Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK FM  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : King Crimson, Black Star Riders, Saxon, Paul Weller , Dare, Uriah Heep, Emerson, Lake & Palmer, Yes, Steven Wilson
- Style + Membre : Gtr, Asia Featuring John Payne, Uk
 

 Site Officiel (586)
 Asia Featuring John Payne (341)

ASIA - Aura (2000)
Par RED ONE le 9 Mai 2013          Consultée 1842 fois

Dressons un rapide bilan de la décennie 1990 en ce qui concerne ASIA : un line-up sans cesse mouvant et essentiellement composé de requins de studio malgré la présence des inamovibles Geoff Downes (claviers) et John Payne (chant, basse), trois albums studio originaux n'ayant eu aucun succès (Aqua, Aria et Arena), une compilation d'inédits réenregistrés passée complètement inaperçue (Archiva) et pour finir, un album instrumental publié en 1999 (Rare) mais ayant totalement sombré dans l'oubli, lui aussi. Ajoutez à cela qu'ASIA ne fait plus de tournées (du fait de la faiblesse des ventes et d'un manque d'estime chez les promoteurs), se contentant de quelques shows acoustiques épars donnés par le duo Downes/Payne dans des clubs, et vous comprenez donc bien que le bilan de l'aventure ASIA n'est pas très glorieux en cette fin de XXe siècle. Pourtant...

On aurait tort de croire que nos progueux britanniques, animés d'une flamme inextinguible, auraient lâché l'affaire aussi facilement. Et c'est donc fort logiquement qu'un nouvel album est annoncé pour l'an 2000. Aura, de prime abord, semble pourtant se présenter comme un album lui aussi victime d'un line-up dispersé, sans aucune unité autre que celle du duo Payne/Downes. Mais ce n'est que l'apparence des choses. Et les nombreux musiciens de session de cet album sont ainsi classables en deux catégories. La première catégorie, c'est celle des revenants : la présence de Steve Howe sur deux titres ("The Last Time" et "Free") apportera ainsi un léger vernis d'authenticité à ceux qui douteraient encore de la légitimité des albums d'ASIA de l'ère Payne. Mais on retrouve aussi Pat Thrall (qui intervient également sur "Free"), Elliott Randall (présent sur Arena et Archiva), Michael Sturgis (batteur régulier d'ASIA depuis la fin des années 1980) ou encore Simon Phillips (présent sur Aqua). La seconde catégorie d'intervenants est celle des petits nouveaux, mais il ne s'agit pas non plus là d'illustres inconnus : Chris Slade, célèbre batteur chauve d'AC/DC connu pour sa participation à l'album The Razor's Edge et au mythique Live At Donington de 1991 (il avait par ailleurs déjà collaboré avec ASIA en 1997), Tony Levin, bassiste réputé pour son travail avec KING CRIMSON et YES, ainsi que le jeune guitariste Guthrie Govan, virtuose alors en pleine ascension.

Comme je l'ai dit plus haut, ce manque de cohésion n'est pas spécialement une faiblesse, et Aura se révèle être un album étonnamment homogène, d'une unité assez surprenante. ASIA semble avoir en tout cas fait le choix de revenir à certains fondamentaux : ainsi l'album est un condensé de titres catchy, aux sonorités A.O.R. d'une très grande classe ("Forgive Me", "Kings Of The Day"), qu'on devine quand même calibrés pour plaire aux radios américaines, mais qui ne dérogent pas à l'univers progressif et aux influences originelles du combo britannique.

Certaines chansons frisent véritablement le génie en termes d'arrangements et s'imposent comme étant parmi les meilleures compositions du groupe de Geoff Downes : c'est ainsi le cas de "The Last Time", beauté de rock FM aux claviers sublimes et aux choeurs puissants. La présence délicate de Steve Howe apporte une touche d'excellence à ce titre qui charme instantanément l'oreille et nous transporte loin, très loin...

Même si le succès commercial d'Aura sera, encore une fois, très mitigé (mais pas aussi décevant que ceux d'Aria et d'Arena, du fait de la présence de Steve Howe), cet album permettra quand même au groupe de retrouver un certain auditoire sur la scène progressive internationale. Chose positive : le groupe tournera de nouveau pour promouvoir ce disque, et stabilisera son line-up autour de Guthrie Govan et de Chris Slade, musiciens que l'on retrouvera par ailleurs sur l'album suivant, Silent Nation (2004). Aura marque donc en quelque sorte les débuts de la "renaissance" médiatique d'ASIA, effort qui sera progressivement confirmé sur les futures parutions discographiques du groupe.

À l'instar d'Aqua ou d'Archiva, Aura est donc au final un album d'ASIA qui mérite vraiment d'être redécouvert pour ses qualités et ses arrangements somptueux. Une pépite oubliée, encore une malheureusement...

Et puis, quelle pochette quand même !

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par RED ONE :


ASIA FEATURING JOHN PAYNE
Seasons Will Change (2012)
Le spin-off américain d'Asia prend enfin vie !




ASIA
Silent Nation (2004)
La période John Payne se termine en beauté


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- John Payne (chant, basse, guitares)
- Geoff Downes (claviers, programmations)
- +
- Steve Howe (guitares)
- Pat Thrall (guitares)
- Guthrie Govan (guitares)
- Ian Crichton (guitares)
- Elliott Randall (guitares)
- Tony Levin (basse)
- Gary Liederman (basse)
- Chris Slade (batterie)
- Michael Sturgis (batterie)
- Simon Phillips (batterie)
- Vinnie Colaiuta (batterie)
- Luis Jardim (percussions)
- +
- David Grant's Gospel Choir
- Neil Lockwood (choeurs)


1. Awake
2. Wherever You Are
3. Ready To Go Home
4. The Last Time
5. Forgive Me
6. Kings Of The Day
7. On The Coldest Day In Hell
8. Free
9. You're The Stranger
10. The Longest Night
11. Aura



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod