Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Cream, Blind Faith, Steve Gadd Band, The Yardbirds
- Style + Membre : Jj Cale & Eric Clapton, Eri Clapton And Steve Winwood

Eric CLAPTON - Journeyman (1989)
Par MANIAC BLUES le 11 Avril 2008          Consultée 3323 fois

Enfin dépêtré de ses problèmes d’alcoolisme, Eric Clapton enregistre Journeyman en 1989 après un silence de trois ans. Eric Clapton n'est plus autant soumis aux exigences commerciales draconiennes de sa maison de disque comme il l'avait été sur les deux albums précédents, Behind the Sun et August, tous deux produits par Phil Collins. Les tubes destinés aux radios FM laissent placent alors à un album en partie marqué par un retour aux sources. Journeyman est un curieux mélange de blues et de rock encore inspiré par Phil Collins.

A cette époque, Eric Clapton se passionne pour les compositions d'un illustre inconnu dénommé Jerry Williams. Journeyman est en effet ponctué de nombreuses interprétations de morceaux de ce dernier. A l'image de « Pretending » ou de « Anything for Your Love, ballade agréable où Clapton nous gratifie d'un bon solo, les compositions de Jerry Williams présentent toutes le même souci d'efficacité. Sans être excellentes, ces chansons sont jouées dans un registre similaire : des chœurs sur les refrains, évidemment des synthés très eighties, parfois la présence d'un piano ou d'un bref solo de sax. Ecrit par Eric Clapton, « Bad Love » avec Phil Collins à la batterie s'inscrit dans le même style, un style de rock assez particulier qui semble moins sincère que les envoûtants « Old Love » et « Lead Me On ». Plus original, « Run so far » de et avec George Harrison, donne son charme à l'album avec ses sonorités légères et dansantes.

Sur Journeyman, Eric Clapton, à notre plus grand plaisir, prouve qu'il sait toujours jouer le blues. Ce retour aux sources donne une dimension plus profonde à l'album. « Hard Times » est une très belle interprétation d'un standard de Ray Charles, portée par la voix grave et puissante de Clapton. Dans un esprit rock’n roll, avec en prime la contribution du jeune guitariste Robert Cray, « Hound Dog » dégage une énergie fougueuse. Enfin, le disque se clôt sur l’excellent « Before You Accuse Me », un blues comme on les aime avec une section rythmique carré et le chant profond d’Eric Clapton, qui semble au meilleur de sa forme.

Journeyman marque le retour de l’inspiration d’Eric Clapton qui signe ici de très beaux morceaux, mais également d’autres de qualité inférieure, notamment les compositions de Jerry Williams. Cet album n’est qu’un avant goût du tournant formidable que va prendre la carrière de Slowhand durant la première moitié des années quatre-vingt dix.

A lire aussi en ROCK par MANIAC BLUES :


Lou REED
New York (1989)
New York, New York




John FOGERTY
Revival (2007)
Toujours aussi grand!


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



Non disponible


1. Pretending
2. Anything For Your Love
3. Bad Love
4. Running On Faith
5. Hard Times
6. Hound Dog
7. No Alibis
8. Run So Far
9. Old Love
10. Breaking Point
11. Lead Me On
12. Before You Accuse Me



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod