Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1984 Rock & Roll Secours
1985 Desperados
1986 Big Brothers
1990 Transition
1992 Big Bang
1994 Vulcain
1998 Stoppe La Machine
2018 Vinyle

ALBUMS LIVE

1987 Life Force
 

1984 Rock 'n' Roll Secours
1985 Desperados
1986 Big Brothers
1987 Live Force
1990 Transition
1992 Big Bang
1994 Vulcain
1996 Atomic Live
1998 Stoppe La Machine
2018 Vinyle
 

- Style : MotÖrhead, Trust
- Style + Membre : Satan Jokers

VULCAIN - Stoppe La Machine (1998)
Par NESTOR le 27 Avril 2022          Consultée 187 fois

Quatorze années après son premier album, VULCAIN semble tirer sa révérence avec le bien nommé Stoppe La Machine, dont la très belle pochette est un joli clin-d'oeil à Rock N’ Roll Secours.
Après le moyen Big Bang (1992), le plus que correct Vulcain (1994) et la compilation Compilaction (1997) qui contenait deux inédits ("Les droits de l'Homme" et "SOS"), le groupe propose cet album qui pourrait très bien faire office de testament tant il combine les aspects speed propres à la première partie de sa carrière et des éléments moins évidents typiques des années 90.
Ainsi, "L’an 2000" et "Stoppe la machine" nous ramènent au début des années 80, lorsque VULCAIN était immanquablement comparé à MOTORHEAD, alors que la diversité est plus de mise sur le très bon "Assedic Parc" au rythme lourd et surprenant. Mais également sur le bluesy "Garder la force" ou sur un "Interlude" aux accents Country.
L’inspiration n’est pas toujours au rendez-vous, et certains titres sont même très en-deçà de ce que l’on est en droit d’attendre du trio. Ainsi, "Encore et encore", "Interlude", "Black Silex", "Garder la force" sont totalement dispensables. Même la reprise de l’entraînant "The Dogs Are Talking" des Australiens d’ANGEL CITY se révèle très moyenne.
A côté de cela, les très énergiques "L’An 2000", "Assedic Parc", et les plus posés "What’s Going On" et "Echec et mat" combinent à merveille la hargne de VULCAIN et sa soif d’innovation.
Au final, Stoppe La Machine est un album assez hétéroclite qui, bien que très éloigné du niveau de Desperado (1985), de Big Brother (1986) ou même de Transition (1989), recèle tout de même de bons morceaux. Et son nom n'indiquait pas du tout une volonté du groupe de mettre fin à son aventure avec cet album. Il s'agissait initialement d'une référence à la nécessité de mettre un frein aux activités humaines dans le cadre du réchauffement climatique. Le hasard a fait que cela a coïncidé avec la séparation du groupe. Et il est rétrospectivement heureux que Stoppe La Machine ne marque pas la fin définitive de VULCAIN, tant il aurait été dommage que le groupe tire sa révérence sur un album qui n'est pas totalement convaincant.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


VAN HALEN
The Gene Simmons Demo / Zero (1976)
Naissance d'un monstre




DAN REED NETWORK
Slam (1989)
Confirmation que D.R.N est un grand du hard fusion


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Daniel Puzio (chant, guitare)
- Mark Varez (batterie)
- Vincent Puzio (basse)


1. L'an 2000
2. Assedic Parc
3. Stoppe La Machine
4. The Boss Are Talking
5. Encore & Encore
6. Interlude
7. Garder La Force
8. What's Going On
9. Sur Les Chemins Du Siam
10. 95c
11. Que Le Diable M'emporte
12. Echec & Mat
13. Black Silex
14. Special Brew



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod