Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Bat For Lashes, Tori Amos , The Gentle Storm

Kate BUSH - The Kick Inside (1978)
Par MARCO STIVELL le 14 Avril 2010          Consultée 2953 fois

Kate n'est pas encore adulte lorsqu'elle est découverte par master David GILMOUR, mais sa carrière démarre sur les chapeaux de roue avec ce premier album et deux singles (grands succès) à la clé. Les anglais (plus tard le monde) vont découvrir une artiste hors du commun, à la fois belle, gracieuse, talentueuse à souhait, et si The Kick Inside n'est pas la preuve la plus formelle de son génie, il comporte déjà une recette des plus alléchantes, tout en restant un passage obligé pour n'importe qui voudrait se plonger dans l'oeuvre de Kate.

Le disque s'ouvre avec "Moving", qui bien loin de la rage punk à l'époque a dû bien surprendre avec cette voix suraigüe et ses arrangements mâtinés de classicisme. C'est d'ailleurs de cette manière que se manifeste le génie de la belle pour cette première galette, cette tendance à mêler le genre pop-rock avec son comportement de jeune fille, de la voix jusqu'au fait d'aller piocher dans un univers féérique, ou parfois au contraire dans des situations bien humaines comme la masturbation ("Kite") ou le cycle menstruel féminin ("Strange Phenomena"), et en saupoudrant le tout avec des textures synthétiques (la fin de "The Saxophone Song"). On savoure avec délice l'intervention d'une section rythmique solide ainsi que de guitares bien mises en avant, entre autres sur le titre le plus rock (et non des plus négligeables), "James And the Cold Gun" . Mais l'instrument principal reste le piano, que Kate maîtrise parfaitement et qui conduit parfois le reste de l'orchestration, comme l'orchestre lui-même sur le magnifique "The Man With the Child in his Eyes". Il se fait légèrement virevoltant sur le refrain, ce qui ne saurait laisser de marbre aucun homme sensible à la magie féminine... C'est d'autant plus remarquable que ce titre arrive après le reggae amusant de "Kite", prouvant la capacité de la jeune fille à passer d'un registre à l'autre sans aucun problème. Les morceaux de l'ancienne seconde face sont nettement moins connus mais méritent tout autant le détour ("Feel it", "Room For the Life" et son bordel de sons, "Oh to Be In Love" pour son refrain rigolo...). De plus, le tout donne une impression d'unité, s'écoute d'une traite sans entraîner à un seul moment le phénomène du sourcil qui se lève plus haut que l'autre.

Par contre, il y en a une qui est capable de faire se lever les deux, et même ouvrir tout grands les yeux, par sa beauté pure et son côté chanson intemporelle, c'est "Wuthering Heights". Le livre chef-d'oeuvre d'Emily BRONTE a décidément eu une sacrée influence en cette période 1976-77, aussi bien pour des artistes qui dix ans après leur commencement prônent toujours leur état de "génèse" jusque dans leur nom, que pour d'autres, comme Kate, qui débutent vraiment ; et l'état de grâce est le même. La montée finale de la chanson avec ce petit solo de guitare tout en finesse nous permet d'atteindre l'extase, le sublime. Enfin, chose non moins négligeable, elle est devenue un grand tube. Avec tout cela, elle méritait bien un petit paragraphe à elle seule...

Que de qualités pour ce premier album d'une artiste hors du commun. Et l'on n'aura de cesse de le redire à l'avenir, alors autant en profiter dès maintenant. Quelle fille, quelle fée, quel génie...

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


The WRECKERS
Way Back Home: Live From New York City (2007)
Pop et country.




Milla JOVOVICH
The Divine Comedy (1994)
Pop-folk par une grande actr.. non, chanteuse !


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Kate Bush (chant, piano, choeurs)
- Stuart Elliott (batterie, percussions)
- David Paton (basse, guitares, choeurs)
- Ian Bairnson (guitares, choeurs)
- Duncan Mackay (piano électrique, synthétiseurs, orgue, clavinet)
- Barry De Souza (batterie)
- Bruce Lynch (basse)
- Paul Keogh (guitares)
- Alan Parker (guitares)
- Andrew Powell (claviers, basse, célesta, synthétiseurs)
- Alan Skidmore (saxophone ténor)
- Morris Pert (percussions)
- Paddy Bush (mandoline, choeurs)
- David Katz (orchestrations)


1. Moving
2. The Saxophone Song
3. Strange Phenomena
4. Kite
5. The Man With The Child In His Eyes
6. Wuthering Heights
7. James And The Cold Gun
8. Feel It
9. Oh To Be In Love
10. L'amour Looks Something Like You
11. Them Heavy People
12. Room For The Life
13. The Kick Inside



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod