Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 


2012 Relapse
2011 99 %
2012 Double Tap
 

- Membre : King Crimson, Swans, Danzig, Soulfly
- Style + Membre : Killing Joke, Prong
 

 Site Officiel (209)

MINISTRY - 99 % (2011)
Par RED ONE le 25 Janvier 2012          Consultée 1329 fois

Lorsqu'Al Jourgensen annonce le split de MINISTRY en 2008, personne n'y croit vraiment. C'est vrai quoi, la fin des années 2000 ayant été très prolifique pour le groupe fondateur du metal industriel, personne ne voyait pour quelle raison saugrenue MINISTRY mettrait un terme à ses activités. Mais évidemment, avec Al Jourgensen, on est jamais sûr de rien. Officiellement ce split était du à sa volonté de mieux se consacrer à ses nombreux projets parallèles (parmi lesquels REVOLTING COCKS, BUCK SATAN, etc ...) Personnellement, quand j'ai appris l'annonce de la reformation de MINISTRY à l'été 2011, ma première réaction fût : "Tiens, tiens ... Et vous trouvez ça étonnant ?!" Oui, car MINISTRY et Al Jourgensen, c’est définitivement une histoire amenée à durer.

Trêve de bavardages, car le 23 décembre 2011 un nouveau single de MINISTRY est diffusé librement sur le net et donne les contours de ce que sera quelques mois plus tard le nouvel album studio longue durée, Relapse. La pochette de ce single est quelque peu abstraite, mais on distingue néanmoins un nouveau logo MINISTRY (assez moche je dois dire, mais en réalité il s'agit d'une nouvelle version du logo de la fin des années 1990) et diverses images mixées sur Photoshop, dont celle du drapeau américain accompagnée de photos de manifestants. Si l’abandon de l’imagerie de la période anti-Bush est quelque peu regrettable (mais rassurez vous, le logo M des années 2000 est bel et bien présent sur la pochette de Relapse), il est cependant normal, puisque depuis trois ans, la donne politique a changé aux Etats Unis d'Amérique.

Al Jourgensen ne pouvait évidemment répéter le propos ultra-violent de la trilogie anti-Bush, l'époque est aujourd'hui différente. Jourgensen soutient bien sûr Barack Obama, et on le verrait mal publier un quatrième volet de sa trilogie anti-présidentielle. Jourgensen a donc fait l’inventaire des différents évènements qui agitent l’Amérique en 2011, et le plus fameux d’entre eux est sans nul doute le mouvement "Occupy Wall Street", qui n’est rien d’autre que l’un des multiples avatars du mouvement européen des "Indignés". Le propos politique de MINISTRY en 2011, à travers ce nouveau single "99 %", c’est donc cela : soutenir ce nouveau courant contestataire qui ne touche évidemment pas que les Etats Unis d’Amérique mais qui prend une ampleur sans précédent au pays de l’Oncle Sam ...

Musicalement, la première chose qui frappe dans cette offrande du nouveau MINISTRY, c’est la présence de sonorités proches de ce que faisait KILLING JOKE dans les années 1990. Déjà, l’introduction à la guitare, aérienne, lancinante, nous renvoie à une époque plus ancienne de l’histoire de la musique industrielle. Mais lorsque Jourgensen se met enfin à hurler de sa voix modifiée et que le son traditionnel du MINISTRY des années 2000 refait surface, on retrouve avec une certaine satisfaction le groupe que l’on avait du quitté en 2008. Slogans hurlés, bruits de platines scratchées en fond sonore, rythmique synthétique jumelée avec une vraie batterie, basse groovy, solo de guitare mélodique, les élements qui faisaient le délice des précédents albums semblent de retour.

Rien de surprenant donc, la chanson s'écoute sans broncher, le plaisir est certain, et l'on en vient à se demander si cette continuité apparente n'est pas la principale faiblesse de cette nouvelle fournée MINISTRY. Pas forcément, car avec ce nouveau single de MINISTRY, on sent bien qu’une nouvelle ère commence. La violence semble s’apaiser, Jourgensen n’a visiblement plus envie de vociférer violemment sur l’administration américaine et s’oriente désormais vers un propos plus distant, bien que toujours engagé. L’urgence n’est donc plus là, mais la rage punk demeure, et elle ne demande visiblement qu'à s'exprimer d'une autre façon. Reste à savoir comment sur le long terme.

Au final, un titre assez classique que ce "99 %", pas mauvais dans l'ensemble, pas transcendant non plus mais fort encourageant quand à l’avenir.

A lire aussi en INDUS par RED ONE :


MINISTRY
Relapse (2012)
Je vous le concède, la pochette est laide...




PRONG
Carved Into Stone (2012)
On commençait à s'impatienter, Tommy...


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Al Jourgensen (chant, guitare)
- Tommy Victor (guitare)
- Mike Scaccia (guitare)
- Tony Campos (basse)
- Aaron Rossi (batterie)


1. 99 %



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod