Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Scorpions
- Membre : Michael Schenker , Wolfpakk, Msg, Beggar's Jam
- Style + Membre : Bonfire, Phantom V, Rock Wolves
 

 Site Officiel (260)

MAD MAX - In White (2006)
Par GEGERS le 2 Novembre 2012          Consultée 865 fois

Touché par la grâce de Dieu, qui voulut bien lui accorder une nouvelle chance de réussir sa carrière, MAD MAX vit dans la deuxième moitié des années 2000 un véritable trip chrétien, entamé avec l'album Night Of White Rock, qui voit les membres du quartet se poser en apôtre d'un hard rock mordant à l'inspiration retrouvée. Paroles religieuses mises à part, cette offrande du groupe allemand reste un album à classer dans le haut du panier d'une discographie en dents de scie. Désireux de capitaliser sur cette bénédiction divine, Michael Voss décide de retourner bien vite en studio avec l'aide de ses comparses pour accoucher de cet EP censé asseoir la vocation chrétienne du groupe.

In White est à prendre, si l'on en croit le livret, comme une prière acoustique, une offrande au tout puissant. Soit, mais c'est avant tout un EP aux allures de délicieuse sucrerie. Le groupe pousse ses aspirations religieuses à son comble : tout de blanc vêtu, chacun des membres prend la pose, comme béni d'un quelconque souffle divin, au cœur d'une église teutonne. Des photos qui illustrent parfaitement la teneur musicale de cet EP, présenté comme une transformation par MAD MAX de sa musique en un « délicat murmure ». Effectivement, pas de guitare acoustique à l'horizon. Les deux titres issus de l'album « Night Of White Rock » se voient dotés d'un habillage acoustique fort réussi : « To Hell and Back Again », dont la métamorphose en ballade fonctionne parfaitement, devient une pièce folk/rock rappelant le Scorpions des années 90. « Bad Day In Heaven », titre lent, se transforme pour sa part en une complainte piano/voix délicieuse. Même les athées éprouveront un sentiment de divin à l'écoute de cette pièce, déjà fort réussie, mais qui devient ici un véritable chef-d’œuvre, chanté magnifiquement par la voix légèrement éraillée de Michael Voss.

Outre ces deux extraits de son dernier album en date, MAD MAX prend le pari de revisiter son passé, et enregistre une nouvelle version du titre « Lonely is the hunter », initialement publié sur l'album Stormchild. Inutile de dire que les deux versions sont diamétralement opposées. La première, titre hard mélodique fort sympathique, devient sur In White une ballade folk aux arrangements légèrement mièvres et complaisants. Si Dieu est omniscient, il ne permet pas ici à MAD MAX de se transcender.

A cela, le groupe allemand rajoute deux morceaux : Une reprise du morceau « Open The Eyes of my heart », écrit par l'Américain Paul Baloche (voyons, pas de jeu de mots graveleux en ce lieu saint!) ainsi qu'une nouvelle composition, « Hello Father », à nouveau une ballade acoustique qui témoigne du dévouement spirituel total de Michael Voss et son groupe. Au final, s'il faut reconnaître le talent de MAD MAX pour la relecture et l'adaptation de ses propres morceaux en des pièces aux ambiances fort différentes, l'intérêt de cet EP reste limité pour ceux qui restent hermétiques à la dévotion chrétienne dont fait preuve le groupe. Le amateurs y trouveront leur compte, cependant.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


GOTTHARD
D-frosted (1997)
Pépites acoustiques.




UFO
Covenant (2000)
L'amour toujours (ironie inside)


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Michaël Voss (chant, guitare)
- Jüergen Breforth (guitare)
- Axel Kruse (batterie)
- Roland Bergmann (basse)


1. To Hell And Back Again
2. Open The Eyes Of My Heart
3. Hello Father
4. Bad Day In Heaven
5. Lonely Is The Hunter
6. Reprise



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod