Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK-FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (150)

Sheryl CROW - C'mon, C'mon (2002)
Par MARCO STIVELL le 2 Février 2013          Consultée 800 fois

Après une petite pause de quelques années, Sheryl CROW revient en force en 2002, une période propice à un nouveau succès conforté par l'avènement de styles dont la chanteuse a été l'une des pionnières : la pop-folk. C'mon, C'mon lui permet ainsi de renouer avec de grosses ventes, pas moins de deux millions de copies en sont vendues la même année, bien aidées par les singles dont «Soak Up the Sun» qui marche fort à la radio.

La pochette est formelle : après deux albums plutôt sombres, le soleil fait son grand retour et s'installe durablement sur cette petite entreprise, les chansons baignant pratiquement toutes dans un pop-folk lumineux, aux accents country et californiens aisément notables. Très américain en gros, et c'est sans doute ce que le grand public retient plus facilement, se contentant de ritournelles gentillettes et plus ou moins efficaces, alors que Sheryl nous avait habitués à un univers plus contrasté. Ce n'est pas un reproche en soi, mais force est de constater que la recette musicale a parfois tendance à s'émousser en raison d'une trop grande linéarité, aux dépens de l'enivrante variété de styles et de sons d'un The Globe Sessions.

Certes, cela ne vaut pas pour la première partie de C'mon, C'mon, un très bon début qui justifie à lui tout seul la découverte de l'album. La chanson dédiée à Steve McQueen (vous n'aurez pas trop de mal à la trouver) est partagée entre riff bluesy, ambiance country et une batterie puissante, presque machinale (en d'autres endroits, elle sonne plus librement électronique) qui devient une spécificité de cet album, lui permettant de s'ancrer dans le XXIème siècle. Meilleur encore est le single «Soak Up the Sun», véritable tube qui malgré ses passages répétés à la radio sait toujours émouvoir, particulièrement pour ce refrain resplendissant et libérateur, aisément mémorable.

Les bonnes idées se poursuivent avec «You're an Original», au riff à nouveau sauvagement bluesy et dont l'ambiance se fait très proche de The Globe Sessions, sauf qu'on a droit à la présence de Lenny Kravitz en plus. «Safe and Sound» marque une première rupture avec un slow d'abord soutenu par une boîte à rythmes façon r'n'b, puis qui se fait de plus en plus organique, pourvu d'un refrain à la «The Difficult Kind», d'un pont onirique et d'une fin éperdue où les instruments jouent forts et Sheryl crie à en perdre haleine. On voudrait que ça ne s'arrête pas et la chanson elle aussi aimerait bien visiblement, mais les contraintes d'un tel album sont ce qu'elles sont. Après un tel morceau, le retour du soleil avec la chanson-titre est salvateur, la mélodie étant des plus accrocheuses et la chanteuse se fendant même d'une savoureuse et avenante partie d'accordéon. Et Stevie Nicks est de la partie, c'est vraiment la classe comme on dit !

C'est durant la seconde partie que l'album pêche un peu. De «It's So Easy» à «Hole in My Pocket», Sheryl nous offre tout un tas de chansons agréables, bien ficelées mais qui restent moins marquantes et surtout qui donnent l'impression de pas mal se ressembler, dans un style slow pop-folk avec accompagnements de cordes pour renforcer le côté léché. La présence de guests comme Don Henley des Eagles ou Gwyneth Paltrow est sympathique mais ne parvient pas à débloquer le tout. Bien sûr, on peut relever quelques éléments salement torrides comme «Lucky Kid» ou encore le riff de «Abilene» (Wendy Melvoin, ex-Princesse, y est invitée) qui n'est pas sans rappeler celui de «If It Makes You Happy», mais cela reste minime. Même dans ces morceaux mineurs, il y a quelques bonnes idées comme les claviers du pont de «Over You», ou la présence intelligente de bridges ternaires au milieu d'un ensemble binaire sur «Diamond Road». Et puis au final, on retrouve Sheryl a son meilleur talent sur un morceau comme «Weather Channel», dont on regrette que le parti-pris acoustique torturé se trouve un peu esseulé à la toute fin du disque.

Un disque très convaincant pour certaines chansons, moins pour d'autres. En fait, la réalisation propre et basique de la plupart des morceaux dessert quelque peu ce disque, définitivement plus calibré que ne l'étaient les précédents. C'est un peu dommage car même si le côté ensoleillé prévaut et reste agréable, il aurait gagné à être exprimé de meilleure manière, des respirations mieux marquées. A part pour quelques morceaux, ce disque ne dissocie pas tant Sheryl d'autres chanteuses grand public de l'époque.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


SUPERTRAMP
...famous Last Words... (1982)
Dernier et très bon cru du line-up classique




Emilie SIMON
Mue (2014)
Une grande dame, assurément...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Sheryl Crow (chant, guitares, basse, pianos, claviers, accordéo)
- Jeff Anthony (batterie)
- Doyle Bramhall Ii (guitares, choeurs)
- Lenny Castro (percussions)
- Keith Ciancia (orgue, claviers, samples)
- Mike Elizondo (basse)
- Douglas Green (guitare électrique, claviers)
- Brad Jones (basse)
- Steve Jordan (batteries, percussions)
- Brian Macleod (batterie)
- Shawn Pelton (batterie, cloches)
- Craig Ross (guitares)
- John Shanks (basse, guitares)
- Tim Smith (guitares, basse, choeurs)
- Jeremy Stacey (batterie, percussions, piano-jouet, synthétiseurs)
- Peter Stroud (guitares, piano wurlitzer, choeurs)
- Benmont Tench (piano, orgues)
- Jeff Trott (guitares, basse, lap steel guitare)
- Wendy Melvoin (guitare électrique)
- Lenny Kravitz (chant)
- Emmylou Harris (chant)
- Don Henley (chant)
- Stevie Nicks (chant)
- Gwyneth Paltrow (chant)
- Liz Phair (chant)
- + Section De Cordes


1. Steve Mcqueen
2. Soak Up The Sun
3. You're An Original
4. Safe And Sound
5. C'mon, C'mon
6. It's So Easy
7. Over You
8. Lucky Kid
9. Diamond Road
10. It's Only Love
11. Abilene
12. Hole In My Pocket
13. Weather Channel



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod