Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1992 Je, Tu, Ils
1995 Zen
1998 Made In Love
2001 La Zizanie
2004 Rodeo
2007 Totem
 

 Zazie Ze Web : Site Officiel (465)

ZAZIE - Je, Tu, Ils (1992)
Par MARCO STIVELL le 6 Avril 2010          Consultée 1599 fois

Beaucoup d'artistes ont dans leur histoire un album dont ils ne sont pas fiers, un genre d'erreur, de vilain petit canard, un rejeton pour parler crûment. Certains aimeraient pouvoir l'effacer, d'autres sont juste consternés lorsqu'il s'agit de l'évoquer. Chose encore plus "amusante" si j'ose dire, parfois ce sont les fans eux-mêmes qui aimeraient l'effacer à leur place. Je ne suis pas un fan (seulement un amateur) de ZAZIE, je ne sais pas si elle ou les fans détestent ce premier album, toujours est-il que je n'ai jamais entendu grand-chose à son sujet. Un peu comme si il était le laissé pour compte aux côtés d'autres poids lourds (et lesquels !). Reste à savoir si c'est justifié ou pas.

Déjà j'aimerais dire non car ma conscience fait que même si chacun est libre de moins aimer des albums d'un artiste que d'autres, en laisser de côté pour ne presque jamais les ressortir est toujours regrettable selon moi. On peut facilement passer à côté de nombreuses bonnes choses. Bon il y a bien sûr des cas où on ne peut pas se forcer du fait d'avoir été dégoûté, moi-même par exemple lorsque j'ai entendu pour la première fois The Final Cut de Roger Wat... PINK FLOYD pardon, j'avais pas envie d'y revenir, mais alors pas du tout. Je l'ai fait pourtant, bien que ça ne m'ait avancé à rien. Quant à Je, Tu, Ils, du fait de n'avoir rien entendu à son sujet avant de l'écouter, je n'en attendais rien, ne me préparant même pas à être agréablement surpris. Il se trouve que ce fut le cas, mais pas complètement. Disons que pour un premier album, on peut faire pire, nettement pire. Je pense sincèrement que ZAZIE avait déjà au moment de l'écrire *presque* toutes les recettes de son talent et qui feront son succès plusieurs mois après : les textes, la voix qui émeut dans n'importe quel registre (ou en tout cas ne peut laisser indifférent) et jouant beaucoup sur la sensualité, le fait de savoir s'entourer... Mais *presque* donc, parce qu'il manque un élément pour permettre à cette première fournée de chansons de prendre son envol et de se placer au niveau des albums suivants : l'aboutissement.

ZAZIE collabore avec diverses personnes parmi lesquelles Vincent-Marie BOUVOT (qui a écrit entre autres pour Julie PIETRI et Elsa LUNGHINI) et Pascal OBISPO ("1, 2, 3 Soleil"), ou se retrouve même seule ("D'Jamba") pour l'écriture de ses chansons. Elle emploie des musiciens de renom, pour certains ayant côtoyé Peter GABRIEL (à qui appartiennent les studios Real World où elle a enregistré ce disque) comme Simon CLARKE, Gus ISIDORE et Manny ELIAS. On suppose une orientation "world" avec beaucoup de percussions comme il est indiqué dans les "credits", et ce ne sont pas les instrumentations de "Je, Tu, Ils", "Toi le Cowboy, Moi l'Indien" et autres qui vont nous contredire. Tout cela, c'est très bien. Les arrangements très synthétiques de titres comme "Parmi les Sirènes" ou "Avis au Sexe Fort" feront un peu grincer certaines dents, pas les miennes en tout cas. Mais ce qui cloche un peu, c'est, en tout cas par rapport aux albums suivants (pour faire ressortir la différence, pas pour comparer qualitativement), l'absence de mélodies réellement marquantes. On trouve bien sûr de très bonnes chansons (et prometteuses en plus) comme "Tomber le Masque", "On y Va (Let's Go)" ainsi que bien évidemment le single "Sucré, Salé" (premier tube), mais aux côtés d'autres chansons comme "Je Tourne", non pas anecdotiques, mais nettement moins évidentes. Pour les mélodies marquantes, on se tournera vers "Pile ou Face", vers les deux magnifiques slows que sont "Snowball" et "Un Petit Peu Amoureux" (ces trois-là étant à mon goût les trois meilleurs titres de l'album) avec leurs somptueuses nappes de claviers. Mais marquantes ne signifie pas "réellement marquantes" et comme chacun le sait, à l'inverse de chaque album qui suivra, Je, Tu, Ils ne contient pas LA chanson, celle qui brille plus fort que les autres, la merveille des merveilles, même si je pense sincèrement que "Snowball" n'en n'est vraiment pas loin.

Donc en gros, il manque quelque chose, un petit quelque chose. Le disque reste sympathique et, même si je ne conseillerai pas à tout le monde de se jeter dessus, recèle une poignée de (petits) joyaux qui méritent d'être redécouverts. La suite, on la connaît, sera tout simplement fabuleuse, et je m'impatiente déjà d'en parler.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Alain SOUCHON
Rame (1980)
Variété à cheval sur deux époques




SOUSBOCK
Lune Et L'autre (2010)
Quand les autres écrivent pour Sousbock...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Zazie (chant)
- Kamil Rustam (guitares, programmations)
- Simon Clarke (orgue hammond, claviers, clavinet, programmation b)
- Jim Copley (batterie)
- Rod Beale (séquences percussions)
- Arona N'diaye (djembé)
- Gus Isidore (guitares)
- Pino Palladino (basse)
- Pascal Obispo (choeurs)
- Manny Elias (programmation batterie)
- George Acogny (séquences percussions)
- Roger Bolton (programmation fairlight)
- Vincent-marie Bouvot (programmations, claviers)
- Greg Phillinganes (piano, basse synthé, claviers)
- Nathan East (basse)
- Steve Perrone (batterie)


1. Sucré, Salé
2. Tomber Le Masque
3. Parmi Les Sirènes
4. Je Tourne
5. Pile Ou Face
6. Toi Le Cowboy, Moi L'indien
7. Je, Tu, Ils
8. D'jamba
9. Avis Au Sexe Fort
10. Un Petit Peu Amoureux
11. On Y Va (let's Go)
12. 1, 2, 3 Soleil
13. Snowball



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod