Recherche avancée       Liste groupes



      
SPACE-ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Pink Floyd, Coast, Children In Paradise, Steeleye Span, Iona, Karnataka, Mermaid Kiss, The Reasoning , Panic Room

MOSTLY AUTUMN - Live 2009 (2010)
Par MARCO STIVELL le 20 Mai 2011          Consultée 1418 fois

Cette chronique est un peu particulière, je dis bien un peu, un tout p'tit peu, car elle emploie la formule 2 en 1. Ce Live 2009 a été publié en deux parties, sans doute pour des raisons économiques, ce qui serait justifié par le digipack bon marché des disques, une pochette sans cellule en plastique ni dents. Qu'importe, l'habit ne fait pas le moine comme on dit, et le Live 2009 est bien décidé à prouver qu'il est LE live de MOSTLY AUTUMN que l'on attendait depuis, ouf... leurs débuts. Treize ans après, il était temps !

Pour commencer, visez-moi un peu ce groupe : Josh, Findlay, Jennings, Sparnenn, Helder, Davison, Smith, Griffiths. Que d'excellents musicien(ne)s. Gavin John Griffiths est le seul petit nouveau, bien connu pour ses participations aux albums et tournées de Karnataka, Fish ainsi que plus récemment Panic Room. Il a donc beaucoup côtoyé Anne-Marie Helder, et on peut dire qu'il est LE batteur qui manquait à MOSTLY AUTUMN, sa précision et ses breaks pertinents apportant une saveur à la musique du groupe qui manquait à ce dernier auparavant. Du reste, outre les considérations habituelles que l'on peut porter à chacun de ces membres plus ou moins habituels (Jennings et Davison font leur grand retour), il convient de profiter de ce Live 2009 en le considérant comme l'adieu d'Heather Findlay, la belle étant officiellement partie avec ses valises cette même année.

Et lorsque l'on écoute ce live qui, contrairement aux anciens de la période Classic Rock est dénué de défauts et bien plus consistant (en quantité comme en qualité) que le Storms Over London Town, on peut sans nul problème parler de sommet. Si ce live est celui qu'on attendait, il ne le doit qu'à ses atouts innombrables, de la composition à la très bonne forme du groupe lui-même (ils sont vraiment à fond), de la chanson la plus tubesque ("Pocket Watch") à la plus épique ("Carpe Diem", "The Spirit of Autumn Past", "Heroes Never Die") en passant par le bon rock des familles ("Never the Rainbow") ou une légèreté très bienvenue ("Flowers For Guns")... Bref, MOSTLY AUTUMN a soigneusement choisi sa set-list, piochant allègrement dans chacun de ses albums, et s'il est évident que tous les classiques ne pouvaient rentrer, on ne peut que remercier le groupe pour ces beaux cadeaux, ainsi que pour avoir inclus quelques belles surprises, à commencer par "Nowhere to Hide".

Certes le live n'est pas parfait, mais ce MOSTLY AUTUMN-là se défend tellement bien ne serait-ce que techniquement parlant en comparaison avec bon nombre de ses disques concerts passés que ce voyage de deux heures dans le monde du space rock - à tendance un peu "grasse" quand même - est délectable de bout en bout. Les parties ne sont pas distinctes, le groupe mêle les chansons plus ou moins courtes (sachant que la plupart du CD 1 font six minutes) avec les plus épiques sans le souci de briser la magie à un moment ou à un autre étant donné que la set-list est articulée comme il le faut. Par exemple, après le doux "Above the Blue", le groupe arrive à enchaîner avec un morceau rock qui ne fait pas dans la graisseur lui par contre et qui conserve, en plus de la magie liée à sa composition, celle d'être le premier morceau que l'on a connu de MOSTLY AUTUMN.

Un groupe en excellente forme, une technique presque parfaite (parfois la voix, un tout p'tit peu...), une set-list difficilement reprochable et bien articulée, que demander de plus ? Des surprises, des surprises ! Hé bien des surprises on en a. Outre le fameux "Nowhere to Hide", on est heureux de retrouver le feu glaçant de "Winter Mountain", le puissant "Half the Mountain" et... "Never the Rainbow" ! Je m'explique, c'est chanson, ils nous la servent sur tous les lives. C'est qu'elle dépote bien en concert. Mais là, on est particulièrement heureux de la retrouver, tout simplement parce que c'est la meilleure version. Il y a évidemment cette énergie, mais aussi le fameux pont où la musique baisse, puis où Bryan pousse sa chérie Olivia à chanter ce qu'il fait à la guitare, des notes graves aux aigues (quelle voix !), avant que la musique ne reparte en crescendo. Tout bonnement excellent. Et le classique parmi les classiques, "Heroes Never Die" vient clôturer le tout de façon magistrale.

On a à l'écoute de ce Live 2009 cette impression que, si le MOSTLY AUTUMN des derniers albums a un peu baissé en qualité par rapport aux premiers, en concert, et cela aura pris du temps, c'est devenu l'inverse. Le son est suffisamment propre, Josh et Jennings envoient les soli quand il le faut, le travail d'Anne-Marie Helder est enfin révélé à sa juste valeur, autant de détails positifs que l'on pourrait rajouter aux susmentionnés. De toute la période avec Heather Findlay, s'il n'y a qu'un live à avoir, c'est celui-là.

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


BLUEHORSES
Dragons Milk And Coal (1999)
Le hard-rock celtique dans toute sa splendeur

(+ 1 kro-express)



FLEETWOOD MAC
Future Games (1971)
Virage mélodique entièrement consommé


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Bryan Josh (guitares, chant)
- Heather Findlay (chant, guitare, percussions)
- Iain Jennings (claviers)
- Olivia Sparnenn (choeurs)
- Anne-marie Helder (choeurs, flûte, guitares, claviers)
- Liam Davison (guitares, choeurs)
- Andy Smith (basse)
- Gavin John Griffiths (batterie)


- live 2009 Part 1
1. Fading Colours
2. Caught In A Fold
3. Flowers For Guns
4. Unoriginal Sin
5. Simple Ways
6. The Spirit Of Autumn Past
7. Half The Mountain
8. Evergreen

- live 2009 Part 2
1. Winter Mountain
2. The Dark Before The Dawn
3. Answer The Question
4. The Last Bright Light
5. Above The Blue
6. Nowhere To Hide
7. Broken Glass
8. Never The Rainbow
9. Pocket Watch
10. Tearing At The Faerytale
11. Carpe Diem
12. Heroes Never Die



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod