Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1984 Alf
1987 Raindancing
1991 Hoodoo
1994 Essex
2002 Hometime
2017 Other
 

- Style + Membre : Yazoo

Alison MOYET - Essex (1994)
Par ERWIN le 16 Septembre 2019          Consultée 242 fois

Malgré les ventes moyennes de Hoodoo, Alison continue d'être soutenue par son label qui lui laisse carte blanche pour l'enregistrement de son quatrième album solo. Comme précédemment, le guitariste Peter Glenister prend en charge la production, que les deux artistes souhaitent plus brute, finalement plus axée sur les guitares et le rock. Hélas, le résultat laisse les financiers dubitatifs et la voilà repartie pour transformer son opus en compagnie d'un deuxième producteur : Ian Broutie. Bref, rien n'est simple pour parvenir à rester au top. Le temps passe, nous sommes déjà en 94 et pour nombre d'icônes de la new wave ce cap des mid nineties est déterminant. Alf ne fait pas exception à lé règle, il faut se battre !

Quatre singles sont extraits de cette livraison : "Falling" est chargée de porter les espoirs de cet album au titre très personnel, lieu d'origine de l'artiste. On est immédiatement surpris par le son et le ton qui se dégagent de la compo. On nage en pleine pop, au revoir la synth pop et ses effets eighties. Ici, les influences transparaissent partout, dont les harmonies empruntées aux BEATLES. La video n'est pas très engageante, Alison veut assumer de bout en bout, c'est l'évidence, mais c'est sans doute encore un peu tôt pour cela. Cette composition manque pour moi de ressort et d'un peu d'originalité pour transpercer.

Puis elle devient blonde sur le clip de "Whispering Your Name", et nous entrons aussi dans un domaine pop qui jouxte une frange de la variété, pas désagréable, mais pas remarquable non plus, c'est en revanche très gai et vivifiant. On repart sur des données plus new wave avec "Getting Into You", sophistiqué mais comme pour les deux précédentes, cela manque un peu d'émotions pour atteindre le niveau supérieur. Enfin, le dernier single est "Ode To Boy" lancé par une guitare folky de belle allure, c'est déjà plus dynamique et volontaire, même si Alison s'essouffle un peu sur ce chant rapide et difficile.

En France, pas un seul de ces singles ne va fonctionner et Alf évolue désormais dans une certaine indifférence. Ses compatriotes la soutiennent cependant, l'album se vend bien même si aucun des singles n'obtient de franc succès. Je trouve toutefois deux titres à vous proposer : on retrouve enfin une new wave de très belle allure sur la petite course échevelée de "So Am I", avec une guitare fluide et cristalline qui évoque The Edge et Stuart Adamson. La dynamique est tout à fait réussie, ce titre aurait été plus judicieux placé en single. Puis, on est sous le charme de la jolie ronde qu'est "Dorothy", tout ceci sonne traditionnel alors que la compo, récente, sort de la gratte de Glennister ! Comme quoi l'originalité est toujours possible ! A titre personnel, c'est dans ce genre de chansons que j'apprécie le plus la chaleur de la voix de la grande Alison MOYET ! Voila le titre à retenir de cet opus.

Le reste me semble plutôt moyen : les cordes de "Satellite" la rendent instantanément intéressante. La puissante voix de la miss fait son effet sur le refrain, mais un manque d'entrain est toujours à signaler. "Take Of Me" nous ramène vers certaines influences du sud de l'Angleterre, Kate BUSH vient sur toutes les lèvres en entendant ce petit titre atmosphérique. La véloce "Boys Own" présente quelques éléments rock, dont une guitare sympa.

On est quelque part entre le 2.5 et le 3. Je penche pour la note supérieure, mais je n'ai pas vraiment de raison... Et je ne peux m'empêcher de constater que pour le moment, nous sommes bien loin de la carrière météorique de YAZOO. Geneviève survit, vend des disques mais a toutes les peines du monde pour composer, créer des classiques. Ce Essex signe malgré tout un coup d'arrêt temporaire à son envol, puisqu'elle ne va rien sortir pendant 7 ans, un hiatus qui doit lui permettre de se regrouper et repartir vers les sommets.

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


INXS
The Swing (1984)
Déjà excessif




David BOWIE
Low (1977)
Very high

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Falling
2. And I Know
3. Whispering Your Name
4. Getting Into Something
5. So Am I
6. Satellite
7. Ode To Boy
8. Dorothy
9. Another Living Day
10. Boys Own
11. Take Of Me



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod