Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : A-ha, Depeche Mode
 

 Site Officiel (410)

OMD - Dazzle Ships (1983)
Par WALTERSMOKE le 9 Juillet 2013          Consultée 1418 fois

La pop déteste la complexité. C'est un fait, pour toucher et faire danser les masses, il ne faut pas parler de trucs alambiqués ou utiliser des structures complexes et surtout peu communes pour vendre. Ce serait trop beau sinon. Neu!, par exemple, serait l'un des groupes les plus écoutés du monde. Voilà la leçon que n'a pas apprise OMD.
Après un Architecture and Morality qu'il est raisonnable de qualifier de culte, voilà que le groupe de new-wave a décidé d'aller loin, mais pour le coup, il est allé trop loin. 1983, Dazzle Ships, est-ce que ça parle à beaucoup de gens ? Beaucoup moins que les deux précédents en tout cas. Trop expérimental, pas de vrai grand tube, pas vendeur... bref, tout concourt à faire de Dazzle Ships le vilain petit canard de la discographie d'OMD. Sauf qu'il existe d'autres albums pour remplir ce rôle. Et surtout, parce que Dazzle Ships est un bon album.

La démarche d'OMD sur Dazzle Ships est tout de même assez osée. Au lieu de pondre un album 100% new-wave bien pop, le groupe de Liverpool décide ici de se lancer corps et âme dans de la musique contemporaine. Sur le fil conducteur des technologies, les expérimentations et les collages s'accumulent comme de la neige sur une voiture en Sibérie (« Radio Prague », « Dazzle Ships », « Time Zones »). Attention toutefois, il ne faut pas croire qu'il n'y a que ce genre de musiques sur Dazzle Ships ! Des titres bien new-wave/synthpop y figurent également. De plus, ils n'ont clairement pas à rougir devant les grands tubes du groupe, même si le public a moins accroché.

Les morceaux dits expérimentaux sont plus ou moins accessibles. Ils sont très courts certes (le plus long ne dépasse pas les 2 minutes 30), mais entendre des horloges parlantes qui se superposent (« Time Zones ») ou bien un enregistrement d'une radio tchécoslovaque (« Radio Prague », qui ouvre l'album), ce n'est pas ce que j'appelle des morceaux accrocheurs. L'entreprise paie toutefois très bien du point de vue musical, ils attirent la curiosité. « ABC Auto-Industry » est de loin celui qui amusera le plus, tout en gardant une certaine mélancolie dans le « chant ».

Quant aux titres plus new-wave, ils incorporent bien la musique contemporaine, tout en proposant quelque chose de plus grand public. La qualité est toutefois assez variable, en témoignent « Silent Running » et « Of All the Things We've Made », assez médiocres au passage. D'autres chansons valent bien plus, comme « Telegraph », titre concis et efficace, même si McCluskey crie un peu trop par moments. Il paraît difficile ensuite de passer sous silence « Genetic Engineering », hommage évident à Kraftwerk, la principale inspiration d'OMD. Mais les meilleures chansons de Dazzle Ships ne sont pas les plus rapides ni les plus enjouées, loin de là. « The Romance and the Telescop » est tout simplement sublime, elle montre un OMD capable de se faire incroyablement romantique, voire précieux. Il est d'ailleurs honteux qu'elle soit passée en face B à l'époque. « International » se pose en ballade légère et agréable. Le fait qu'elle ne résiste pas aux écoutes répétées relativise malheureusement ses qualités, dommage.

Soyons francs, Dazzle Ships est une réussite évidente. Malgré quelques couacs, il fait aisément partie des meilleurs albums d'OMD, sans souci. Hélas, l'audace affichée n'a pas convaincu le public, qui réclamait quelque chose de bien plus accrocheur et facile pour s'amuser dessus. La conséquence d'un tel rejet sera Junk Culture, aïe…

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par WALTERSMOKE :


James HORNER
Aliens (1986)
Cette fois, c'est la guerre.




Alex NORTH
Spartacus (1960)
"I am Spartacus !"


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Andy McCluskey (chant, guitares, basse, claviers)
- Paul Humphreys (claviers, percussions, choeurs)
- Martin Cooper (saxophone)
- Malcolm Holmes (batterie)


1. Radio Prague
2. Genetic Engineering
3. Abc Auto-industry
4. Telegraph
5. This Is Helena
6. International
7. Dazzle Ships
8. The Romance And The Telescope
9. Silent Running
10. Radio Waves
11. Time Zones
12. Off All The Thing We've Made



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod