Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUES FOLKLORIQUES  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Quinlan Road (site Officiel) (626)

Loreena MCKENNITT - To Drive The Cold Winter Away (1987)
Par MR. AMEFORGEE le 13 Janvier 2005          Consultée 4106 fois

Parfois la sobriété musicale peut atteindre au sublime. C’est le cas ici, avec To Drive the Cold Winter Away, second album de l’artiste canadienne ouverte au folk celtique. Comme son titre le suggère, cet album s’articule autour du thème de l’hiver, de Noël et essaie de retranscrire la magie un peu enfantine que peut véhiculer cette période, bercée d’ambiances ouatées, religieuses, de rêves de neige et de cheminées chaleureuses, d’un temps d’une convivialité oubliée.

Loreena McKennitt, en artiste itinérante, s’est rendue dans différents lieux à l’acoustique délicieuse, comme l’abbaye de Glenstal en Irlande, The Church Of Our Lady de Guelph en Ontario, au Canada, ou encore au Tyrone Guthrie Centre d’Annaghmakerrig en Irlande pour enregistrer cet album, composé dans sa majeure partie de morceaux traditionnels.

Les arrangements sont minimalistes : une harpe, un accordéon très en retrait, parfois une flûte ou une viole, quelques fugaces percussions. Le reste, le point central, la clé de voûte, la pierre d’achoppement, si je puis dire, c’est la voix magnifique, claire, modulée et lyrique de Loreena McKennitt, qui se pare, dans le léger jeu d’écho offert par les lieux de l’enregistrement, d’une douceur et d’une beauté incomparable.
On pourra se sentir transporté en un lieu idéal rappelant peut-être les hivers de notre enfance, en une sorte d’anamnèse ou de réminiscence proustienne, mais au-delà, il y a aussi une sorte de charme moyenâgeux, au bon sens du terme, d’enchantement intemporel, qui se tisse dans cette alchimie entre économie d’arrangements, d’instruments traditionnels, et la voix évocatrice de Loreena. Poésie et beauté se distillent dans l’atmosphère.

Que dire d’autre ? On appréciera d’entrée de jeu le morceau In Praise of Christmas, qui nous plonge d’emblée dans l’ambiance veloutée, scintillante, de l’album, introduit par les quelques accords d’un accordéon, avant que la harpe ne prenne la suite et tisse sa toile mélodique, offerte docilement et humblement au chant de Loreena. On pourra évoquer aussi The King, court morceau chanté en duo et en canon avec Cedric Smith, qui nous invite brièvement à l’époque ancienne des bardes, ménestrels et autres trouvères.
Ou encore, apogée du fastueux dénuement, Balulalow ou Let All That Are To Mirth Inclined, chantés a capella, dans le silence presque sonore, car tellement dense et pieux, de l’Abbaye de Glenstal (on entend d’ailleurs la cloche qui résonne au lointain sur Let All). On notera pour finir la présence de deux instrumentaux paisibles, Banquet Hall et The Stockford Carol. Le reste sera dans la même idée, placé sous la protection débonnaire de cette sobriété éclatante.

Certains albums laissent sans voix, touchés simplement par la grâce, limpides comme une eau pure jaillie soudainement d’une source de montagne, n’offrant comme possibilité à l’auditeur que le plaisir élémentaire d’écouter et de savourer la beauté de la mélodie la plus lumineuse. To Drive the Cold Winter Away est de ceux-là. Joyeuses Fêtes à tous!

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MR. AMEFORGEE :


Loreena MCKENNITT
The Book Of Secrets (1997)
Parfum d'Orient en terre celte: voyage envoûtant




Alan SIMON
Excalibur, Le Concert Mythique (2000)
La légende des celtes en live


Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
  N/A



- Loreena Mckennitt (chant, harpe, accordéon...)
- Shannon Purves-smith (viole)
- Cedric Smith (chant)


1. In Praise Of Christmas
2. The Seasons
3. The King
4. Banquet Hall
5. Snow
6. Balulalow
7. Let Us The Infant Greet
8. The Wexford Carol
9. The Stockford Carol
10. Let All That Are To Mirth Inclined



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod