Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK CORSE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (548)

I MUVRINI - ...È Campa Quì (1981)
Par MARCO STIVELL le 5 Mai 2010          Consultée 2898 fois

Après Anu Da Vultà et deux albums consacrés à la jeunesse avec des enfants, I MUVRINI reviennent presque aussitôt avec ce troisième opus de groupe. Une fois de plus, il faut s'attendre à une certaine linéarité quant au choix d'arrangements (guitares acoustiques principalement) même si, même si...

Même si, bien qu'ils ne se décident toujours pas à mettre les crédits en entier, on remarque sans même avoir écouté le disque que des apports ont été faits. On peut lire dans les crédits la présence d'une guitare basse (Anghjulu DELFINI), d'un piano (Jean-Philippe BALDASSARI, que l'on retrouve aussi sur Rundinella) et de percussions (Jean-Claude PAOLINI). Disons-le tout de suite, la plupart de ces instruments ne sont présents que sur un titre, "Paladini" très exactement ; ces fameuses percussions quant à elles, sont présentes sous forme de batterie. Un morceau c'est peu, mais avec tout ça, c'est déjà pas mal ! De plus, "Paladini" est très représentatif de l'album globalement, à savoir côté textes une collaboration étroite avec le poète Ghjuvan-Teramu ROCCHI (directeur de Scola Aperta, l'école de musique des enfants qui ont chanté sur Rundinella), et côté musique un univers plus étoffé avec des chansons nettement plus longues (certains atteignent la septième minute). Comme si cela ne suffisait pas, une fille a rejoint l'équipe (Roseline BARTOLI) et entendre ces chants magnifiques doublés d'une voix à l'octave est un véritable bonheur.

On sent tout de même que certaines pièces ont quelque peu conservé la froideur de l'album précédent, un tout petit peu. Une impression vite contrebalancée par des titres comme le joli "Lettera a Fratellu", une chanson de feu Ghjuliu BERNARDINI et interprétée par son épouse, la maman des deux vocalistes principaux d'I MUVRINI. Très touchant. Mais le meilleur du disque est à rechercher dans le reste de la seconde face avec le "tube" "Vince Per un More", mais aussi et surtout le tandem "Inseme" / "Quale Sera", très dense, bien mené par ces superbes harmonies vocales et cris du coeur.

Avec tout cela, ...E Campa Quì reste à mes yeux le meilleur album de la première partie de la première période, comprendre celle des albums les plus "roots", typiquement folk, car celle des albums Ricordu (maison de disques du groupe) va encore durer un petit moment. C'est aussi la première galette d'I MUVRINI dont les chansons vont parvenir jusqu'aux oreilles des français métropolitains (entre autres), grâce à la création des radios libres.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


CAPERCAILLIE
Delirium (1991)
Mélange de folk et d'eighties




CLANNAD
Crann Ull (1980)
Printanier


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Alain Bernardini (chant)
- Jean-françois Bernardini (chant, guitare acoustique)
- Roseline Bartoli (chant)
- Mme Bernardini (chant)
- Anghjulu Delfini (basse)
- Jean-philippe Baldassari (piano)
- Jean-claude Paolini (percussions)
- Georges Lucchesi (fiscola)


1. Paladini
2. Scelta Para
3. Hè Di Piu Che Cusì
4. Invitu
5. Lettera A Fratellu
6. Vince Per Un More
7. Inseme
8. Quale Sera



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod