Georges BRASSENS - Brassens Chanté Par... (2011)
Par RAMON PEREZ le 29 Janvier 2019          Consultée 319 fois

Je termine ce petit tour (qui pourrait encore largement se prolonger) des disques-hommage collectifs à Georges BRASSENS par cet enregistrement de 2011 qui a la particularité de vouloir s’adresser aux enfants. L’éditeur Formulette lançait alors cette collection, à laquelle est venue s’ajouter depuis BOURVIL, BOBY LAPOINTE, Joe DASSIN, BREL et dernièrement RENAUD. A chaque fois, il y a un livre d’images ainsi qu’un CD avec une dizaine de reprises. La pochette est toujours dessinée, avec la liste des interprètes participants. Pour ce disque, la première édition indiquait « Brassens chanté par » et les suivantes « Brassens pour les enfants – chanté par », comme le reste de la collection. Voilà pour le décor.

Et maintenant la grande question : ça veut dire quoi chanter pour les enfants ? Le gratteur de cordes avait en quelque sorte donné sa réponse puisqu’une compilation intitulée « Brassens chante pour les enfants » était sortie en 1970. On peut donc penser que certaines de ses chansons peuvent être plus facilement partagées avec les pitchous que d’autres. Une en particulier, « Le petit cheval », que des millions d’écoliers ont appris depuis. Pour l’anecdote, si cette chanson est devenue un pilier de la musique scolaire, c’est qu’à l’origine elle fut matraquée par quelques radios en réaction à la censure de « La mauvaise réputation ». Il était alors d’usage pour certains programmeurs de passer la face B de la chanson censurée (qui tenait la face A) et cette face B c’était « Le petit cheval », vous l’avez compris.

Mais les temps changent et, en 2011, chanter BRASSENS pour les enfants ne veut plus dire chanter « Le petit cheval », qui n’est pas présent ici. Contrairement à « Mourir pour des idées », ce qui laisse un brin perplexe. Que peut-on comprendre de cette chanson à l’âge tendre ? Je le reconnais sans mal : ce choix qui ne me convainc vraiment pas. De la compilation de 1970, on ne retrouve ici que trois morceaux : « La cane de Jeanne » (ça c’est l’évidence, d’ailleurs Henri DES la reprenait déjà sur Ils chantent Brassens), « Le parapluie » (en deux versions, autre point discutable de ce disque) et « Les sabots d’Hélène ». Concernant cette dernière, le côté enfantin est indiscutable puisqu’un chœur de bambins se constitue progressivement au fil de cette version très amusante que l’on retrouvera dans le troisième Pitt Ocha, la série de disques pour enfants des OGRES DE BARBACK.

Une autre façon évidente de faire de la chanson pour enfants est montrée par un spécialiste du genre : ALDEBERT (qui remplit de marmaille les zéniths grâce à ses Enfantillages). Avec Agnès BIHL sur « Maman Papa », la seule véritable chanson sur l’enfance de BRASSENS, puis en solo sur « Les copains d’abord ». Cela passe par une façon légère de faire les choses, amusante, rassurante et néanmoins entraînante. Paternelle quoi, mais dans le sens du père qui cherche à éveiller ses drôles, en toute bienveillance. Une façon de garder dans la voix quelque chose du gamin qu’il a été et qui résonne avec ceux qui l’écoutent. Une chose que je n’entends pas chez Simon Mimoun, le chanteur de DEBOUT SUR LE ZINC, qui ouvre et ferme le disque. Disons qu’il s’adresse plutôt aux grands enfants, ce qui est finalement une condition assez importante afin qu’un disque pour petits puisse tenir la longueur (sans donner l’envie aux parents de bien le cacher). Un peu pareil pour Yves JAMAIT.

Une partie des interprètes eux-mêmes a arrangé les chansons, avec ici une petite mention spéciale aux WEEPERS CIRCUS qui proposent les deux morceaux où l’ambiance est la plus singulière, un peu rêveuse. L’autre partie se base sur des arrangements manouches pleins de fraîcheur. Un style qui correspond parfaitement aux compositions de BRASSENS. La dernière partie de la réponse apportée par ce disque : chanter pour les enfants, c’est faire une musique assez légère, gentiment accrocheuse sans en faire trop. Entraînante la plupart du temps. Et de temps en temps la faire plus grave, songeuse. De ce point de vue, l’album est très bien géré, en termes de rythme et de longueur. Pour savoir s’il est vraiment réussi (il semble bien qu’il le soit), une seule solution : le mettre entre les mains de ta progéniture. Et si tu n’as pas cet article sous la main, tu peux toujours faire appel au grand enfant qui est en toi. Si l’écoute de ce disque ne révolutionnera en rien ta perception de l’univers du chanteur à la moustache, il te fera passer un bon petit moment et te fera connaître quelques versions fort sympathiques.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par RAMON PEREZ :


TêTES RAIDES
Gratte Poil (2000)
La crème de la crème




TêTES RAIDES
Viens ! (1997)
Le sens de la vie


Marquez et partagez





 
   RAMON PEREZ

 
  N/A



Non disponible


1. Les Passantes [debout Sur Le Zinc]
2. Marinette [yves Jamait]
3. La Cane De Jeanne [weepers Circus]
4. Maman, Papa [agnès Bihl & Aldebert]
5. Je M'suis Fait Tout P'tit [les Ogres De Barback]
6. Les Copains D'abord [aldebert]
7. La Chasse Aux Papillons [agnès Bihl]
8. Le Parapluie [yves Jamait]
9. Les Sabots D'hélène [les Ogres De Barback]
10. Le Parapluie [weepers Circus]
11. Mourir Pour Des Idées [debout Sur Le Zinc]



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod