Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Lady Gaga, Britney Spears , Michael Jackson , Prince
- Membre : Prong
 

 Site Officiel (354)

MADONNA - American Life (2003)
Par JEREM le 16 Janvier 2015          Consultée 2309 fois

En 2003, Madonna est au sommet du monde, encore sous le coup de ses deux derniers albums à succès. Toujours épaulée de son fidèle ami Mirwais, elle sort son neuvième effort en vingt ans de carrière : le polémique « American Life ». Et contre toute attente, elle se prend un gadin monumental. Il faut dire que la reine du scandale n’a pas fait les choses à moitié, comme à son habitude. Il n’est pas question de sexe - pour une fois - mais la chanteuse monte au front pour de nouvelles raisons. Madonna s’en prend en effet, dans cet album, ouvertement à la société américaine, et plus particulièrement au président de l’époque, Bush, n’hésitant pas à prendre position contre la guerre en Irak. Choquée, l’Amérique s’insurge et refuse même de passer le single « American Life » à la radio. Coup dur pour la superstar qui se voit reniée dans son pays d’origine qui a fait d’elle une icône de la pop. Pour sauver la face , Madonna s’auto-censure et tourne une nouvelle version de son clip, en édulcorant complètement son propos. La campagne promotionnelle est anéantie et les singles suivants n’arriveront pas à redresser la barre, le mal est fait. Un échec sur toute la ligne.

Et pourtant, l’album est loin d’être un échec musicalement parlant, bien au contraire. Okay, la démarche artistique de Madonna est légèrement douteuse. Son combat contre la société américaine, ses prises de consciences, mouais on y croit pas complètement. Mais, comme « Erotica » en son temps, on est face à un album mal vendu, mais de très haut niveau musical. Car le son proposé est réellement novateur, tout en étant dans la continuité du parcours artistique de Madonna. « American Life » est un album assez dark, plus électronique que jamais - Mirwais s’est surpassé à ce niveau - et surtout expérimental. Madonna ose prendre des risques, notamment au niveau de sa voix, complètement transformée et robotique. Cela, pour un résultat résolument étrange, et très surprenant à la première écoute. Durant les titres plus calmes, la voix est au contraire incroyablement naturelle, un total paradoxe, assez intéressant.

Les bombes « American Life » et « Hollywood » ouvrent l’album, s’ensuit l’excellent « I’m so stupid » qui bénéficie d’un texte tarte au possible. Mais la production est tellement géniale, avec tous ces petits bruits électronique parsemant d’ailleurs l’opus, qu’on lui pardonne facilement. On reprend nos esprits un instant avec la ballade sucrée « Love Profusion », très agréable. La première partie du disque s’achève avec probablement le meilleur morceau « Nobody knows me ». Un robot prend clairement le contrôle de la voix de Madonna pour un beat électro se répétant à l’infini. Un ovni. On adore ou on déteste.

Madonna nous rappelle aussi qu’elle est une artiste sensible avec des titres résolument émouvants comme « Nothing fails » et surtout l’acoustique « X-static process ». Ce titre est tout simplement magique tellement il est simple et dépouillé de toute effet informatique. Nettement plus rythmé, « Intervention » s’appuie avant tout sur la guitare - instrument central du disque - et la voix grave de Madonna. Toute aussi excellente « Mother and father » voit la chanteuse revenir sur son enfance et sur la mort de sa mère, à travers un texte incroyablement fort et personnel. « Die another day », BO d’un énième James Bond - excusez du peu- vient en fin de disque pour un dernier feu d’artifice électronique. Les violons s’emballent et le beat disco ne faiblit pas une seule seconde. Une réussite.

Malgré l’échec commercial, l’on se trouve face de l’un des meilleurs albums de Madonna. Le son proposé est nouveau en terme de pop et clairement avant-gardiste. On y trouve certaines des meilleures chansons de la popstar, et c'est un réel gâchis de voir de splendides titres non-exploités. C’est d’ailleurs suite à cet échec commercial que Madonna se recentrera sur un son plus facile d’accès. « American Life » n’est sans doute pas le disque le plus connu du grand public, mais surement l’un des plus percutants de Madonna.

A lire aussi en POP par JEREM :


Mariah CAREY
Daydream (1995)
Le début de l'émancipation




Whitney HOUSTON
I'm Your Baby Tonight (1990)
La success story continue...


Marquez et partagez





 
   JEREM

 
   ARP2600

 
   (2 chroniques)



Non disponible


1. American Life
2. Hollywood
3. I'm So Stupid
4. Love Profusion
5. Nobody Knows Me
6. Nothing Fails
7. Intervention
8. X-static Process
9. Mother And Father
10. Die Another Day
11. Easy Ride



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod