Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



SINSEMILIA - Première Récolte (1995)
Par NESTOR le 16 Juillet 2021          Consultée 813 fois

L’aventure SINSEMILIA commence à l’école du côté de Grenoble. Mike et Riké, qui partagent le même intérêt pour le Reggae, se lient d’amitié autour de cette passion commune. Au début des années 90 ils forment le groupe SINSEMILIA qui tire son nom du troisième album des jamaïcains de BLACK UHURU ; Sinsemilla (1980), qui désigne de l’herbe sans graine, sans semence (sin semilla). Rapidement le collectif s’étoffe et en novembre 1995, lorsque sort le bien nommé Première Récolte, le groupe compte neuf membres. Et ce premier album est une fantastique carte de visite.

Du début à la fin, ponctués tous deux par des bruits de forêt tropicale d’où parvient un lancinant rythme de tambour, c’est un tourbillon de titres plus forts les uns que les autres. Si le style n’est pas encore (déjà serait plus juste) très délimité la qualité et la fraicheur sont clairement au rendez-vous. Encore très imprégné de ses influences anglo-saxonnes, le groupe passe en effet du Dub ("Antifacho Dub"), au reggae traditionnel ("Muslim Praise", "House Of Slave"), à la chanson française ("Little Child"), en passant par le Ska ("What’s Wrong"). Mais toujours avec le même bonheur.

Et les moments forts sont très nombreux. A commencer par l’énorme profession de foi "Reggae’s (Born To)" est un morceau d’anthologie durant lequel SINSEMILLIA nous sort le grand jeu : changements de rythmes, break assassin, insertion de déclaration de Bob MARLEY, intégration de parties de "Get Up, Stand Up" de ce dernier… Mais également avec "What’s Wrong" qui alterne parties instrumentales, Reggae classique chanté en anglais, ralentissement puis accélérations des tempos, break Ragga, avec chant enflammé en français, et final en forme d’apothéose.

Que ce soit avec l’exotique et légèrement planant "Muslim Praise" ou le bien court mais vindicatif "P4" dans lequel Mike nous donne une leçon d’élocution, le résultat est toujours excellent. On se demande cependant pourquoi les paroles de ce dernier morceau ne figurent pas dans le livret du CD qui ne comprend d’ailleurs que les paroles des titres chantés en anglais. Qui se trouvent être alors très largement majoritaires. SINSEMILIA ne s’affranchissant de ses influences Jamaïcaines pour adopter de manière quasi systématique le français qu’à compter de l’album suivant, Résistances (1998).

L’orchestration est très riche, très précise, et très équilibrée. Les parties de cuivres sont très bien dosées et à chaque fois pertinentes et efficaces. La mise en avant des claviers, des guitares, de la basse et des percussions est également très bien proportionnée, ce qui donne un sentiment permanent de diversité et de fraicheur. Le discours engagé du groupe et sa conscience sociale, qui s’expriment aussi bien sur la pochette du disque que dans les notes du livret, est présent dans certains titres sans pour autant phagocyter tout l’espace. Encore une fois, dans ce domaine également, le groupe, pour tout jeune qu’il était à l’époque fait preuve d’une maturité et d’un sens de l’équilibre assez bluffant.

Au rayon des (toutes) petites déceptions on peut avancer des vocaux en anglais qui manquent parfois d’un peu de peps et dont la prise de son pèche par défaut de dynamisme ("Little Child", "Nyabinghy Jumping"). Et, presque par voie de conséquence, un usage trop restreint du français, chose que le groupe corrigera avec son deuxième album Resistance (1998). Mais cela n’est pas en mesure de réduire l’effet de la baffe que constitue cet excellent premier album qui s’impose comme un pilier du Reggae français. Et dire qu’à ce moment rares sont les gens qui ont vu le groupe en concert. Le passage de la baffe à l’uppercut est donc encore à venir.

A lire aussi en REGGAE par NESTOR :


Tiken Jah FAKOLY
Mangercratie (1999)
Une impressionnante entrée en matière




STEEL PULSE
Caught You (1980)
Virage grand public bien maîtrisé


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Riké (guitare, chant)
- Mike (chant, guitare)
- Bouabdellah « Bob » (chant, basse)
- Ivan (batterie)
- Karine (saxophone alto)
- Fabien (trompette)
- Chid (effets son de façade, dub)
- Roukin’s (percussions)
- Luc (saxophone ténor)


1. Boum Boum
2. Muslin Praise
3. What’s Wrong
4. Reggae’s (born To)
5. House Of Slaves
6. P4
7. Little Child
8. Nyabinghy Jumping
9. Peace Preahers’ Words
10. Antifacho Dub
11. Africa
12. House Of Dub
13. What’s Dub
14. Africa Dub



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod