Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1983 Queensrÿche
1984 The Warning
1986 Rage For Order
1988 Operation Mindcrime
1990 Empire
1991 Operation Livecrime
1994 Promised Land
1997 Hear In The Now Front...
1999 Q2k
2001 Live Evolution
2003 Tribe
2004 The Art Of Live
2006 Operation Mindcrime 2
2009 American Soldier
2013 Queensrÿche
2015 Condition Hüman
2022 Digital Noise Allianc...
 

 Site Officiel (683)

QUEENSRΫCHE [QUEENSRYCHE] - Q2k (1999)
Par ELK le 6 Décembre 2023          Consultée 275 fois

Sur les ruines encore fumantes de Hear Of The New Frontier loin du succès espéré, QUEENSRYCHE remet son ouvrage sur le métier pour nous offrir deux ans plus tard ce Q2K. Entre-temps, les pépins se sont accumulés, ou plutôt, comme aurait dit un ancien président de la République prénommé Jacques, les m… se sont mises à voler en escadrille : les ventes ne décollent pas, Tate tombe malade au cours de la tournée de 1997, conduisant le groupe à annuler des dates, et EMI Record America fait faillite, obligeant le groupe à financer de ses propres deniers la fin de sa tournée. C’en est trop pour Chris De Garmo, guitariste émérite et principal compositeur du groupe, qui s’était beaucoup investi sur l’album et décide de quitter le navire pour se consacrer à sa nouvelle passion : le rôle de pilote de Jets Privés !
Pour l’enregistrement de son nouvel opus, cette fois pour le label Atlantic Records, le groupe décide de recourir aux services de Kelly Gray, producteur et guitariste de studio, qui s’occupe des rythmiques tandis que Michael Wilton assure toutes les parties de lead. Mais alors qu’on aurait pu s’attendre à voir le groupe muscler un peu son propos, Wilton ayant de longue date incarné la facette la plus heavy du gang de Seattle face au plus fin mélodiste De Garmo, le nouvel album ne marque en rien un retour aux sources Heavy, et encore moins à la dimension heavy prog longtemps accolée aux américains. Tate, qui prend véritablement le lead à cette époque, confie avoir voulu prolonger les évolutions engagées dans Hear Of The New Frontier, à savoir une musique assez puissante mais globalement apaisée, aux aspérités limitées (les sons de guitare sont beaucoup moins agressifs que par le passé), et globalement vouée à plaire au plus grand nombre, sans réellement écorcher les oreilles de personne. Pour apporter une touche positive, notons néanmoins que le chant de Tate, cette fois moins contraint, retrouve par moments son envergure d’antan, l’implication du chanteur dans le projet étant cette fois plus manifeste que sur l’opus précédent qu’il semblait parfois survoler sans réel engagement.
Le résultat reste néanmoins mitigé : ne nous y trompons pas, QUENNSRYCHE conserve un indéniable savoir-faire dans la construction de titres cohérents et bien produits et exécutés, mais il nous manque l’étincelle, l’inspiration qui transcenderait des morceaux finalement corrects mais assez plats et manquant souvent cruellement de relief.
Au rayon des réussites, retenons toutefois "How Could I ?" plutôt bien fichu, avec un tempo medium et une orchestration assez lourde nous entraînant vers un refrain réussi. Le solo de guitare n’est pas mal non plus même si je l’aurais aimé plus tranchant. J’apprécie aussi beaucoup "Liquid Sky" avec une belle intro assez Heavy, un chant prenant de Tate, et le meilleur refrain de l’album, le titre étant réhaussé par de belles guitares harmonisées. "The Right Side Of My Mind" qui vient joliment mettre un terme à l’opus en est peut-être le meilleur moment : 5’50 évocatrices des belles heures passées avec une lente montée en tension et une réelle atmosphère prenant des accents un peu épiques, même si on aurait aimé un peu plus de puissance encore.
"One Life", "When The rain Comes" et "Beside You" sont des pseudos ballades un peu molles du genou, même si aucune n’est franchement ratée (ni franchement réussie d’ailleurs). Les autres titres sont globalement du même acabit : rien de rebutant, mais rien de transcendant non plus, même si par exemple l’intro de "Burning Man" ou le plus tranchant "Breakdown" nous donnent un peu d’espoir avant de retomber un peu.
On se retrouve finalement avec un album décevant et assez ennuyeux, les bons moments étant trop rares pour compenser les titres peu inspirés qui pullulent dans l’opus. Ce déclassement progressif du combo sera confirmé par les ventes de l’album et la tournée suivante qui verra la taille des salles se réduire inexorablement, comme le nombre de fans intéressées par l’avenir du groupe.
Pour toutes ces raisons, et malgré quelques bons moments, la note de 2 s’impose : vivement le nouveau millénaire.

A lire aussi en METAL par ELK :


HAKEN
Visions (2011)
Dans l'oeil d'un nouveau géant




Bruce DICKINSON
Tyranny Of Souls (2005)
Point final ou point fini ?


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Geoff Tate (chant)
- Michael Wilton (guitares)
- Kelly Gray (guitare rythmique)
- Eddie Jackson (basse)
- Scott Rockenfield (batterie)


1. Falling Down
2. Sacred Ground
3. One Life
4. When The Rain Comes
5. How Could I ?
6. Beside You
7. Liquid Sky
8. Breakdown
9. Burning Man
10. Wot Kinda Man
11. The Right Side Of My Mind



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod