Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Karen Matheson

CAPERCAILLIE - Sidewaulk (1989)
Par MARCO STIVELL le 29 Janvier 2012          Consultée 1115 fois

Deuxième album, pas jumeau du premier, mais presque. Pourquoi ? Tout simplement dans les sonorités et la forme, avec cependant une équipe au tiers changée. La formation présente, comme on le verra avec les albums suivants, était faite pour durer quelques temps, et c'est aussi celle qui reste, je pense, la plus connue. La production est confiée à Donal Lunny, ex-guitariste des irlandais de Planxty, ce qui n'est pas rien.

Cependant comme je l'ai dit, Sidewaulk ressemble sur plusieurs points à Crosswinds, à commencer par la forme. Le groupe a tenu à refaire le coup du "une danse instrumentale / une chanson douce / une danse instrumentale / une chanson douce / une danse instrumentale..." C'est presque systématique, et c'est tout juste si "Fosgail an Dorus" et "Alasdair Mhic Cholla Ghasda" se présentent comme les morceaux les plus originaux, en tant que "puirt-a-beul" (ou "mouth music"), et le deuxième rappellera en plus tubesque l'intro du précédent album. Car Sidewaulk possède un petit lot de chansons qui, sorties indépendamment du reste, auraient pu connaître un joli succès. A commencer par "Alasdair" donc, et à finir par les deux magnifiques inteprétations des ballades "Fisherman's Dream" et "Both Sides the Tweed". Karen Matheson chante plus grave que d'habitude (c'est un peu comme Clannad en fait, le syndrome chant féminin aigu du premier album, un peu délaissé par la suite) mais toujours divinement bien et elle est bien secondée occasionnellement par Manus Lunny et John Saich. Les deux autres chansons douces "Iain Ghlinn' Cuaich" et "Oh mo Dhùthaich" valent aussi vraiment le coup, avec des nappes de claviers un brin oniriques (la très courte fin de la première est magnifique et sans laisser un goût d'inachevé, aurait quand même mérité petit développement).

Quant aux danses eh bien elles sont très présentes encore une fois, et ce sont essentiellement des reels (ou danses rapides si vous préférez). C'est un peu idiot à dire, mais après avoir écouté un vieux disque des Chieftains par exemple, je me dis que je sais ce que je préfère en matière d'instrumentation, la présence ici d'un bouzouki et d'un accordéon (et parfois même d'un clavier) me donnant un goût d'accomplissement plus fort. Les deux morceaux les plus passionnants à cette échelle restent ceux de la seconde partie, "The Weasel" offrant même une jig, et bien sûr "The Turnpike", le plus fiévreux (et jouissif) de tous.

Même si ils se ressemblent beaucoup, je peux exactement dire lequel je préfère des deux premiers opus des écossais, et c'est Sidewaulk. Pour "The Turnpike" et les chansons douces. Tout simplement... et aussi pour une plus grande unité. L'album à aussi pour sa gouverne le fait qu'il sonne moins classique, et il est vrai que CAPERCAILLIE se dirige progressivement vers une plus grande qualité musicale, au moins pour les trois premiers disques.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


Carlos NUñEZ
Mayo Longo (2000)
Pop-folk galicienne.




CAPERCAILLIE
Delirium (1991)
Mélange de folk et d'eighties


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Karen Matheson (chant)
- Charlie Mckerron (fiddle)
- Manus Lunny (guitares, bouzouki, choeurs)
- Marc Duff (flûtes, synthétiseur à vent)
- John Saich (basses, choeurs)
- Donald Shaw (claviers, accordéon, choeurs)


1. Alasdair Mhic Cholla Ghasda
2. Balindore
3. Fisherman's Dream
4. Sidewaulk Reels
5. Iain Ghlinn' Cuaich
6. Fosgail An Dorus / Nighean Bhuidh' Ruadh
7. The Turnpike
8. Both Sides The Tweed
9. The Weasel
10. Oh Mo Dhuthaich



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod