Recherche avancée       Liste groupes



      
ACOUSTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Msg, Scorpions, Mad Max, Ufo, Shane Gaalaas
 

 Michael Schenker Himself (222)

Michael SCHENKER - Thank You 2 (1998)
Par GEGERS le 25 Décembre 2010          Consultée 1530 fois

Si je connais Michael Schenker ? J'espère que vous plaisantez ! Cela fait des années qu'il me tripote, qu'il me triture dans tous les sens avec ses doigts de Teuton pour tenter d'extirper de ma caisse de résonance les sons recherchés. Alors, dire que je le connais...nous sommes carrément intimes ! C'est vrai qu'il me sort rarement en public. Il préfère ma sœur électrique, Flying V qu'elle s'appelle. Toujours sous les feux de la rampe, c'est sûr qu'elle en a joué des concerts, bien calée entre les cuisses de notre amant commun. Moi, l'acoustique, je suis plutôt sa muse intime. C'est vrai que Michael s'occupe rarement de moi, mais lorsqu'il le fait, c'est avec une passion et une tendresse infinies. Généralement, c'est aussi pour se ressourcer, s'éloigner de ses démons. Je suis la compagne des mauvais jours, celle qui rassure et réconforte. Un peu à la manière d'un chapelet d'ail, je l'aide à éloigner les vampires, l'alcool en particulier. Je suis, avec son frère Rudolf, un des quelques rochers qui permettent à notre Michael de sortir la tête du whisky, d'arrêter de boire la tasse. Lorsque Michael me joue, il guérit un peu...

Et je dois bien avouer que ce n'est pas désagréable d'être ainsi exhibée en public de temps en temps. Flying V reste au placard. Il faut dire qu'elle a eu un emploi du temps chargé ces deux dernières années, avec la célébration des 25 années d'existence du MSG. Comme il y a 5 ans, Michael a décidé de me titiller à nouveau la rosace et de publier le résultat de cette copulation. Comme s'il ne s'était écoulé que quelques semaines entre les deux rapports, mon chevalier servant est parvenu à m'offrir ce même son, chaud et intimiste, qui me caractérisait déjà sur le premier Thank You. Mais ici, pas de préliminaires ! Alors que sur le précédent opus Michael prenait le temps des préliminaires, faisait monter doucement la tension sexuelle sans jamais vraiment aller au bout malgré l'agilité de ses doigts, il rentre ici directement dans le vif du sujet. Si les mélodies mélancoliques sont toujours là, le bonhomme passe le plus clair de son temps à maltraiter mes cordes dans des accords enjoués et entraînants. Michael est plein de vie et d'entrain, il a retrouvé l'amour, et a décidé de partager avec moi ce nouveau souffle que lui offre l'existence.

En virtuose qu'il est, Michael parvient sans mal à me faire donner le meilleur de moi-même et à rendre intéressant un album instrumental et acoustique, ce qui n'était pas gagné d'avance malgré son talent. Dès « Reflection of my soul », le titre d'ouverture, le Mad Axeman m'offre une mélodie qui fait mouche, mêlant efficacité et virtuosité. Le ton est joyeux, apaisé. Michael est maintenant un quinquagénaire comblé, qui contemple la vie et ses bienfaits. En témoigne « Sound of love », mid-tempo qui clôt l'opus. Michael a réussi à recréer le son de l'amour en triturant mon manche et mes cordes, n'est-ce pas la le plus beau cadeau qu'un musicien puisse offrir à son instrument ? Mon bois lui sert de moyen d'expression, voilà qui est gratifiant.

Pendant 45 minutes, mon Michael fait de moi, une nouvelle fois, sa muse, alternant moments de virtuosité pure (« Between you and me », « I am sorry ») et passages enivrants à l'écoute desquels toute résistance est inutile : « From me with love », « The greatness in you », « I am learning ». Toutes ces déclarations d'amour, je ne sais pas si Michael les adresse à moi ou à une autre, mais je préfère ne pas savoir. Je vis l'instant et fait de mon mieux pour offrir cette transcendance artistique tant recherchée. Et dieu que c'est bon, tous ces orgasmes multiples ! Bien plus que sur le premier Thank You, Michael me fait grimper au rideau un nombre incalculable de fois.

Repue et satisfaite, je m'abandonne finalement au silence lorsque l'étreinte de Michael se relâche. Mais quel amant il fait ! Mes cordes en vibrent encore. Mais mon petit chevalet me dit que Michael n'attendra pas à nouveau 9 ans pour me ressortir, j'en mettrais ma tête au feu !

A lire aussi en DIVERS par GEGERS :


Les FATALS PICARDS
Pamplemousse Mécanique (2007)
Fourre-tout parodique made in picardie




Les FATALS PICARDS
Le Sens De La Gravité (2009)
En apesanteur...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Michael Schenker (guitare)


1. Reflection Of My Soul
2. Between You And Me
3. I Am Sorry
4. Greatness In You, The
5. From Me With Love
6. Life Brings Me To You
7. I Am Learning
8. Born To Overcome
9. Create And Let Go
10. My Life With You
11. Sound Of Love



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod