Recherche avancée       Liste groupes



      
DANCE/ELECTRO POP  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Lady Gaga, Britney Spears , Michael Jackson , Prince
- Membre : Prong
 

 Site Officiel (290)

MADONNA - Madonna (1983)
Par RED ONE le 22 Janvier 2012          Consultée 2650 fois

Aaaah ! Madonna ... Pardon, excusez moi, MADONNA !

Oui, Madonna, Madonna, Madonna, la Reine de la Pop, la "Material Girl", tout ça quoi ... Madonna, oui : on en pense ce qu'on en veut, on est libre de la détester, de la haïr, de cracher avec délectation sur ses frasques diverses, de mépriser avec raison son penchant un peu trop prononcé pour l'égocentrisme et la mégalomanie, d'observer avec consternation et inquiétude sa participation aux activités douteuses d'une secte créée par des fous confondant doctrine spirituelle juive et ésotérique de supermarché pour gogos à la manque, de railler sa volonté de sauver le monde en adoptant des enfants venus des pays pauvres comme certains achètent des galettes de riz bio sans sucre au Naturalia du coin, bref, tout le monde trouvera forcément matière à critiquer ou à ne pas aimer MADONNA.

Oui, mais, MADONNA, en celà, n'est pas très différente de nombreuses autres stars et autres célébrités du show business. Et si justement elle est célèbre, c'est parce qu'elle est avant tout une artiste de pop qui produit des disques cultes. Et bien oui, en dehors d'avoir ses frasques publiée dans tous les magazines people de l'Univers, MADONNA est quand même et surtout réputée pour être, allez, disons-le franchement, l'équivalent féminin de Michael JACKSON en terme d'impact sur la pop music à la fin du XXe siècle. Ah ! Je vous vois frémir sur votre chaise (exception faite de ceux qui partagent déjà mon avis) ... Ben oui, c'est comme ça, et c'est le destin, dirons nous. Après des débuts difficiles au sein de divers groupes underground américains (parmi lesquels BREAKFAST CLUB et EMMY & The EMMYS), Louise Veronica Ciccone, dite "Madonna", finit par convaincre d'influentes personnes du milieu musical de produire son album solo. Quelques 45 tours annonciateurs paraissent en 1982 et, en 1983, sort enfin la première galette longue durée, au titre éponyme. Le résultat est pour le moins déconcertant ...

La new wave et le punk sont déjà en train de faire de sérieux ravages dans le milieu pop, de même que l'electro balbutiante. Finie l'ère du disco/funk roi, des Travolta et autre "Stayin' Alive". Finie l'ère des basses groovies et des violons omniprésents dans la musique pop. L'heure est aux synthés saccadés, aux boîtes à rythmes clinquantes et aux effets électroniques en tout genre. En celà, le premier album de MADONNA est caractéristique de ce changement d'époque : la transition entre le disco décadent et l'electro pop naissante y est flagrante, évidente, je dirais même qu'on ne voit que ça sur tout l'album. De nombreux morceaux de cet album sont encore aujourd'hui des tubes interplanétaires, tels que "Holiday", "Burning Out" ou encore "Lucky Star".

Madonna a frappé fort, son album cartonnera partout sur Terre et fera danser toutes les communautés : blancs, noirs, jaunes, rouges, verts, jeunes, vieux, gays, hétéros, cathos, disciples du Grand Zoul, dévots de Krishnamurti, Martiens, Plutoniens ... Allez, ne faites pas la fine bouche. Ce disque fait furieusement danser, sans complexes, les textes sont plutôt élégants et ne sont pas vulgaires, les arrangements sont classieux, et au final, on ressort de l'écoute de ce premier essai de la Madonne avec le sourire au bord des lèvres et plein de rayons de Soleil funky dans la tête.

Certains pourraient arguer que la musique de MADONNA n'est qu'une version archaïque et préhistorique de cette pop pour adolescents formatée que des "chanteuses" telles que Britney SPEARS produiront 15 ans plus tard. MADONNA préfigure une tendance c'est évident. A-t-elle ouvert la voie plusieurs années en avance aux futures chanteuses en carton-pâte préfabriquées que le monde entier verra déferler avec effroi au début des années 2000 ? Peut être.

Mais MADONNA est aussi bien plus que celà. En 1983, MADONNA, c'est un tourbillon dissonnant de fraîcheur pop bien écrite, aux accents funk et disco encore très prononcés, aux sonorités new wave laissant entrevoir des influences plus creusées qu'il n'y parait, des allusions au rock (BLONDIE notamment), et surtout une voix au timbre si particulier. Cet album est une vraie baffe, annonciatrice d'un avenir radieux pour la popstar féminine la plus célèbre de tous les temps ...

Un classique, chaudement recommandé.

PS : de nos jours, l'album a été réédité sous le titre de "The First Album" avec une pochette différente et quelques bonus.

A lire aussi en POP par RED ONE :


MADONNA
True Blue (1986)
Le meilleur de la Madonne des années 1980.

(+ 1 kro-express)



Avril LAVIGNE
Let Go (2002)
Lycée, acné, skateboard et Warcraft III ...


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
   ARP2600

 
   (2 chroniques)



- Madonna (chant)
- Tina B. (choeurs)
- Christine Faith (chant)
- Dean Gant (synthétiseur, piano)
- Gwen Guthrie (choeurs)
- Curtis Hudson (guitare)
- Raymond Hudson (basse)
- Anthony Jackson (basse)
- Bashiri Johnson (percussions)
- Reggie Lucas (guitare)
- Bob Malach (saxophone)
- Paul Pesco (guitare)
- Ira Siegel (guitare)
- Ed Walsh (synthétiseur)
- Brenda White (choeurs)
- Norma Jean Wright (choeurs)
- Fred Zarr (synthétiseur, batterie, basse)


1. Lucky Star
2. Borderline
3. Burning Out
4. I Know It
5. Holiday
6. Think Of Me
7. Physical Attraction
8. Everybody



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod