Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK-WORLD MUSIC  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Santana & Buddy Miles, John Mclaughlin , Richard Wahnfried , The Isley Brothers And Santana

SANTANA - Shape Shifter (2012)
Par MANIAC BLUES le 10 Juillet 2012          Consultée 2471 fois

Santana est un peu devenu au fil des années le De Niro de l’industrie musicale. Il a beau être apprécié et auréolé d’un statut de légende, dès qu’il sort un nouveau disque, il est désormais légitime de s’attendre au pire. Avec Guitar Heaven, on croyait avoir perdu définitivement ce bon vieux Carlos. Il donnait l’impression d’avoir vendu son âme à ses producteurs, offrant un album d’une nullité crasse, malgré les multiples stars invitées à ses funérailles artistiques. Finalement, la longue descente aux enfers de Santana prend fin contre toute attente avec Shape Shifter, produit sur son nouveau label Starfaith.

Finis donc les duos avec les chanteurs à la mode, les reprises fumeuses, l’arrivisme commercial, les choix esthétiques douteux, les soli de guitares imbuvables. Carlos a décidé de reprendre sa carrière en main, et on ne peut que l’en féliciter. Pourtant, de prime abord, Shape Shifter ne paie pas de mine : un titre banal, une pochette digne d’une énième compilation, des arrangements un peu cheap à grand renfort de claviers. Rien de bien engageant. Ce disque essentiellement instrumental ne bénéficie pas en effet d’un accompagnement franchement reluisant, malgré la renommée des musiciens qui accompagnent Carlos depuis de nombreuses années. Peut-être qu'un changement de groupe lui aurait aussi été salutaire.

Pourquoi alors parler de renaissance de Santana ? En termes de performance soliste, celle que nous offre Santana tient presque du miracle. Il nous prouve qu’il n’a rien perdu de sa fluidité et de son panache légendaires. Ce récital constitué de treize morceaux est un vrai plaisir auditif. Quant au style, Carlos ne se refait pas et nous verse une fois de plus dans une veine pop-rock matinée de world music. Ce mélange de genres illustré dès la chanson introductive s’avère efficace et plutôt de bon ton.

Preuve de son regain de forme et d’inspiration, Carlos a composé une bonne partie des morceaux : les nombreuses ballades émouvantes à l’image de « In the Light of a New Day », « Angelica Faith », « Canela » emportent l’adhésion et convainquent davantage que les instrumentaux grossiers à la Satriani tels « Metatron » et « Nomad ». La seule pièce vocale, « Eres La Luz » permet également au maestro de revenir pleinement à ses racines hispaniques, tandis que « Mr Szabo », hommage au guitariste hongrois Gabor Szabo qui a beaucoup influencé Santana au début de sa carrière, est la grande réussite du disque.

Le choix des reprises témoigne enfin de la lucidité retrouvée de Santana : « Dom » du groupe sénégalais Touré Kunda et le final «Ah Sweet dancer » de Micheal O’ Suilleabhain permettent à Santana de faire briller avec simplicité de douces notes de guitare.

Cependant, s’il fallait mettre un gros bémol à Shape Shifter, il concernerait la qualité des arrangements. Trop consensuels, ceux-ci manquent cruellement de personnalité et de puissance. Même si Santana est revenu à un niveau à la hauteur de son talent, il n’a pas su encore faire des choix artistiques suffisamment radicaux pour atteindre l’excellence.

A lire aussi en ROCK par MANIAC BLUES :


John FOGERTY
Revival (2007)
Toujours aussi grand!




CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL
Cosmo's Factory (1970)
Un monument du rock!!


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Carlos Santana (guitare)
- Andy Vargas Et Tony Lindsay (chant)
- Chester Thompson (claviers)
- Dennis Chambers (batterie)
- Benny Rietveld (basse)
- Salvador Santana (claviers)
- Raul Rekow (congas)
- Karl Perazzo (percussions)


1. Shape Shifter
2. Dom
3. Nomad
4. Metatron
5. Angelica Faith
6. Never The Same Again
7. In The Light Of A New Day
8. Spark Of The Divine
9. Macumba In Budapest
10. Mr Szabo
11. Eres La Luz
12. Canela
13. Ah, Sweet Dancer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod