Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



SINSEMILIA - Resistances (1998)
Par NESTOR le 24 Octobre 2021          Consultée 207 fois

Deux ans après avoir sorti un excellent premier album, Première Récolte, SINSEMILIA revient avec Résistances qui enfonce le clou en confirmant tout le bien que l’on pouvait penser des jeunes Grenoblois.
Doté d’un son très dynamique, ce deuxième disque est d’une totale efficacité. Introduit par une quadruplette magique Résistances donne à écouter un groupe en pleine possession de ses moyens.

Lancé par un piano grave et des cuivres puissants, "La flamme", un futur classique du groupe, voit le duo de chanteurs Mike et Riké cracher leur indignation et leur conviction avec une force impressionnante. En endossant ce rôle de militant qui lui sied bien, SINSEMILIA apparait hyper convaincant et mobilisé. Le final de ce titre taillé pour la scène est magnifiquement annoncé par un saxophone furieux et habité.
Le véloce et percutant "Fight Here" sur lequel le vétéran britannique MACKA B vient épauler de bien belle manière SINSEMILIA est l’occasion pour Mike de démontrer toute la qualité de son flow. C’est un titre qui permet de constater à quel point le groupe est hyper carré et soudé. Les interventions des cuivres et des différents chanteurs s’imbriquent à merveille pour donner un ensemble d’une redoutable efficacité.
Autre futur classique du groupe en concert, la reprise de "La mauvaise réputation", premier titre du premier album de Georges BRASSENS, est particulièrement contagieuse et s’intègre à merveille dans le catalogue de SINSEMILIA.
Bien que chanté en anglais, ce qui réduit un peu l’impact de ses paroles, "I'm on War" est tout aussi bon. Porté par des parties de guitares très pertinentes et un pont qui fera le bonheur des spectateurs de leurs concerts pendant plusieurs années, ce morceau confirme que SINSEMILIA sait mettre le feu avec son Reggae énergique. Cette quadruplette magique est à même de terrasser tout autant les fans de Reggae que de chansons françaises.
Et la suite n’a pas à rougir de la qualité de l’entame de l’album.
Même si nous traversons ensuite ce qu0’on peut considérer comme le ventre mou de Résistances avec deux morceaux qui valent plus par leurs textes que par la partie musicale. C’est ainsi le cas du plus paisible "De l'histoire", essentiellement construit sur le chant de Mike et des percussions, et qui marque la première légère baisse de régime du groupe. Il en va de même de " Défenseurs de la paix" qui, bien que possédant des paroles riches, peine à reproduire la même folie habitant le début de l’album.
Mais heureusement, très vite, "L'amour comme arme" nous montre un groupe à son meilleur niveau qui parvient à nouveau à concilier un texte intéressant, mêlant auto-dérision et profession de foi, avec une musique solide. Le mariage du chant, en français et en anglais, ne faisant qu’enrichir ce morceau.
"Douanier 007" est une autres de ces tueries qui donne lieu à une réjouissante scénographie en live. Tout est ici présent : de l’humour, un flow impressionnant, une musique entrainante, du rythme…
Le long "Roots on War" donne l’occasion à SINSEMILIA de se frotter à du Dub avec une certaine réussite.
"Hold Up", pour bon qu'il soit, est légèrement pénalisé par un chant en anglais dont l'accent est perfectible.
L’album s’achève avec "Je préfère cent fois" un titre qui tranche fortement avec les autres. Très axé sur le chant, notamment celui de Riké, ce titre émouvant s’avère un excellent rehausseur de goût qui permet aux autres morceaux d’apparaitre encore plus dynamiques. Si l’interprétation ne souffre ici d’aucune critique, on s’apercevra bien plus tard, notamment dans le magnifique coffret 30 ans qu’il y avait pourtant matière à habiller ce titre avec un chant encore plus habité. Mais la version de 1998 reste très brillante.
A l’exception de trois titres considérés comme honorables, mais pas forcément transcendants, Résistances est un recueil de pépites qui nous montre un groupe qui, en deux albums, a su se hisser tout en haut du Reggae français.
Tous les musiciens, qui se montrent performants, se coulent dans un collectif bougrement efficace, la richesse de l’orchestration permettant à de très bonnes compositions de briller.
Et dire que SINSEMILIA est encore plus impressionnant en concert !

A lire aussi en REGGAE par NESTOR :


PIERPOLJAK
Je Blesserai Personne (2006)
Touché en plein cœur




Alpha BLONDY
Human Race (2018)
Toujours fringuant


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Luc (saxophone)
- Riké (chant, guitare, choeurs)
- Zaz (claviers)
- Mike (chant, guitare, choeurs)
- Fafa (trompette, guitare)
- Natty (basse, chœurs)
- Ivan (batterie)
- Roukin’s (percussions, flute)
- Karine (saxophone)
- Rachid (effets son, dub)


1. La Flamme
2. Fight Here (avec Macka B)
3. La Mauvaise Réputation
4. I'm On War
5. De L'histoire
6. Défenseurs De La Paix
7. L'amour Comme Arme
8. From Loneliness To Madness
9. Dans L'camion
10. Douanier 007
11. Roots On War
12. Hold Up
13. Je Préfère Cent Fois



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod