Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK FM  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : King Crimson, Black Star Riders, Saxon, Paul Weller , Dare, Uriah Heep, Emerson, Lake & Palmer, Yes, Steven Wilson
- Style + Membre : Gtr, Asia Featuring John Payne, Uk
 

 Site Officiel (519)
 Asia Featuring John Payne (298)

ASIA - Archiva (1996)
Par RED ONE le 4 Mai 2013          Consultée 1670 fois

La petite histoire veut qu'en 1996, après avoir achevé l'album Arena, Geoff Downes et John Payne soient retournés dans leur studio londonien et y aient découvert, impuissants, l'inondation d'une bonne partie de leur matériel du fait d'une rupture de canalisation. Si un bon nombre d'appareils d'enregistrement et de machines furent perdues dans la catastrophe, Payne et Downes découvrirent alors par hasard de vieilles bandes demo oubliées qui avaient miraculeusement survécu au sinistre. Ces bandes inédites, enregistrées entre 1987 et 1995, étaient pour la plupart constituées de chansons non-retenues pour les albums enregistrés durant cette période mais également de titres prévus pour un album inachevé qui aurait du paraître à la fin des années 1980, et dont certains titres avaient été retenus pour la semi-compilation Then & Now en 1990.

Nos deux musiciens, soucieux de donner vie à tout ce matériel inédit, vont s’atteler à la tâche d'en faire un nouvel album d'ASIA complet et achevé. Payne va donc se charger de finir d'enregistrer toutes les parties manquantes, quitte à réenregistrer intégralement certains inédits dont on devine qu'ils s'agissaient de titres prévus pour John Wetton. Etant donné que tous ces inédits couvrent une très large période, il n'est donc pas étonnant d'y retrouver nombre de musiciens ayant fréquenté le line-up d'ASIA durant tout ce temps. On note donc ainsi la présence anachronique de Steve Howe et de Carl Palmer, qui étaient revenus épisodiquement enregistrer pour ASIA durant les années 1987-1992 (notamment durant les sessions de l'album Aqua), mais également celles de Scott Gorham (THIN LIZZY) ou encore d'Ant Glynne, collaborateurs occasionnels de Geoff Downes durant ces longues années de traversée du désert.

Une fois ces sessions de réenregistrements et de peaufinage terminées, Downes et Payne auront tellement de matériel inédit à proposer (24 titres !) qu'ils opteront pour la sortie d'un double album, baptisé Archiva. L'album sera divisé en deux volumes, Archiva 1 et Archiva 2, qui sortiront l'un après l'autre durant l'année 1996, soit à peine quelques mois après l'album Arena, sorti la même année. Doté d'une pochette résolument laide (probablement la pire jamais dessinée pour un album d'ASIA), le double album Archiva sera évidemment boudé par les médias et passera malheureusement totalement inaperçu.

24 chansons, c'est quand même lourd à digérer, il faut bien l'admettre. Et l'affligeante indifférence dans laquelle continue de survivre l'entité ASIA au milieu des années 1990 n'a pas du aider le groupe à promouvoir efficacement toutes ces sorties, aussi intéressantes soient-elles. Mais ne vous fiez pas à sa pochette peu ragoûtante ! Car Archiva, album méconnu et incompris, trop copieux et essentiellement constitué de "rebus bricolés", est assurément l'un des plus intéressants de la discographie du groupe britannique ! Faire l'énumération de tous les titres et de leurs qualités serait vain, car fastidieux. Mais retenons une chose : s'il y a évidemment un ou deux titres assez mous, l'ensemble reste convaincant. On reprochera bien quelques redondances dans les arrangements et une certaine hétérogénéité, mais Archiva demeure globalement bon.

La différence d'âge entre tous ces inédits se ressent-elle réellement malgré l'uniformisation du mixage ? Eh bien quand même un petit peu, il faut l'avouer. Au niveau instrumental, on sent bien que certains titres sont plus typés années 1980 que d'autres. Autre constat assez flagrant : le fait que certains titres aient été écrits pour être chantés par John Wetton. C'est évidemment le cas des chansons enregistrées à la fin des années 1980, telles que "I Believe" (rien à voir avec la chanson éponyme de l'album Omega), "Boys From Diamond City", ou encore "Dusty Road" ... Sans parler d'un titre tel que "Love Like The Video", excellente chanson de rock FM puissante et efficace. Les titres datant de la période John Payne, et qui sont pour la plupart des démos d'Aqua (1992), d'Aria (1994) et d'Arena (1996), sont en revanche bien plus dans l'esprit de ce que Geoff Downes nous a proposé à partir de 1991.

Archiva, malgré son statut de véritable album studio, entièrement constitué de matériel inédit, peut être quand même considéré comme un album relativement à part dans la discographie d'ASIA. Le fait qu'il s'agisse d'un double album, dont les deux parties sont originellement sorties de façon indépendante en 1996, le rapproche assez facilement d'une compilation de faces B plus que d'autre chose, avec tous les défauts que cela comporte. Mais il ne faut pas s'y arrêter, car Archiva est un album enthousiasmant, doté de titres catchy et accrocheurs, réellement excellents. On pourrait encore citer sur le second volume "Satellite Blues", titre hard rock magique, ou bien encore "Moon Under The Water", titre épique dans la droite lignée des travaux d'Aqua. Ou bien encore "Heart Of Gold", premier titre du premier volume, qui est un titre réellement magique.

Dans les années 2000, lorsque seront réédités nombre d'albums d'ASIA enregistrés avec John Payne, Archiva se verra gratifié d'une très belle réédition, dans laquelle les deux volumes seront réunis sous le nom "Archiva 1 & 2". Une bien belle attention pour un album oublié mais au potentiel énorme sur la durée, qui mérite véritablement l'attention de tout fan d'ASIA qui se respecte !

Archiva est en tout cas de façon évidente l'un de ces albums d'ASIA qui gagnent à être réécoutés régulièrement pour en saisir toutes les qualités cachées ...

Note finale : 3,5/5.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par RED ONE :


ASIA
Silent Nation (2004)
La période John Payne se termine en beauté




ASIA FEATURING JOHN PAYNE
Seasons Will Change (2012)
Le spin-off américain d'Asia prend enfin vie !


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- John Payne (chant, basse, guitares)
- Geoff Downes (claviers, programmations)
- +
- Steve Howe (guitares)
- Scott Gorham (guitares)
- Ant Glynne (guitares)
- Al Pitrelli (guitares)
- Elliott Randall (guitares)
- Adrian Dessent (guitares)
- Carl Palmer (batterie)
- Nigel Glockler (batterie)
- Michael Sturgis (batterie)
- Trevor Thornton (batterie)
- Preston Hayman (batterie)
- Andy Nye (claviers additionnels)
- Luis Jardim (percussions)


- archiva 1
1. Heart Of Gold
2. Tears
3. Fight Against The Tide
4. We Fall Apart
5. The Mariner's Dream
6. Boys From Diamond City
7. A.l.o.
8. Reality
9. I Can't Wait A Lifetime
10. Dusty Road
11. I Believe
12. Ginger

1. Obsession
2. Moon Under The Water
3. Love Like The Video
4. Don't Come To Me
5. The Smoke That Thunders
6. Satellite Blues
7. Showdown
8. That Season
9. Can't Tell These Walls
10. The Higher You Climb
11. Right To Cry
12. Armenia



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod