Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1984 Rock & Roll Secours
1985 Desperados
1986 Big Brothers
1990 Transition
1992 Big Bang
1994 Vulcain
1998 Stoppe La Machine
2018 Vinyle

ALBUMS LIVE

1987 Life Force
 

1984 Rock 'n' Roll Secours
1985 Desperados
1986 Big Brothers
1987 Live Force
1990 Transition
1992 Big Bang
1994 Vulcain
1996 Atomic Live
1998 Stoppe La Machine
2018 Vinyle
 

- Style : MotÖrhead, Trust
- Style + Membre : Satan Jokers

VULCAIN - Vulcain (1994)
Par NESTOR le 22 Mars 2022          Consultée 208 fois

Suite à la sortie de Big Bang qui, bien que très bon, était très différent de ce à quoi le public attendait de la part de VULCAIN, et de ce fait considéré comme un peu décevant par beaucoup, le groupe est confronté pour la seconde fois au départ de son guitariste soliste. Les intégrations successives des guitaristes Frank Pilant (Transition, 1989) et Marcos Arieta (Big Bang, 1992), avaient considérablement influées sur le style pratiqué par le groupe, en faisant évoluer le son de VULCAIN avec l'objectif de lui permettre d’être plus en phase avec son époque.

Leurs départs successifs va avoir également un impact sur le style du groupe. Celui-ci décide de revenir à la formule du trio en privilégiant une configuration recentrée sur ses membres historiques : les deux frères Puzio aux cordes, et Marc Varez (présent depuis 1985) à la batterie. Ironie du sort, après avoir cherché à se démarquer de MOTORHEAD, leur mentor artistique, VULCAIN se voit contraint d'opter pour la formule du Power trio ce qui a tendance à réactiver leur image de "MOTORHEAD français" qu'ils ont cherché a atténuer pendant des années. Ironie du sort, la bande du père Kilmister suivra leur exemple et adoptera à nouveau la formule du trio un an plus tard...

Quoiqu'il en soit, le propos est visiblement au durcissement musical. Le titre de l’album est à ce titre déjà un signe : sobrement intitulé Vulcain, ce nouvel album suggère l’idée d’une volonté de retour aux sources et donc à la rugosité des débuts. L’entame du disque, conforte ce sentiment avec un "Bats-toi" des plus énergiques. Las, dès le second titre la magie se dissipe et l’on retrouve un groupe écartelé entre plusieurs directions musicales, et pire que tout, qui semble avoir perdu la foi. La hargne et la passion ne sont plus au rendez-vous, ce qui pour un groupe comme VULCAIN est dramatique.

Si la suite est un peu plus rassurante avec les très corrects "Nikita" et "Chemin de croix", la magie est rompue et l’on ne peut que constater que le groupe alterne les compositions qui oscillent entre le seulement honnête et le bon ("En vrac", la ballade "Où es-tu Rock ‘n Roll ?", "Monnaie"), avec des titres passe-partout et assez insipides ("Adrenaline", "Dans l’urne", "Goal", "Into The Sun" …). Dans ce dernier cas, le chant en anglais apparaît comme un chant du cygne pour un groupe qui a si longtemps porté haut les couleurs du Hard Rock français. Le morceau débute pourtant très bien, mais dès que les vocaux en anglais font leur apparition on se trouve englué dans une bouillie sans forme qui gâche un morceau qui est par ailleurs très bon.

On a alors le sentiment de voir le groupe se démener comme un papillon pris dans la lumière, comme un boxeur sonné qui cherche une solution face à une fin inéluctable. Plus que la déception, c’est l’amertume qui l’emporte à l’écoute de ce titre. Ne soyons pas trop dur, cet album comprend de (très) bons moments, mais le sentiment que le groupe est impuissant face à sa chute est très pénible. Le VULCAIN "rentre dedans" et instinctif a laissé place à un groupe qui ne semble peiner à définir une direction artistique à emprunter. Un groupe qui hésite entre Rock agressif, belliqueux et la musique un peu plus policée et variée à laquelle ils ont gouté avec leurs deux albums précédents.

Il faut dire qu'une certaine incompréhension doit commencer pour un groupe qui est critiqué aussi bien lorsqu'il cherche, courageusement et avec une certaine réussite artistique, à évoluer, que lorsqu'il veut renouer avec le style de ses débuts. L'alternative entre "traite" et "has been" n'est clairement pas de nature à créer de la sérénité. Et bien que la qualité des compositions ne soit pas foncièrement en cause (quoique dans certains cas...), c’est surtout cette sensation de déliquescence et de perte de maîtrise de l’avenir qui fait mal, et qui fait de cet album un disque de plus, sans âme ni panache. Un comble pour un groupe de la trempe de VULCAIN, dont la sincérité ne peut être pris en défaut.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


ALICE COOPER
Trash (1989)
Alice enfile les hits comme les perles




VULCAIN
Rock & Roll Secours (1984)
Premier album brut, fougueux et incontournable


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Daniel Puzio (chant, guitare)
- Mark Varez (batterie)
- Vincent Puzio (basse)


1. Bats-toi
2. En Vrac
3. Chemin De Croix
4. Nikita
5. Bienvenue
6. Adrénaline
7. Fléau
8. En Retard
9. Où Es-tu R'n'r
10. Monnaie
11. Dans L'urne
12. Goal
13. Into The Sun



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod