Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK ACADIEN  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


SUROîT - Ressac (1996)
Par MARCO STIVELL le 18 Mars 2019          Consultée 78 fois

Reparti sur des bases plus que solides, SUROÎT propose, trois ans après son effort discographique de 1993, un album tout aussi excellent appelé Ressac. L'activité du groupe bat son plein, il donne de nombreux concerts et intègre petit à petit le batteur André Cummings à sa formation.

Si le niveau reste haut sur ce disque, le choix de direction musicale est un peu différent. La pochette, vraiment belle et attrayante, voudrait nous laisser imaginer un univers plus dense et épique que l'album Suroît de 93. Réalisé par Pierre Bazinet, Ressac propose d'abord effectivement deux morceaux qui s'inscrivent dans cette veine.

"Le tour du monde" est une invitation au voyage comme on les aime mais à l'ancienne, quand le simple fait de quitter son pays, prendre un bateau de pêche (ou de pirate) et enchaîner les escales constituait une vie de rêve. Conduite par le violon et la mandoline, cette chanson lente est fantastique, grâce à un refrain celtique aux choeurs forts, un son ample et pourtant moins luxueux qu'avant, des échos sur les violons, des cris de mouettes...

Avec la même intensité et un jeu de batterie également massif, "Montagne" est un blues-rock à l'influence marquée de Kenneth Saulnier et, aux paroles, sa femme Rachel. L'harmonica de Henri-Paul Bénard s'y illustre aussi bien que la guitare slide. Ensuite, au fur et à mesure que le disque avance, SUROÎT choisit une formule plus accessible, destinée à faire danser le public ou l'amuser.

"Des Gars d'la baie" où Saulnier raconte son arrivée dans le groupe, jusqu'à la piste cachée qui suit "D'la bière au ciel" et celle-ci même, en passant par "Le coeur à la bonne place", "Jerry Holland's", "Hé toi", "La lianne" et l'instrumental "Orage", les Madelinots proposent un ensemble plein de bonne humeur musicale. Les textes légers renvoient à des sujets point trop sérieux, à l'enfance, à l'amour pour la bière qu'on espère retrouver au ciel et à flots, sans pour autant oublier de miser sur leur virtuosité, y compris celle de leur fougueux batteur.

Le violon, la mandoline avant même la guitare, plus rarement le piano d'Alcide Painchaud, sont les instruments solistes. Sur la dernière chanson (non pas la cachée), on a droit à une jam de bar très étirée et un scat passionnant. C'est un bon ressenti que procure le disque : si une part des chansons n'est pas fabuleuse, l'énergie est telle qu'on se laisse prendre, et le son garde un ton live chaleureux. De quoi parer avec aisance l'éventuelle déception pour quelqu'un qui attendait autre chose !

Ressac est nettement moins pop que son prédécesseur, plus traditionnellement acadien avec des rythmes cajuns, du swing, du twist, de la guimbarde, de la podorythmie, des onomatopées enjouées, de belles couleurs antillaises et ensoleillées se dégageant des percussions autant que des mélodies. Ce qui fait par exemple de "La lianne" une reprise certes (Hadley Castille, artiste cajun), un des meilleurs morceaux du disque. Idem pour "Saison d'ivresse" qui est bien, elle par contre, une composition, comme onze titres sur treize.

Si Felix Leblanc est moins impliqué dans l'écriture, on salue au violon en particulier quelques clins d'oeil celtiques destinés à tout amoureux du genre, comme la Morrison's Jig sur "Gars d'la baie" et l'introduction de "Jerry Holland's" qu'Alan STIVELL a repopularisé sous le nom de "Tha Mi Sgith". "Le pétrolier", chanson de marin dense et très belle d'Alcide Painchaud et Henri-Paul Bénard, compare ces bateaux de mort noire pour l'environnement au légendaire Hollandais Volant. Ainsi, cette chanson rejoint, avec brio et au même titre que le rêveur "Au clair de la brume" (ces voix !), la densité des deux premières du disque. À écouter !

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


STEELEYE SPAN
All Around My Hat (1975)
Le virage pop.




Anthony PHILLIPS
Private Parts & Pieces Ix - Dragonfly Dreams (1996)
Les rêves de la libellule


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Henri-paul Bénard (chant, guitare, mandoline, harmonica, acco)
- Félix Leblanc (chant, violon, souliers ferrés, planche de chê)
- Réal Longuépée (basse électrique et acoustique, chant)
- Alcide Painchaud (piano, synthétiseur, accordéon, chant, frot)
- Kenneth Saulnier (guitares, banjo, dobro, mandoline, violon)
- André Cummings (batterie, percussions, vibraphone)


1. Le Tour Du Monde
2. Montagne
3. Jerry Holland's
4. Gars D'la Baie
5. Le Coeur À La Bonne Place
6. Au Clair De La Brume
7. Je Ne Suis Pas Un Homme Facile
8. Hé Toi
9. Le Pétrolier
10. Orage
11. Saison D'ivresse
12. La Lianne
13. D'la Bière Au Ciel



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod