Recherche avancée       Liste groupes



      
NO WAVE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (362)

SONIC YOUTH - Experimental Jet Set, Trash And No Star (1994)
Par MONSIEUR N le 4 Janvier 2011          Consultée 2476 fois

Où est passée la no wave des origines ? En 1994, certains font l’erreur d’attendre de SONIC YOUTH qu’il ponde un 2ème Evol. Le SONIC YOUTH des 80’s manque, et si GOO restait potable, les 90’s n’ont rien d’excitantes. Kurt Cobain l’icône malgré lui, leur fait une promo d’enfer, quand il n’est pas occupé à louer les MELVINS ou THE VASELINES. Bref, le groupe passe pour des vendus. Comme si cela ne suffisait pas, le groupe a signé il y a quatre ans chez Geffen, un label connu. Horreur.

Butch Vig, le producteur star du grunge, est de nouveau aux manettes comme pour l’album Dirty. Heureusement, il ne torpillera pas le disque comme pour le Nevermind javellisé de vous-savez-qui. Au contraire, l’album bénéficie d’un son propre sans pâtir d’un effet aseptisé. Plus de la moitié des titres sont chantés par Thurston Moore et sa gueule de con. Le reste, il l’a laissé à Kim Gordon, sa bassiste préférée, puisqu’il lui a fait un gosse qui naîtra trois mois plus tard. De fait, dans la belle discographie de SONIC YOUTH, Experimental Jet Set And Match, Trash and No Star reste l’album le plus marqué par le sceau de Kim. Avis aux amateurs. La blonde chante comme un funambule, sans cesse au bord du fil. On redoute l’accident mais on est cependant incapable de se détourner d’une impression de « fragilité robuste » si féminine. Ce « Bull In The Heather » si intense ! C’est possiblement grâce à l’explosion de ses hormones qu’elle sait être tour à tour inquiétante, colérique, douce, folle, parfois stone (« Skink »). Pendant la conclusion « Sweet Shine », on redoute même qu’elle clapse au micro, si ce n’étaient les « Youhouuuuuuuuu » hystériques au moment où la batterie s’emballe. Son chant à la limite du phrasé, est tout de suite identifiable. Souvent imitée jamais égalée. Comme le Nutella. Aux chiottes Lee Ranaldo, tu chanteras sur les autres disques.

Le titre de l’album laisse supposer que l’humeur générale est à l’expérimentation, et c’est l'une des réelles réussites. Aucun titre n’est emmerdant ou bruitiste juste pour le plaisir du bruit. Allez, juste l’outro de « Doctor’s Orders ». Mais Experimental Get 27, Trash and No Star recèle une tripotée de trouvailles sonores, comme l’utilisation de baguettes pour frotter les cordes des guitares, les dissonances multiples et variées (« Quest For The Cup », « Starfield Road », etc.), les « Hop hop hop hop hop hop hop hop hop » aussi débiles qu’incongrus de « In The Mind Of The Bourgeaois Reader », ou encore la petite mélodie déglinguée de « Bull In The Heather » jouée par Thurston Moore.

Experimental Jet Ski, Splash And No Future est bien représentatif de l’indie des 90’s tel qu’on se l’imagine grossièrement. A cause de sa mélancolie latente, la tentation est forte de positionner ce disque fantasmagorique dans la mouvance grunge qui fait alors rage à l’époque. Mouvance qui ne signifie en réalité pas grand-chose rappelons-le. Mais les accointances de l’époque avec Kurt Cobain et le producteur Butch Vig ne sont pas étrangères avec cette impression, probablement fausse, que Experimenthol Set Jet, Goulash And No Sitar est une grosse œillade à la musique du désespoir adolescent de la fin du siècle vingt. Lisez les paroles de « Doctor’s Orders » pour vous en convaincre.

Petites précisions afin de choisir votre format d’écoute :
1) Le CD contient cinq « myth-science-art cards » dont quatre proposent une version alternative de la jaquette officielle. Un collage de sons en piste cachée à la fin du disque.
2) Le vinyle ne contient pas les jaquettes alternatives ni le bonus mais propose en revanche les paroles !
3) La cassette j’en parle même pas.
4) Les mp3 ça puent.

Faites votre choix.

A lire aussi en DIVERS par MONSIEUR N :


KOURGANE
Heavy (2009)
Noise virile mais pas que




POLVO
In Prism (2009)
Le retour d'un grand de l'indé


Marquez et partagez





 
   MONSIEUR N

 
  N/A



- Kim Gordon (basse/guitare/chant sur 2, 4, 7, 9, 11, 14)
- Thurston Moore (guitare/chant sur 1, 3, 5, 6, 8, 10, 12, 13)
- Lee Ranaldo (guitare/chant sur... aucun titre !)
- Steve Shelley (batterie/percussions)


1. Winner's Blues
2. Bull In The Heather
3. Starfield Road
4. Skink
5. Screaming Skull
6. Self-obsessed And Sexxee
7. Bone
8. Androgynous Mind
9. Quest For The Cup
10. Waist
11. Doctor's Orders
12. Tokyo Eye
13. In The Mind Of The Bourgeois Reader
14. Sweet Shine
15. (+ Un Titre Caché Sur La Version Cd)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod