Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Lady Gaga, Britney Spears , Michael Jackson , Prince
- Membre : Prong
 

 Site Officiel (362)

MADONNA - Confessions On A Dance Floor (2005)
Par JEREM le 25 Février 2015          Consultée 1878 fois

Après l’échec commercial du pourtant plus que réussi « American Life », Madonna met deux ans avant de remonter en selle pour proposer quelque chose de nouveau. Bien décidée à revenir au sommet, elle choisit de ne pas reproduire les mêmes erreurs. L’électro sombre et exigeant du dernier album ? Aux oubliettes. Sur ce nouvel opus, baptisé « Confessions On a Dance Floor », la reine de la pop revient à ses fondamentaux, la dance music. Durant toute la promotion du disque, elle ne cessera de répéter à qui veut l’entendre qu’elle a conçu l’album pour faire danser le monde entier. Qu’elle veut que chaque titre soit un hymne à la danse et à la fête. De ce point de vue, c’est indéniablement réussi. On ne peut s’empêcher de taper du pieds, voir davantage, sur les 12 morceaux de ce dixième album.

L’album s’ouvre sur « Hung up », bombe disco qui sample Abba et qui est devenu un énième classique de la discographie de Madonna au fil du temps. Ce premier single représente bien le son de l’album, même si je n’ai personnellement jamais été fan de ce morceau, matraqué jusqu’à l’overdose. « Sorry », deuxième single est du même acabit. Efficace, dansant jusqu’à l’épilepsie avec un refrain catchy comme Madonna sait si bien les faire. Nettement moins réussi, « Jump » n’a pas à rougir. Il rappelle un peu la Madonna des années 80, et c’est justement ce qui fait la fraîcheur de ce titre. Dernier titre à faire parti de l’exploitation du disque, le plus réussi « Get Together ». Véritable hymne dance, c’est l’un des meilleurs titres de l’album, qui prend d’ailleurs toute sa dimension en concert.

En dehors des singles, forcément plus commerciaux que le reste de l’opus, on retrouve des morceaux un peu plus poussés et souvent assez intéressants. « Futurs Lovers » est très axé house et Madonna maitrise toujours autant ce style musical. « Isaac » est l’autre morceau plus expérimental. C’est sans aucun doute le bijou du disque, une pépite dance qui n’en oublie pas d’être original grâce à des paroles en hébreux, et aidé par un texte fort. Un morceau qui aurait mérité d’être clippé tellement il est fabuleux.

Placés en milieu de disque, trois autres petits tubes électro. Tout d’abord « Let it Will be », instantanément efficace, mais qui sonne pourtant un peu redondant par rapport aux autres titres dance de l’album. « Forbidden Love » est du même acabit, mais elle a un charme certain. Et encore une fois, c’est incroyablement efficace. Autre tube en puissance avec son beat ravageur, « How High ».

Il n’y a pourtant pas que du bon dans ces confessions de Madonna. Le vibrant hommage à New-York ne trouve pas vraiment grâce à mes yeux, malgré une bonne mélodie et une montée crescendo intéressante avant le refrain. De même, « Push » sonne déjà-entendu. Dans l’ensemble, les textes sont aussi moins réussis que dans ses précédents projets, même s’ils restent encore très corrects pour de la pop. Heureusement, l’album se referme d’une bien jolie façon avec « Like it or not », qui peut faire office de seule ballade de l’album. Bon c’est quand même bien rythmé, faut pas déconner quand même.

On ne va pas faire la fine bouche, Madonna réussit haut la main son retour en haut des charts avec des confessions, rudement efficaces. Cet album a aussi permis à Madonna de s’ouvrir à un nouveau public, plus jeune. Un projet cohérent dans son ensemble, avec une imagerie très forte, démontrant, à ce stade de sa carrière, la supériorité de Madonna sur toutes les autres chanteuses pop. Hommage vibrant à la dance qui a toujours été son style musical de prédilection, l’album est devenu culte chez certains de ses fans, et la tournée qui l’a accompagné, le grandiose « Confessions Tour » n’a fait que renforcer la puissance de ce disque électrisant.

A lire aussi en POP par JEREM :


Whitney HOUSTON
My Love Is Your Love (1998)
Le classique




MADONNA
Music (2000)
Hey mister d.j...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   JEREM

 
  N/A



Non disponible


1. Hung Up
2. Get Together
3. Sorry
4. Futurs Love
5. I Love New York
6. Let It Will Be
7. Forbidden Love
8. Jump
9. How High
10. Isaac
11. Push
12. Like It Or Not



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod