Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1995 Foo Fighters
1997 The Colour And The Sh...
2007 Echoes, Silence, Pati...
2011 Wasting Light
2014 Sonic Highways
 

- Membre : Nirvana, Them Crooked Vultures, Queens Of The Stone Age, Teenage Time Killers, Alanis Morissette

FOO FIGHTERS - Concrete And Gold (2017)
Par CHIPSTOUILLE le 7 Mai 2018          Consultée 925 fois

Comme l'explique Dave Grohl lui-même sur Youtube, le point de départ de Concrete And Gold fut la découverte de THE BIRD AND THE BEE, duo de rock indé ayant démarré sa carrière en 2006. Après avoir rencontré par hasard Greg Kurstin, première moitié du duo, également producteur de son état, Dave rêve de collaborer avec cette pointure montante. Greg Kurstin est cependant également producteur et compositeur à l'occasion pour SIA, Britney SPEARS, BEYONCE et autres PINK. Un palmarès qui semble le ranger aux côtés de Mark Ronson, autre producteur de renom ayant prêté main forte en 2017 aux QUEENS OF THE STONE AGE.

Concrete and gold nous offre cependant un résultat diamétralement opposé aux décevants Villains de la concurrence californienne. La pierre apportée par Greg Kurstin l'a été du côté de la production, énorme, de ce Concrete and gold. Le son y est pêchu et volumineux tout en restant clair et lisible. Si Dave Grohl s'époumone toujours autant qu'à l'accoutumée, l'exercice ne semble plus aussi vain que par le passé. Kurstin a trouvé la formule miracle. Autre fait marquant, à l'image de ce que l'on trouve parfois dans THE BIRD AND THE BEE, les chœurs sont ici nombreux et fournis. Il n'est donc pas rare que la ligne rocailleuse des FOO soit surlignée par quelques voix angéliques.

Le plus surprenant s'avère le casting de ces chœurs. Enregistrant aux studios Eastwest situé sur Sunset Boulevard à Los Angeles, le groupe a rencontré plus d'un invité de marque. Ainsi, Shawn Stockman (BOYS II MEN), Inara George (l'autre moitié de THE BIRD AND THE BEE, donc), Justin TIMBERLAKE et Alison Mosshart (The KILLS) viennent accompagner les FOO tout au long de l'album. Il nous faut également citer l'intervention remarquable de Paul MC CARTNEY qu'on ne présente plus, à la batterie sur "Sunday Rain".

Résulte de ce joyeux mélange un album poliment salué par la critique. Certains ayant affirmé qu'il s'agissait du meilleur travail en studio des FOO FIGHTERS à ce jour, sans jamais leur faire bénéficier de l'appréciation maximale, si appréciation il y avait. On affirme ici que c'est non seulement vrai, mais que l'album est tout simplement excellent de bout en bout, méritant donc largement nos 5 étoiles de rigueur. 48 minutes, 11 titres, pas l'ombre d'un défaut. Pas de hit incontournable ici, c'est la cohérence du tout que nous saluons avant tout. Concrete and Gold possède un groove sexy dont il ne se défait jamais. L'album est brillamment réussi.

Mieux, on nous raconte une histoire. On ne sait pas bien laquelle, mais impossible de ne pas ne pas faire l'analogie entre l'énergique "Run" et la réponse désabusée que lui offre "Sunday Rain". De même, le ciel prometteur de "The Sky is a neighbourhood" semble se couvrir de grisaille lorsque l'on nous assomme sur "Happy Ever After (Zero Hour)" que les superhéros gisent sous terre. Concrete and Gold nous raconte les espoirs et désillusions de ses auteurs, réalisant que les années passent, que Trump est arrivé au pouvoir (1) ou que la nonchalante "Dirty Water", qu'elle parle de ravaler sa salive, de pollution ou d'alcool, n'est définitivement pas positive.

Conclusion, il faut écouter Concrete and gold, pour lequel on a un gros coup de cœur. Cette petite merveille de rock a été concoctée avec la maturité et le savoir faire. Un album qui, pour les foules, ne fera pas nécessairement date, à l'image d'un Hail to the thief de RADIOHEAD, d'un Chinese Democracy des GUNS N'ROSES ou enfin de l'incompris Criptic Writings de MEGADETH. Tout comme ces albums, Concrete and Gold est riche et s'apprécie sur la durée, le matin au réveil aussi, sous la douche ou en bagnole : une valeur sûre.

(1) Sa nomination aux présidentielles en 2016 ayant été le point de départ de la chanson "Run", d'après une interview de Dave Grohl et Taylor Hawkins réalisée par ET Canada.

A lire aussi en ROCK par CHIPSTOUILLE :


FOO FIGHTERS
Saint Cecilia Ep (2015)
De l'impossibilité de trouver les mots justes




QUEENS OF THE STONE AGE
...like Clockwork (2013)
"Sans doute les larmes font-elles du bien parfois"


Marquez et partagez







 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Dave Grohl (chant, guitare)
- Taylor Hawkins (batterie, percussions)
- Nate Mendel (guitare basse)
- Chris Shiflett (guitare)
- Pat Smear (guitare)
- Rami Jaffee (claviers)


1. T-shirt
2. Run
3. Make It Right
4. The Sky Is A Neighborhood
5. La Dee Da
6. Dirty Water
7. Arrows
8. Happy Ever After (zero Hour)
9. Sunday Rain
10. The Line
11. Concrete And Gold



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod