Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 Rock 'n' Roll Secours
1985 Desperados
1986 Big Brothers
1987 Live Force
1990 Transition
1992 Big Bang
1994 Vulcain
1996 Atomic Live
1998 Stoppe La Machine
2018 Vinyle
 

- Style : MotÖrhead, Trust
- Style + Membre : Satan Jokers

VULCAIN - Big Brothers (1986)
Par NESTOR le 31 Décembre 2021          Consultée 305 fois

Après un premier album brut mais terriblement jouissif, et un second qui avait placé la barre encore plus haut, notamment grâce à un son excellent pour l’époque, le troisième album de VULCAIN annonce les changements à venir. Le parallèle avec la figure tutélaire de MOTORHEAD n'a plus beaucoup de sens. Il s'agit d'un disque très varié, dans lequel on trouve aussi bien des chansons speed, à l'image de "Grand Prix" et de "Les plaisirs solitaires", du Hard-Rock avec "Kadhafi" et le bien nommé "Faire du Rock", tout autant que du Blues avec "Jeudi 19 Juin", une chanson hommage à Coluche). Mais également un délire paillard bien sympathique, "Marylou", et même une reprise de Jacques DUTRONC, "On nous cache tout".

L'album n'a plus la touche dépouillée symbolique des deux premiers. Le son s'est enrichi, étoffé. On y trouve des claviers, de l'harmonica, du saxophone, des guitares acoustiques et même du banjo. Le mot d'ordre est à l'innovation, à l'évolution, à tel point que les chansons mid-tempo se taillent la part du lion, chose impensable sur les précédents opus. Quant au sens de la mélodie et à celui du riff qui tue, ils prennent une place encore plus importante qu'auparavant. L'intégration de Marc Varez semble totale et la batterie se montre très présente, comme cela est sensible dans "Grand Prix". Pourtant, le batteur regrette qu'on l'ait forcé à utiliser une batterie électronique Simmons, qui était encore assez sommaire.

En revanche, les paroles sont dans la lignée du précédent album. C'est d'ailleurs probablement dans ce secteur que l'album a le plus vieilli. En effet, si celles-ci semblaient originales et variées à l'époque, elles paraissent bien simplistes avec un recul d'une trentaine d'années. Tous ces changements ont fait qu'à l’époque l'ensemble a pu décevoir les fans de la première heure qui attendaient une progression plus linéaire et plus prévisible de la part de VULCAIN. Cela ne doit pas remettre en question la qualité intrinsèque d'un album qui comporte de très bons morceaux et a tout de même largement contribué à conforter la position de cette formation sur la scène Hard française de l'époque.

Un ou deux titres en plus, et la reprise, insipide et sans intérêt, de DUTRONC en moins, et l'album aurait achevé une triplette d'anthologie. Mais, contrairement à ce qu'il s'était produit avec les deux premiers albums, le groupe n'a pas de quoi étoffer ce troisième album. En effet, lorsque VULCAIN entre en studio, seuls cinq titres sont finalisés. Ce qui explique probablement la présence de "On nous cache tout", une suggestion de leur manager, Elie Benali. Malgré ces légères réserves, Big Brothers reste un album très plaisant à écouter.

Il est a noter que l'album a été réédité en 2007 dans une version remastérisée par le label XIII bis Records.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


TRUST
13 A Table (2008)
Toujours vivant et flinguant.




RED HOT CHILI PEPPERS
Californication (1999)
Les rhcp à leur sommet commercial et artistique ?


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Daniel Puzio (chant, guitare)
- Didier Lohezic (guitare)
- Marc Varez (batterie)
- Vincent Puzio (basse)


1. Khadafi
2. Le Soviet Suprême
3. Les Plaisirs Solitaires
4. Drôles De Jeux
5. On Nous Cache Tout
6. Faire Du Rock
7. Grand Prix
8. 22
9. Marylou
10. Jeudi 19 Juin



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod