Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1984 Alf
1987 Raindancing
1991 Hoodoo
1994 Essex
2002 Hometime
2017 Other
 

- Style + Membre : Yazoo

Alison MOYET - Hoodoo (1991)
Par ERWIN le 5 Août 2019          Consultée 172 fois

Alison n'est pas convaincu par la vie aux USA. Elle rentre à Londres mais est très rapidement pressée par CBS d'accoucher d'un nouvel album. La chanteuse donne alors carte blanche à son guitariste Peter Glannister pour l'aider à composer et produire cet album. Alf semble toutefois prendre peu à peu conscience de ses complexes et on sent le combat qu'elle livre face à ce qui lui déplaît chez elle. La couverture montre d'ailleurs une femme au visage affirmé et séduisant, elle y ressemble à Sigourney Weaver. La scène est donc différente, Alison veut reprendre son indépendance pour cette troisième étape !

Le premier single est "It Won't Be Long", un titre d'obédience New Wave comme on les faisait dix ans plus tôt. Ce simple fait est plaisant. C'est léger, aérien et ne se prend pas la tête. Il y a du BEATLES sur le refrain et dans l'esprit en général. J'aime tout particulièrement le chant qui annonce le style à venir de SEAL. Avec ce titre, il me semble que la chanteuse vient de percuter son fond de commerce, à elle d'en prendre conscience. S'ensuit "Wish You Were Here", qui nous plonge dans des influences aussi évidentes que Lloyd COLE ou même U2. C'est donc très pop dans le traitement, avec toujours un fond synth plutôt cool.

Le troisième "Hoodoo" bien que new wave à donf, ne me convainc guère, on n'y reconnaît pas la voix de l'artiste, ce qui est un manque évident : quand on écoute Alison, on souhaite entendre sa voix de stentor ! En revanche, le dernier single "This House" présente moult qualités, sur un ton très mainstream, une base synth avec des aspects hispanisants de guitare, et bien entendu la voix de l'icone britannique qui abat un boulot conséquent. Le piano est lent, les nappes de synthés simples et efficaces. Une très belle composition, la meilleure de cette livraison.

L'ambiance globale de "Back Where I Belong" ne trompe personne, de la new wave avec des percus tellement eighties, pas encore trip hop, mais pas si éloignées, on se rapproche de DEPECHE MODE et des synthés du Martin Gore. L'influence de Vince Clarke est patente sur "My Right A.R.M.", et le résultat s'approche à nouveau de ceux des potes de Basildon. Avec ces synthés cheap, on jurerait évoluer dans la décennie précédente, je dirai même le début vers 81-82 où un tel son était alors à l'honneur. J'apprécie plutôt cette plongée dans ces premiers amours pour Miss MOYET.

"Rise" rappelle certains élans de DEPECHE MODE, quelques tics de Martin GORE, alors qu'il n'y a aucun lien direct, à part le blondin Vince Clark entre les deux. Comme c'est étrange ! Ce lick de gratte bluesy engoncé dans un titre d'obédience finalement pop, c'est réussi d'autant que le chant ne s'en laisse pas compter un seul instant. On n'est certes pas au niveau de "Personnal Jesus" ou "I Feel You" Mais la démarche est sympa. L'analyse est semblable pour "Main man" si ce n'est que le titre est moins bon. Une guitare frustre présente "Find me", suivie par un clavier que ne renieraient pas DIRE STRAIT ou même SPRINGSTEEN, c'est donc très pop, mignonnet, propret. Il y a aussi les aspects soul sur "Footsteps" qui introduit l'opus avec des choeurs puissants et très américains, beaucoup de cuivres.

Une certitude : on est bien mieux que lors de ses deux premiers opus en solo. Alison semble avoir repris le cours de sa carrière et a mis une petite claque aux boss de CBS. C'est évidemment mieux pour l'esprit de sa musique, mais les chiffres de vente sont en revanche moins bons. Globalement la new wave a repris le lead sur ses compositions. Ce n'est pas encore la panacée, mais deux ou trois titres dont "This House" sont au dessus du lot. Courage, Alf, tu es à deux doigts de la recette magique !

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


NIAGARA
Religion (1990)
Diablesse




TEARS FOR FEARS
The Hurting (1983)
Première larme

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Alison Moyet (chant)
- Peter Glannister (guitare)
- Bob Andrews (claviers)


1. Footstep
2. It Won't Be Long
3. This House
4. Rise
5. Wishing You Were Here
6. Hoodoo
7. Main Man
8. Back Where I Belong
9. My Right A.r.m.
10. Never Too Late
11. Find Me



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod