Recherche avancée       Liste groupes



      
SPACE ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Pink Floyd, Coast, Children In Paradise, Steeleye Span, Iona, Karnataka, Mermaid Kiss, The Reasoning , Panic Room

MOSTLY AUTUMN - Glass Shadows (2008)
Par MARCO STIVELL le 13 Mai 2011          Consultée 1340 fois

Après la copieuse double édition de Heart Full of Sky, il semblerait que MOSTLY AUTUMN ait eu envie de revenir à des formats plus simples. Et je parle tant au niveau des chansons (en termes quantitatifs) que du groupe lui-même. Chris Johnson est parti, Angela Gordon aussi, Liam Davison aussi... C'est Bryan qui se charge entièrement des guitares/claviers et arrive en tant que membre officiel la grande Anne-Marie à la flûte et aux choeurs. Le groupe comporte désormais quatre vocalistes dont trois filles, dont deux choristes, dont une qui tient la flûte, pour le coup ça doit être unique au monde ! Notons encore qu'il n'y a quasiment pas de guests sur ce disque. Troy Donockley représente un peu l'invité "obligatoire" depuis The Spirit of Autumn Past presque dix ans avant Glass Shadows.

Une autre impression : avec cette nouvelle équipe, le groupe semble gagner en précision, musicalement parlant. Bon d'accord on est en présence d'un album studio... Mais tout de même, et y compris au niveau rythmique, le batteur Henry Bourne semble utiliser ce qu'il faut quand il faut, ça semble bien plus évident que pour ses prédécesseurs. Après la présence de batteries programmées sur Heart Full of Sky, on ne peut qu'applaudir ce détail avec entrain. Le résultat est probant, Glass Shadows s'inscrit dans la lignée des plus beaux albums de MOSTLY AUTUMN.

On commence avec "Fireside", le titre le plus hard-rock de l'album... et le seul à l'être vraiment en fait. Basé sur un riff répétitif, il révèle son potentiel à mesure que la chanson s'écoule, et en particulier au moment des refrains, avec toujours ces fausses cordes, ces harmonies vocales qui font la richesse de la musique du groupe. "The Second Hand" nous entraîne dans une vague de chansons pour le moins magiques et qui s'étend jusqu'à "Paper Angels" inclus. A part sur le très folk et féminin "Flowers for guns", on évolue dans un décor quasi-onirique et ces chansons sont très marquées par la présence du piano, qui n'était jusqu'à Heart Full of Sky pas tout à fait un instrument "de base" dans la musique du groupe, sauf lorsque Jennings faisait des soli... Heather chante avec fragilité, c'est tout simplement merveilleux.

"Tearing at the Faerytale" est le premier morceau long de l'album. Il est très nuancé à cause de son arpège initial sombre et de ses refrains optimistes mais son crescendo est des plus puissants. Seule la retombée finale laisse un petit goût amer. Sur le triste "Above the Blue" dédié au défunt grand-père d'Heather, Troy Donockley (le fameux sonneur et flûtiste donc) délivre des arrangements d'une beauté saisissante. On arrive à "Glass Shadows", la pièce maîtresse de l'album de par sa longueur (12 minutes), mais question qualité elle se défend aussi avec vigueur. Certains trouveront, et on peut les comprendre, le décollage trop lent à venir, celui que je qualifierais de variation bluesy. Pourtant c'est du MOSTLY AUTUMN tout craché, et c'est fait avec toujours la même sensibilité. On arrive ensuite à un petit chef-d'oeuvre baptisé "Until the Story Ends", très folk à son tour, avec flûtes et mélodie lumineuses, dans la veine du "Yellow Time" de l'album précédent. Enfin, "A Different Sky", surprenant car placé tout à la fin, fait office de tube pop-rock imparable, avec là encore des harmonies vocales impeccables.

Je me permets malgré tout de pousser un petit coup de gueule en ce qui concerne le travail d'Anne-Marie. Elle fait désormais partie intégrante du groupe en tant que choriste et flûtiste. Mais la flûte traversière sur cet album a un rôle très minimaliste, on n'en entend que sur "Flowers for Guns" et elle a une place assez rythmique, plutôt que réellement mélodique. Je me demande sans arrêt si Anne-Marie n'a pas également sa place parmi les whistles de "Until the Story Ends"... Et sur le plan vocal, plus que sur Heart Full of Sky, Anne-Marie participe aux "Ouuuh" et "Aaaah" harmoniques floydiens et superbes (ils contribuent de manière proprement marquante au crescendo du morceau-titre) ou bien aux phrases prononcées "background" sur "Unoriginal Sin" et "A Different Sky". Mais surtout, on peut l'entendre faire ses "ta la ta ta ta la la ta" adorables sur "Flowers for Guns". Autant dire que de ce côté-là également, elle est bien peu mise en avant et c'est réellement dommage. Espérons néanmoins que cette collaboration va durer...

Tous les détails positifs du disque, ces chansons pratiquement toutes parfaitement bien ficelées (mis à part la toute fin de "Tearing at the Faerytale") font de ce Glass Shadows le meilleur album de MOSTLY AUTUMN depuis Passengers. Les chansons les plus "communes" sont curieusement placées en tout début et fin de disque, et au milieu, on passe de l'onirique à l'épique, quand les deux ne s'allient pas.

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


PANIC ROOM
Skin (2012)
Pop-rock progressif à fleur de peau




The WHO
The Who By Numbers (1975)
Pas le meilleur, mais quand même sous-estimé


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Bryan Josh (chant, guitares, piano, claviers, orgue hammond, p)
- Heather Findlay (chant, piano, bodhran, tambourin, percussions)
- Olivia Sparnenn (choeurs)
- Anne-marie Helder (choeurs, flûte)
- Andy Smith (basse)
- Henry Bourne (batterie)
- + Troy Donockley (arrangements des cordes, programmations, cornemuse)


1. Fireside
2. The Second Hand
3. Flowers For Guns
4. Unoriginal Sin
5. Paper Angels
6. Tearing At The Faerytale
7. Above The Blue
8. Glass Shadows
9. Until The Story Ends
10. A Different Sky



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod