Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1984 Alf
1987 Raindancing
1991 Hoodoo
1994 Essex
2002 Hometime
2017 Other
 

- Style + Membre : Yazoo

Alison MOYET - Raindancing (1987)
Par ERWIN le 22 Juin 2019          Consultée 218 fois

Trois ans se sont écoulés depuis la première livraison de Alison MOYET. Le succès énorme provoqué par son début de carrière solo lui a cependant procuré une certaine aisance qui lui a permis de préparer au mieux la suite. Elle part donc sur les conseils de son producteur s'installer à Los Angeles et s'entoure d'équipes américaines pour l'enregistrement des chansons. On est sur du velours, la voix et la personnalité d'Alison sont pour le moment des éléments très positifs pour la jeunesse rebelle en cette décennie des eighties. Toute la question est de savoir si la musique de la miss va résister à la pression du billboard US.

Cette nouvelle aventure débute avec une collaboration que Ali espère fructueuse avec Dave STEWART, le pendant masculin d'Annie LENNOX dans EURYTHMICS. Voilà un homme habitué aux grandes voix et qui pourrait permettre à la jeunette de progresser. On reconnaît certains tics du guitariste dans cette chanson, mais le résultat final n'émule en aucune manière les classiques déjà écrits par l'artiste, mais c'est sympa et se laisse bien écouter. La vidéo avec une Ali toute blondinette sur une plage frisquette est à des années lumières de son précédent look gothique. Mais passons ! On est presque surpris par l'aspect quasiment mainstream du single suivant "Weak in The Presence Of Beauty", on est fort loin de la musique telle que conçue par le duo de YAZOO il y a peu. Bien entendu, la grande Alison chante toujours aussi bien, mais cette composition ne mérite qu'une attention très légère et n'a d'ailleurs pas laissé une place indélébile dans l'histoire de la musique.

Le troisième, de la même trempe, manque certainement un peu de fond et préfère se fixer sur les aspects les plus dansants. "Ordinary Girl" chasse un peu sur les terres poppy de DURAN DURAN. Ce n'est pas désagréable mais pas franchement motivant non plus. Enfin, le dernier single est "Sleep Like Breathing", chanté en duo avec son compositeur David Freeman, le chanteur de FLOY JOY, et devinez ? Nous restons dans la même veine vaguement new wave, donc fondamentalement pop, dans laquelle la voix de l'icône britannique a bien du mal à s'imposer et trouver un champ de bataille. Tous ces singles vont cependant charter de manière fort honorable – 2 dans le top 5 - et rapporter moult billets verts à leur interprète.

La construction est trop basique sur "You Got Me Wrong" alors que "Stay" la voit jouer avec une identité plus soul/pop que réellement new wave. Les synthés et la production donnent certes le change, mais les influences des grandes divas sont évidentes. Nous avons un petit sprint sur "Without You", mais comme pour les autres compos, tout ceci manque d'émotions ! Certes, l'ajout de l'accordéon rend la chose originale, mais j'attendais mieux. "Glorious Love" jouxte la variété et "When I Say" nous voit flirter avec des consonances plus ricaines. Certes, c'est gai et enjoué, bien loin d'une ambiance britannique, mais où sont passées les intonations qui firent sa renommée ? "Blow wind Blow" est probablement le titre le plus intéressant du lot, avec son ton - enfin - dramatique, écoutez-la, un peu de finesse dans cet environnement un brin trop froid, voilà qui fait du bien.

Bien des années plus tard, on apprendra qu'Alison n'était pas emballée par le son trop rond, mainstream et finalement américanisé de cet album. Loin de sa patrie, loin de ses influences, l'artiste perd clairement de son mordant. Car tout ceci est très policé, très classique, et la forte personnalité de l'artiste n'a guère résisté à ce traitement. On garde le titre "Is This Love" avec le chevelu Dave et surtout ce surprenant "Blow Wind Blow", mais hélas pour le reste, pas grand chose à retenir. Cet album est donc fortement déconseillé.

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


The PRETENDERS
Learning To Crawl (1984)
Superbe réaction




CULTURE CLUB
Life (2018)
Toute une vie de culturation !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Weak In The Presence Of Beauty
2. Ordinary Girl
3. You Got Me Wrong
4. Without You
5. Sleep Like Breathing
6. Is This Love
7. Blow Wind Blow
8. Glorious Love
9. When I Say
10. Stay



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod