Recherche avancée       Liste groupes



      
PUB ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Jimmy Barnes

COLD CHISEL - Blood Moon (2019)
Par ERWIN le 16 Décembre 2019          Consultée 1223 fois

Avec un rythme de sénateur digne de leurs collègues kangourous d'AC/DC, les petits malins de COLD CHISEL sortent enfin leur neuvième opus. Vous avouerez : pour une carrière de plus de quarante ans, voilà une toute petite discographie ! Certes, certes, mais si vous ne la connaissez pas, c'est aussi un must à découvrir ! Quatre ans se sont écoulés depuis l'excellent The Perfect Crime, et l'emploi du temps de nos rock stars est complexe, les activités multiples et variés du leader Jimmy BARNES entres autres ne simplifient pas les choses, il faut bien l'admettre ! Mais bon, Don Walker s'est pointé comme à l'accoutumée avec la majorité des songs composant ce lune sanglante ! Toute la fine équipe est donc réunie pour redonner vie à ce trésor from down under qu'est le Burin Froid. Kevin Shirley est aux manettes, on prie pour un nouveau masterpiece !

Comme souvent avec l'Australie, on commence par fêter dignement la réunion de nos ivrognes et cela donne le premier single judicieusement intitulé : "Getting The Band Back Again", ça cause de binouzes et de fêtes et de potes et… bref vous avez saisi le message ! Tout le monde est à la fête sur ce titre ou on retrouve Ian et Jimmy au chant et les trois autres membres du groupe sur le refrain, et tout ça est juste magnifique. Un single de toute beauté qui donne envie de sortir, d'headbanguer et de faire la fête. Plus loin, "Someday" est un rock plus traditionnel, avec quelques relents country, et une vibe mainstream dans le meilleur sens du terme. Voila un titre qui devrait dominer les billboards du monde entier - s'il sort en single - , un sommet de la collaboration entre Don et Jimmy... Sans doute le meilleur titre de cette livraison et une de mes chansons de l'année pour sur ! Don y plaque un solo de piano au son "saloon", puis c'est au tour de Ian de plaquer quelques notes rugueuses puis limpides. Tout ceci est magnifique d'aisance et pétri de qualité, Dieu que c'est bon !

Nous disons donc "blues". Ah si vous aimez, vous allez être à la fête, car cette galette en est blindée ! Je sais pas vous, mais perso, je reconnais dès les premières notes les blues lents composés par Don Walker, il en est de "Boundary Street" qui possède toutes les qualités qui font un classique, avec notre Jimmy BARNES en très grande forme. Ce n'est pas "Janelle", seul le temps nous dira s'il est aussi bon, mais les cuivres "New Orleans" nous plonge dans l'étuve d'un club de Bourbon Street, c'est sidéral, ça déchire et je sais je me répète mais le chant est sublime. Quand aux soli de Ian Moss, c'est du très grand art. Encore un blues lent énorme avec "I Hit The Wall", je pense que le plus impressionnant avec COLD CHISEL aujourd'hui est que chacun tient sa place avec une précision et un allant diabolique. Jimmy défonce le micro comme personne, Ian MOSS est au top de son art, ce qui n'est pas peu dire, Don va et vient dans ses compos, ajoute de la matière dès qu'il le peut avec une facilité dingue, et la section rythmique est probablement une des meilleures au monde. Mais écoutez cette simple note de piano grave sur les couplets !

Et si vous n'appréciez pas la manière avec laquelle notre Jimmy chante "It's Killing Time", c'est que vous et moi ne nous entendrons jamais musicalement ! Ce gueulard a une telle manière de s'impliquer dans son chant qu'il en transcende le plus souvent les chansons les plus simples... Ca groove, ça smoothe dans tous les sens avec un talent consommé, quel talent ! Enfin, un piano sépulcral, "Land Of Hope" s'annonce comme un autre cheminement bluesy. Un refrain qui tend vers AC/DC mais une rythmique qui rappelle le son et la verve de Stevie Ray VAUGHAN. On a vu pire influence pour un blues en définitive.

Mais le rock n'est pas oublié, loin s'en faut, "Accident Prone" surprend avec son intro en guitare Shadows, le rythme pressé n'empêche nullement notre Jimmy de placer un chant superbe, sur une orchestration simplissime mais efficace, la clarté de la guitare sur le solo ne… surprend plus ? Ah c'est beau ! Avec « Drive » on rentre dans le monde de Mad Max ! Hey ! On est en Australie les gars, c'est de la musique pour la bagnole, pour les grands espaces ensoleillés, la basse "Drive" ce titre de bout en bout avec un solo de fou furieux de Moss : "Gimme Speed" - "donnez moi la vitesse" - qu'il gueule le mec au look de taulard teigneux ! Ah c'est intello pour sur, mais c'est aussi ce qu'il y a de meilleur avec le rock. Dans un monde ou le talent est en passe de disparaître des charts, les aussies nous donnent ici une leçon de pur rock absolu.

Il nous reste deux titres et j'ai déjà tout évoqué avec le sourire ? Damned ! Ça commence presque faux sur "Buried Treasure', un chant partagé à nouveau, une ambiance très soft rock eighties, on se croirait avec les LOVERBOY sur le refrain, voilà le morceau le plus mainstream du lot, mais c'est dit sans le moindre soupçon négatif, on reste très qualitatif avec notamment des choeurs susurrés très réussis. Et pour finir nous avons l'unique contribution du guitariste Ian Moss à cet album, le morceau de clôture "You're So Beautiful" qu'il chante lui même bien évidemment. Le petit groove y est très sympa, quelques influences gospels et une bonne grosse dose de pop rock à l'australienne, ah ce piano répétitif sur la fin, quel bonheur !

Si AC/DC était encore en vie, avec un vrai chanteur et un piano, il pourrait presque ressembler au burin froid d'aujourd'hui. Finalement, je suis bien content qu'Angus et le management des titans du hard rock n'ait pas proposé la place de frontman à Jimmy BARNES, cela aurait dénaturé pas mal de choses ! Mais le groupe n'en a cure car il occupe la place de numéro un dans les cœurs des australiens de tout poils, y-a-t-il mieux que d'être prophète en son pays ? Le grand quotidien The Australian a titré : "All Killers, No Filler" ! C'est beau, presque émouvant pour un groupe de cet age canonique de provoquer une telle réaction. C'est la classe à l'état pur, chaque album positionne désormais COLD CHISEL au sommet du rock. Au sommet vous dis-je !

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


The PRETENDERS
Loose Screw (2002)
Tournevis bien raide




Chris ISAAK
Forever Blue (1995)
Le meilleur d'Isaak


Marquez et partagez







 
   ERWIN

 
  N/A



- Immy Barnes (chant)
- Ian Moss (guitare-chant)
- Don Walker (claviers)
- Phil Small (basse)
- Charles Drayton (batterie)


1. Getting The Band Back Together
2. Land Of Hope
3. Drive
4. Killing Time
5. I Hit The Wall
6. Boundary Street
7. Buried Treasure
8. Accident Prone
9. Someday
10. You're So Beautiful



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod