Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE & POWER POP  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

1995 Foo Fighters
1997 The Colour And The Sh...
2007 Echoes, Silence, Pati...
2011 Wasting Light
2014 Sonic Highways
 

- Membre : Nirvana, Them Crooked Vultures, Queens Of The Stone Age, Teenage Time Killers, Alanis Morissette
- Style + Membre : Dave Grohl

FOO FIGHTERS - Everywhere But Home (2003)
Par CHIPSTOUILLE le 10 Juillet 2020          Consultée 223 fois

On vous a déjà raconté l’histoire à l’occasion de la chronique de One by One (et Long John Silver vous en a remis une couche sur celle de Songs for the Deaf de vous-savez-qui). Ce n’était pas trop la fête chez les FOO FIGHTERS en ce début de millénaire. Entre l’usure des tournées, l’overdose d’Hawkins, envies perso, collaborations à l’extérieur, on peut même dire que ça sentait le sapin. On nous a emballé l’histoire dans un joli paquet cadeau avec un concert à Coachella qui a remis le feu aux poudres, on se doute que Rome ne s’est pas reconstruite en un jour. Les problèmes du groupe se sont-ils réellement réglés ? En témoigne la spectaculaire montée en puissance effectuée depuis In Your Honor et la stabilité du line-up depuis, il faut croire que oui.

Everywhere but home, patchwork d’extraits live de la tournée 2002/2003 semble nous dire le contraire. Le concert filmé de Toronto, pièce maîtresse de ce DVD, nous dévoile un groupe qui semble fatigué. Notre premier témoin Dave Grohl n’est en effet pas très en voix, le mixage renforçant d’autant plus cette impression qu’il s’époumone à mauvais escient. Le reste du groupe fait le job, sans réellement briller. On sait Nate Mendel et Chris Shifflet habituellement réservés. La discrétion dont fait preuve Hawkins derrière ses fûts est déjà plus inhabituelle.

Ce n’était peut-être pas la période la plus propice à un album live, la discographie des FOO n’étant jusque-là pas à son meilleur niveau. Ce qui se ressent énormément au niveau des bonus proposés. En effet, en sus du concert à Toronto, nous avons trois contenus additionnels sans lesquels on vous aurait directement conseillé d’ignorer cette première sortie DVD. Deux sont des extraits d’autres concerts également filmés, le dernier est uniquement en version audio. La setlist étriquée du groupe se traduit au final par le fait que nous avons ainsi le droit à trois versions de "All my life" et "For all the cows" et même quatre de "Everlong".

L’extrait du concert de Washington D.C. préfigure les exercices à venir que sont l’album In Your Honor et le live Skin and Bones. Quatre titres en version électroacoustique nous sont ici offerts, pour un résultat un peu plus convaincant que le live principal. Le concert donné au Château de Slane (en Irlande) résumé à deux seuls titres n’a pour unique intérêt que sa mise en scène (la qualité vidéo fait penser à une caméra 8mm), ses prises de vue larges et son public conquis.

C’est le concert de Reyjavik à lui seul qui nous convainc de l’intérêt de ce DVD. Le concert étant uniquement audio, on aurait du même coup préféré la sortie d’un CD live dédié à celui-ci. Car ce concert reprend l’intégralité des 15 titres de celui de Toronto pour un résultat bien plus convaincant, qualité du mixage comprise. Parmi les deux titres supplémentaires, on trouve "The one", single assez rare faisant partie de la B.O du film Orange County sorti en 2001. L'autre étant "Weenie Beenie" provenant du premier album. En outre, le groupe se permet de jammer pour un résultat plus convaincant. L’excellente version de "Stacked Actors" oscille en premier lieu entre couplets psychédéliques et un développement qui renforce de plus belle le côté Stoner du morceau. Cette version s’achève par un trip complètement blues-rock avec toute la panoplie, harmonica à l’appui. Aurora subit de même une transformation psychédélique du plus bel effet.

Les FOO FIGHTERS ayant depuis largement corrigé le tir en terme de concert filmé, il va sans dire que Everywhere but home n’est pas le DVD que l’on vous conseille. Derrière les apparences, se cache néanmoins l’excellente prestation de Reyjavik, joli témoin de la patate retrouvée par le groupe après sa crise d’adolescence et ses divorces à répétition.

A lire aussi en ROCK par CHIPSTOUILLE :


RADIOHEAD
My Iron Lung (1994)
Annonciation




FOO FIGHTERS
Wasting Light (2011)
Bande magnétique


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Dave Grohl (chant, guitare)
- Nate Mendel (guitare basse)
- Taylor Hawkins (batterie)
- Chris Shifflet (guitare)


- concert De Toronto
1. All My Life
2. My Hero
3. Breakout
4. Have It All
5. Generator
6. Learn To Fly
7. For All The Cows
8. Stacked Actors
9. Low
10. Hey, Honny Park!
11. Monkey Wrench
12. Times Like These
13. Aurora
14. Tired Of You
15. Everlong

- concert De Washington D.c.
1. Doll
2. See You
3. For All The Cows
4. Everlong

- concert De Slane
1. All My Life
2. Everlong

- concert De Reyjavik (audio)
1. All My Life
2. The One
3. Times Like These
4. My Hero
5. Learn To Fly
6. Have It All
7. For All The Cows
8. Breakout
9. Generator
10. Stacked Actors
11. Low
12. Hey, Johnny Park!
13. Monkey Wrench
14. Aurora
15. Weenie Beenie
16. Tired Of You
17. Everlong



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod