Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Pink Floyd, Coast, Children In Paradise, Steeleye Span, Iona, Karnataka, Mermaid Kiss, The Reasoning , Panic Room

MOSTLY AUTUMN - Music Inspired By The Lord Of The Rings (2001)
Par MARCO STIVELL le 4 Août 2010          Consultée 1673 fois

Le hasard amène parfois de ces surprises... Je travaillais il y a peu sur la chronique du premier album de l'autrichien Gandalf, paru vingt ans avant cet album de MOSTLY AUTUMN. Dans la chronique, il était au début question du nom de l'artiste, qui est un personnage du livre Bilbo le Hobbit ainsi que de la trilogie du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien, et voilà qu'aussitôt après je me remets à parler de ce chef-d'oeuvre de la littérature, cela uniquement parce qu'il a servi de trame à cet album de MOSTLY AUTUMN.

Nous sommes en 2001, The Last Bright Light est sorti quelques temps plus tôt, et nos amis anglais se proposent un challenge, entre deux séries de concerts : profiter de l'intérêt grandissant du public soulevé par la bande annonce du film de Peter Jackson pour dédier un album à cette oeuvre mythique. Il y avait déjà dans les disques précédents du groupe des pièces instrumentales-hommages au livre comme "Out of the Inn" et "Helms Deep", toutes les deux présentes ici, dont une uniquement disponible si vous insérez le disque dans votre ordinateur, en "enhanced video". Ce disque est une fois de plus principalement le fruit du travail de Bryan Josh et de Iain Jennings, conjointement ou non, mis à part les paroles de "Lothlorien" qui sont de Heather Findlay. Ecrit, répété, enregistré, mixé et masterisé en 14 jours seulement, Music Inspired by the Lord of the Rings n'est, selon les dires du groupe lui-même, pas dans les meilleures conditions pour figurer parmi leur histoire comme étant leur véritable quatrième album. Il ne figurera pas dans les meilleurs non plus. C'est plus un petit exercice de passage, et fait pour le plaisir, même s'ils ont dû y consacrer leur temps à bloc.

Le disque s'ouvre avec "Overture - Forge of Sauron". On connaissait un peu, grâce à deux ou trois morceaux des précédents albums, le côté "rock gras" alors inédit dans leur musique, qui primait sur des pièces aux relents folk celtiques ou des passages floydiens avec solos de guitare célestes. Ici c'est plus que gras, c'est carrément huileux. Les sonorités de claviers se font agressives, le restant de la musique ne l'est pas moins. Ce genre d'introduction a dû dérouter plus d'un fan, mais en même temps, quand on connaît le livre et que l'on sait qui est Sauron, il faut se dire que le groupe ne pouvait pas y aller avec un style "dites le avec des fleurs". La fin du morceau en revanche se révèle plus fidèle à ce que l'on connaissait de MOSTLY AUTUMN et rassure quelque peu. De même les deux chansons suivantes, "Greenwood the Great" (pour la première fois, c'est la douce voix de Heather qui ouvre seule le bal des chansons) et "Goodbye Alone", partagées entre un côté ballades mi-folk mi-classiques, en raison de la présence du couple violon-violoncelle sur la deuxième et un autre plus rock, celui-ci survenant en deuxième partie. Globalement, c'est "Goodbye Alone" que l'on retiendra le plus facilement. "Out of the Inn" est, comme l'on se souvient un des titres du tout premier album For All we Shared..., réarrangé pour l'occasion. Le djembé est toujours présent, mais la flûte virevoltante d'Angela Goldthorpe a remplacé le violon de Bob Faulds, ce qui n'est en soi pas un mal, ni un plus grand bien. On revient à un titre plus rock bien que plutôt calme, "On the Wings of Gwaihir". Il s'agit de l'aigle qui porte le magicien Gandalf, la pièce musicale est donc quelque peu aérienne, avec guitare et batterie légères bien en adéquation. "At Last to Rivendell", évoquant l'arrivée des personnages principaux dans la demeure d'Elrond, le roi des elfes, est un beau florilège de musique médiévale en rythme ternaire avec flûte traversière et percussions en avant.

"Journey's Thought" marque une pause mystique avec le chant grave de Bryan Josh, mais aussi et surtout la présence de parties de guitare classique du meilleur effet. "Caradhras the Cruel", prend carrément le contrepied, avec un retour à un rock musclé, passages parfois hachés (la fin), mais avec quand même cette empreinte magique (notamment lorsque Heather Findlay chante) qui fait que l'on reconnaît bien le son MOSTLY AUTUMN. "The Riders of Rohan", duo entre Heather et Bryan, est tout simplement magnifique avec son arpège de piano et ses petites ponctuations à la guitare, un des meilleurs titres de l'ensemble, bien caché au milieu du reste. Le doux "Lothlorien" ne l'est pas moins avec le chant de Heather Findlay, toujours bien adapté à ce type de chansons, ainsi que les flûtes à bec en arrière-plan. "The Return of the King" surgit avec son gros riff, nous offrant l'un des hymnes de l'album, chanté par Bryan, de manière un peu forcée d'ailleurs... on sent quelque part que la chanson est légèrement trop exigeante pour sa voix. "To the Grey Havens", qui représente la conclusion du roman, le départ pour ce qui nous est décrit comme étant l'équivalent de l'île d'Avalon, est un superbe moment de musique éthérée, avec nappes de claviers et guitares en son clean. Que demander de mieux ?

Ainsi que le dit le groupe, on a la preuve qu'il est possible de faire tout cela en moins de quinze jours. Cependant c'est aussi ce qui malheureusement ne joue pas en faveur de l'ensemble car même si plusieurs passages éparpillés sur la petite heure de musique que le disque contient atteignent ce que le groupe a proposé de mieux jusqu'alors, cette réalisation à la va-vite crée aussi un sentiment de surprise, et pas toujours des plus positifs, notamment en ce qui concerne les passages les plus rock, parfois un peu brusques. D'autre part, le concept en lui-même est curieusement adapté. Déjà la pochette ne peut représenter la musique que le disque contient car elle montre une scène du livre Bilbo le Hobbit, alors que la musique est centrée sur la trilogie du Seigneur des Anneaux, qui chronologiquement se passe plus d'un demi-siècle après l'histoire de Bilbo (et même les livres ne sont pas sortis à la même époque). Enfin, même si l'on sait que faire un disque en si peu de temps relève des plus grands challenges et qu'à moins de bâcler le tout il était quasiment impossible d'en faire un double, le fait que la trame narrative passe aussi vite de la Lothlorien, à savoir la fin du tome 1 du livre (La Communauté de l'Anneau), à la fin du tome 3 (Le Retour du Roi), a quelque chose de légèrement choquant.

Quelque part, il faut tout de même saluer la réussite du groupe quant au fait d'avoir tenu son pari et d'avoir fourni un travail honorable, malgré les "maladresses" dûes surtout à la restriction du temps. On peut dire que Music Inspired by the Lord of the Rings n'est vraiment pas le meilleur album fourni par le groupe à ce jour, il serait même plutôt le moins bon (vous remarquerez que j'ai pas dit le "pire", CQFD), mais MOSTLY AUTUMN frappera à nouveau un grand coup et reviendra au sommet avec leur production suivante...

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par MARCO STIVELL :


EMERSON, LAKE & PALMER
Brain Salad Surgery (1973)
Rock progressif déjanté et mythique




CAMEL
A Nod And A Wink (2002)
Enfance et beauté pure


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Bryan John (chant, guitares lead)
- Heather Findlay (chant, guitares, bodhran, tambourin, flûte à bec)
- Iain Jennings (claviers)
- Angela Goldthorpe (flûte traversière, flûtes à bec, choeurs)
- Liam Davison (guitares)
- Andy Smith (basse)
- Jonathan Blackmore (batterie)
- Duncan Rayson (claviers additionels, programmations)
- Marcus Bousefield (violon)
- Marissa Claughan (violoncelle)
- Che (djembé)


1. Overture - Forge Of Sauron
2. Greenwood The Great
3. Goodbye Alone
4. Out Of The Inn
5. On The Wings Of Gwaihir
6. At Last To Rivendell
7. Journey's Thought
8. Caradhras The Cruel
9. The Riders Of Rohan
10. Lothlorien
11. The Return Of The King
12. To The Grey Havens
13. Helms Deep (enhanced Video)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod