Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ROXETTE - Look Sharp (1988)
Par ERWIN le 30 Novembre 2019          Consultée 320 fois

Passé le cap d'un premier album correct mais encore maladroit, le duo suédois de ROXETTE sait qu'il faut mettre les bouchées double pour démarrer une carrière qui ne demande qu'à s'épanouir. Le succès national de "Neverending Love" est encourageant, il faut persévérer. Fin 87, l'occasion de sortir un morceau pré noël se présente et c'est au tour de "It Should Have Been Love" de truster les premières places dans leur pays natal et en Allemagne, on se rapproche de la formule magique. Le duo réinvestit les studios pendant plusieurs mois lors de l'année 88, entre Stockholm et Londres, un deuxième album prend forme. Look Sharp sort en Octobre, la pochette et le look sont déjà bien mieux travaillés et Per a pris conscience du fait que Marie devait être l'image du groupe. Il faut le dire : ce titre est très très révélateur !

Deux singles vont sortir en Suède, de manière logique et avant toute autre démarche. La ritournelle de "Dressed For Success" - quelle profession de foi !! - est d'une évidente simplicité, le ton agressif de Marie en première ligne, Per se contentant de faire le contrepoids. De la pop efficace et musclée, avec les grands trademarks des eighties, une batterie en carton et des synthés encore pompiers. Le slow "Listen To Your Heart" chasse sur les terres des derniers soubresauts de la new wave, on pense à BERLIN avec "Take My Breath Away", très carré et mainstream, sa deuxième carrière le verra caracoler au sommet du billboard US. Dans un premier temps cependant, l'album et les singles se contentent d'un flambard en Suède. Le 3eme single, très rock et intitulé "Chances" va faire un flop a peu près partout, ce morceau manque un peu du coté "positif" de ROXETTE, mais il n'a rien de déshonorant, bien au contraire.

Il faut aussi de la chance pour atteindre le succès. En cette année 88, les djeuns, pas d'internet, pas de You tube pour lancer une carrière à partir de rien. Toute la promotion musicale se fait à partir des passages sur les ondes à la radio, et pour les plus chanceux, sur MTV. Un événement improbable va décider du succès International du groupe suédois. Un étudiant ramène dans son sac l'album et le refile à un DJ de la station de Minneapolis. "The Look" fait un flambard immédiat, et les boss d'EMI se retrouvent finalement à promouvoir - à l'inverse de ce qu'ils avaient prévu à la base, les judicieux philantropes – le deuxième opus de ROXETTE. "The Look" atteint la première place du billboard... Voila comment naît une légende ! Vous connaissez tous cette jolie chanson dynamique tellement symbolique du duo ! Guitare claire et accrocheuse, Per embraye sur ton ton assez bas et Marie le rejoint pour faire monter la pression. Ca s'appelle un classique !

Suite à la resucée des deux premiers singles, un dernier single est lancé dans les charts, "Dangerous" va embrayer avec toujours la même recette et le même succès : des sons eighties, pas ramenard pour deux sous et une identité désormais pop rock, un refrain qui se laisse chanter avec facilité, une guitare mixée toujours un peu en avant, et la voix et le look de Marie Fredrikson qui enluminent le tout, je rajoute que le duo suédois n'hésite pas à positionner des solos de guitare sympas, comme ici, à peu près systématiquement. Un véritable festin de singles en prélude à une tournée mamouthesque qui va rallier à leur cause une immense partie de la jeunesse.

Il nous reste en particulier deux/trois titres intéressants dans cette livraison : tout d'abord la chevauchée très typée de "Shadow Of A Doubt", qui aurait indubitablement pu se joindre à l'ensemble des singles de l'opus, un titre d'un pragmatisme qui fait honneur à tout suédois qui se respecte, "Dance Away" est toute aussi réussie. Je signale aussi "Cry", un slow acoustique empreint d'un smooth ambient assez sympa, qui permet à la blondinette marie de briller par son chant puissant. Sinon, "Half A Woman, Half A Shadow" propose un petit riff mignonnet, mais une structure d'une simplicité béate qui risque de vous laisser un peu de marbre. Les eighties dans toute leur splendeur, avec un refrain tout ensoleillé ! Moins remarquables, le trip smooth de "Sleeping Single", le gros rythme en carton synth pop sur "Paint", la gratte bien agressive et enlevée de "Chances" sont un poil mieux que des fillers. Enfin, la plus électro funk "View From The Hill" n'est pas honteuse, mais sort un peu du pré carré du groupe.

Ce deuxième opus est probablement un brin trop rempli, j'aurai pour ma part sucré deux ou trois titres afin de faire dans la concision la plus efficace et virer les moments les plus chelous. Nonobstant ces quelques instants, il est indéniable que la force des singles de cet album le rend indispensable à toute discothèque qui prétend à l'exhaustivité des sorties importantes des eighties. Deux des titres sont carrément légendaires et dans le top 10 de l'année au niveau des singles. Voila qui est très rare ! D'autant que les autres sont juste derrière. Alors certes, il y a remplissage et la qualité n'est pas omniprésente mais sur des données historiques, impossible de ne pas donner une très bonne note à cet album qui va s'écouler à 9 millions d'exemplaires de par le monde !

A lire aussi en POP par ERWIN :


Robbie WILLIAMS
I've Been Expecting You (1998)
Bubblegum de qualité.




Tori AMOS
To Venus And Back (1999)
Aphrodite à son sommet


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Marie Fredrikson (chant-claviers)
- Per Gessle (chant-guitare)


1. The Look
2. Dressed For Success
3. Sleeping Single
4. Paint
5. Dance Away
6. Cry
7. Chances
8. Dangerous
9. Half A Woman, Half A Shadow
10. View From A Hill
11. Shadow Of A Doubt
12. Listen To Your Heart



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod