Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Cream, Blind Faith, Steve Gadd Band, The Yardbirds
- Style + Membre : Jj Cale & Eric Clapton, Eri Clapton And Steve Winwood

Eric CLAPTON - Backless (1978)
Par MASTCARD le 8 Avril 2011          Consultée 1946 fois

En tant qu’artiste solo, CLAPTON est loin de n’avoir sorti dans sa carrière que des albums de qualité. Ils sont pour la plupart moyens, ne possédant que quelques morceaux qui paraissent à côté du reste être des petits éclairs de génie. Il faut dire aussi que la vie du quatrième meilleur guitariste de tous les temps est plutôt mouvementée, et pas dans le bon sens du terme. Sauf que là, on est en 1978, CLAPTON a sorti Slowhand l’année précédente, considéré encore aujourd’hui comme son meilleur album, et a gagné par conséquent un grand nombre de fans. Tout va donc pour le mieux pour lui d’autant plus qu’il se fera la femme de son pote George HARRISON l’année suivante.

Bref, il n’y avait historiquement et statistiquement aucune raison pour que cet album soit mauvais. D’ailleurs la pochette est de bonne augure. Bien calé dans un divan, dans une chambre aux couleurs chaudes et bien éclairée, la guitare branchée, CLAPTON est tout à fait disposé à nous fournir de bons morceaux et à user de son feeling légendaire.

Et on démarre très bien avec « Walk Out In The Rain », un blues-rock du plus bel effet, qui nous met l’eau à la bouche. On poursuit sur cette bonne lancée avec un shuffle délicieux qui répond au doux nom de « Watch Out For Lucy ». Comme à son habitude, CLAPTON reprend un titre de J.J. CALE. Ici, on a droit à une version très fidèle de « I’ll Make Love To You Anytime ».

C’est pas fini, on groove ensuite pendant près de quatre minutes, sous la direction du chant de Marcy Levy, pour un instrumental pêchu, mais peut-être un peu répétitif pour être honnête. « Tell Me That You Love Me » est une ballade blues-pop très sympa, une composition 100% CLAPTON, qui prouve la grande forme de notre ami. “If I Don’t Be There By Morning”, au piano dominant, est une chanson qui se laisse écouter sans problème, mais traîne un peu en longueur.

Vient alors “Early In The Morning”, qui du haut de ses huit minutes voudrait sans doute être l’égal de « The Core » présent sur Slowhand, mais elle lui est inférieure. Poussive, et trop longue par conséquent. Une bonne chanson tout de même, mais sans plus.

« Promises » change les idées avec sa mélodie bon enfant. Certes, elle est un peu facile, mais le rendu est convaincant. La deuxième composition de CLAPTON « Golden Ring » confirme à nouveau sa grande forme à l’écriture, avec la mélodie plus axée sur le chant que sur la guitare. Et on termine par « Tulsa Time », morceau à l’accent texan très réussi.

Backless n’a donc rien à envier à son prédécesseur. CLAPTON ne s'est pas reposé sur ses lauriers et n'a pas pris la grosse tête non plus : il nous livre un album simple. Pas de hits à l'horizon, juste du blues-rock tout en finesse, à écouter en toute situation.

Allez, un petit 4 étoiles pour vous convaincre de l’écouter ? Si si, ça me fait plaisir.

A lire aussi en BLUES-ROCK par MASTCARD :


Eric CLAPTON AND STEVE WINWOOD
Live From Madison Square Garden (2009)
The reunion !




LYNYRD SKYNYRD
(pronounced 'lĕh-'nérd 'skin-'nérd) (1973)
Déjà un grand groupe


Marquez et partagez





 
   MASTCARD

 
  N/A



- Eric Clapton (chant, guitare)
- Marcy Levy (chant)
- Carl Radle (basse, chant)
- George Terry (guitare)
- Jamie Oldaker (batterie, percussion, chant)
- Dick Sims (claviers)
- Benny Gallagher (choeurs sur 9.)
- Graham Lyle (choeurs sur 9.)


1. Walk Out In The Rain
2. Watch Out For Lucy
3. I'll Make Love To You Anytime
4. Roll It
5. Tell Me That You Love Me
6. If I Don't Be There By Morning
7. Early In The Morning
8. Promises
9. Golden Ring
10. Tulsa Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod