Recherche avancée       Liste groupes



      
PUB ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Jimmy Barnes

COLD CHISEL - Cold Chisel (1978)
Par ERWIN le 29 Janvier 2017          Consultée 1355 fois

Les années 70... Adelaïde... Le sud profond de l'île continent. Certains penseront au circuit de formule un... Sinon quoi ? Nous en sommes si loin... Alors voilà de quoi sustenter vos oreilles d'un bon gros son australien. Il est temps de débuter la discographie légendaire de COLD CHISEL. Vous savez quoi ? Les idées reçues ont la postérité tenace... Non, Angus n'est pas le maître de la six cordes from down under... c'est Tommy EMMANUEL allons ! Et vous savez quoi ? Bon Scott n'en est pas non plus le meilleur chanteur. Cette place de choix revient sans le moindre doute à mon sens à Jimmy Barnes dont l'authenticité et la gouaille sont imbattables. Mais pour le découvrir, il vous faut désormais attaquer la discographie du Burin froid.

Les gars, australiens, écossais et anglais d'origine, parviennent à créer COLD CHISEL en 74, à l'aube de la création du rock aussi : AC/DC, MIDNIGHT OIL, ROSE TATOO ou ANGEL CITY naissent tous à cette époque. Le groupe s'articule autour de la voix vibrante de Jimmy Barnes, mais Ian Moss, le guitariste, est aussi un grand chanteur et la plupart des compositions sortent du clavier de l'Anglais Don Walker. C'est posé. Voici donc l'histoire de l'un des plus grands groupes de pub rock au monde.

Les jalons sont posés dès ce premier album et guideront la carrière des Australiens jusqu'à aujourd'hui. Du Hard rock'n'roll dans tous les sens ! Voyez donc "Juliet", un titre hard rock de superbe extraction, qui bénéficie pour l'originalité du piano de Don Walker toujours boogie sur les titres rapides, impossible de ne pas taper la mesure sur un tel morceau ! Et un super solo de gratte de Moss. "Daskarzine" est presque du Heavy Metal, on pensera notamment à THIN LIZZY. Plus rock'n'roll, "Home and broken hearted" vous donnera envie de danser avec votre chérie. "Northbound" nous plonge dans un bain presque AOR, mais le tranchant du burin est impitoyable, la voix de Barnes et le riff déchirent !

Mais c'est avec la plus tranquille "Khe Sanh" que nos jeunes artistes vont casser la baraque. Voilà du pub rock folk dans le plus noble sens du terme, avec ce qu'il faut de mainstream pour percer dans les charts et rester dans la mémoire de leurs fans. D'autant que les paroles de Barnes évoquent le retour d'un vétéran de la guerre du Vietnam. Finalement, COLD CHISEL présente un aspect smooth tout aussi bien foutu que leur côté hard rock, voyez donc l'enfiévrée "Rosaline". Surprenant, n'est-ce pas, de pouvoir jouer ainsi sur ces deux tableaux pourtant assez éloignés l'un de l'autre ? Vous ne l'avez peut-être pas remarqué car la qualité est omniprésente mais Ian Moss vient de prendre le micro. Il chante aussi sur la chaloupée "One long day" drivée par le piano toujours coquin de Walker. L'opus s'achève sur la bluesy et très émotionnelle "Just how many times".

Pas un seul temps faible. La marque d'un groupe déjà mature. Quel que soit le style pratiqué, COLD CHISEL assure à fond. Barnes - et Moss - proposent des lignes mélodiques de chant superbes, les mélodies sont belles, la section rythmique assure à mort. Un groupe de vrai rock est né ! Ce premier album est une vraie réussite !

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Dave STEWART
The Ringmaster General (2012)
Exemple d'intégration !




The ZOMBIES
Begin Here (1964)
Pop baroque de qualité


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Jimmy Barnes (chant-guitare)
- Ian Moss (guitare)
- Don Walker (claviers)
- Steve Prestwick (batterie)
- Phil Small (basse)


1. Juliet
2. Khe Sanh
3. Home And Broken Hearted
4. One Long Day
5. Northbound
6. Rosaline
7. Daskarzzine
8. Just How Many Times



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod