Recherche avancée       Liste groupes



      
PUB ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Jimmy Barnes

COLD CHISEL - 20th Century (1984)
Par ERWIN le 21 Février 2017          Consultée 174 fois

Il fallait s'y attendre. Quand après avoir tutoyé les sommets sur leur opus précédent Animal Circus, les piliers de comptoir de COLD CHISEL, le foie bien attaqué et le cloison nasale réduite à l'épaisseur d'une mince feuille de papier, se retrouvent en studio pour leur cinquième album, tout part en couille. Et en Oz Land, quand ça part en couille, ça ne le fait pas à moitié, c'est la grosse fête du pétage de câble intégral ! Tout le monde se prend la tête, entre jalousie et problèmes sans fins de pèse, les choix des morceaux, le batteur Prestwich - compositeur de leur plus gros hit - saqué au beau milieu des sessions, le producteur Opitz qui cherche à quitter le navire... Rien ne va plus. C'est donc dans la douleur que le groupe accouche de cet album, seulement leur cinquième.

Pourtant à l'écoute de cette galette, vous allez me dire : "mais ils vont très bien les bougres, plus teigneux que jamais !", et vous n'aurez pas tort. J'en veux pour preuve cette incroyable bombe atomique qu'est le titre éponyme "20th century"... Alors certes, il ne dure que deux minutes, mais à la fin, tout est dit c'est juste magique ! Quelle énergie, il y a les aspects mainstream, les guitares rageuses, et Barnes qui fait le job avec son coté le plus cabotin. Une petite merveile, et s'il n'y avait que ça !

Car on a aussi le coté pile de la musique de COLD CHISEL, en plus grand, plus beau, plus fort que jamais ! Un des plus grands slows de l'histoire attend votre bon plaisir messieurs dames ! Un des grands titres romantiques de ma vie. "Janelle" co-chantée par Ian et Jimmy - il faut les voir en concert! -. Un must absolu, le plus grand titre du Burin et un des plus grands moments de la musique du 20eme siècle! Ouais rien que ça ! Vous croyez quoi, que j'ai exhumé nos potes comme ça sans raisons ?

Après ça bien sur, tout va vous paraître raté... Pire... Complètement insipide... Voila, on s'y remet tout de même. Nous tutoyons à nouveau les sommets avec "The game", puis la vibrante "Temptation" et la chouertte "Painted doll" qui font toutes honneur au rock, même si certains passages sur "Hold me tight" sont moins mémorables. Le travail de Moss a la six cordes est magnifique de bout en bout. En revanche, à leurs habitudes, les mecs passent du coq à l'âne, on appréciera ainsi tout particulièrement un titre d'obédience presque ska : la jouissive "No sense", ou Jimmy Barnes rappelle son compatriote Colin HAY, chanteur des MEN AT WORK.

Alors certes, les quelques morceaux pop nous les brise un peu.. En vrac "Flame tree" et "Saturday night", mais ils restent de bon aloi et le reste est absolument superbe malgré la crise. Impossible de casser cet opus sous prétexte qu'il est celui du gouffre. Vu l'ambiance au sein du combo, les gars vont craquer et tout envoyer bouler. Nous n'aurons plus de nouveau matos à mettre sous le microsillon avant 14 ans ! Putain de hiatus ! Mais nous avons dorénavant "Janelle" avec nous pour l'éternité, ça vous change une vie, une pareille composition.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


John MELLENCAMP
The Lonesome Jubilee (1987)
Du folk rock de première bourre




Stevie NICKS
Bella Donna (1981)
La colombe s'envole


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


Non disponible



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod