Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (276)

Axel BAUER - Peaux De Serpent (2013)
Par ERWIN le 19 Avril 2013          Consultée 1850 fois

Voila désormais trente années qu’Axel BAUER hante les détours de la chanson française. Chaque ado des années 80 se souvient de « Cargo de nuit », de la vidéo de Mondino, de la personnalité d’Axel, mec original et insaisissable. Des hauts et des bas qui ont ponctué sa carrière jusqu’à présent, je retiens un élément essentiel : ce « Peaux de serpents » n’est que son sixième opus. La vie a passé comme pour chacun et c’est un compositeur émérite de 51 printemps que nous retrouvons aujourd’hui. Le son reste globalement léger, malgré son amour de la distorsion, Axel n’en pose que rarement dans ces compositions. En revanche les atmosphères sont éthérées, parfois même irréelles. Au niveau de l’ambiance, il existe une certaine alchimie globale qui –toutes proportions gardées-pourrait être comparable à celle des derniers albums de BASHUNG, j’y reviendrai.

Premier constat : l’accès à cette zique n’est pas si simple. Je déplore le choix des titres plus mainstream comme porte étendard d’une musique beaucoup plus sombre qu’il n’y pourrait paraître au départ. C’est donc « Souviens-toi » qui tente de truster les sommets des hits. Pour moi un des titres les plus faibles de l'album. « Pense à nous » semble taillé pour devenir le second single de l’album.

Ambiance "à la BASHUNG", c’est notamment le cas sur ma compo préférée de l’album, une véritable pièce dramatique intitulée « Orfèvre de l’inutile », la voix très rock de Axel y suit un piano solitaire. Ainsi naît une petite merveille de poésie traçant un itinéraire amoureux ou chacun pourra retrouver son histoire.
Mais il faut aussi souligner la joyeuse « Tous les hommes à la mer » dans laquelle l’artiste partage le chant avec Jean-Louis AUBERT, pour le meilleur il faut bien le dire. On lui trouvera une filiation évidente avec la classique « Dès que le vent soufflera » de RENAUD. Le refrain est mémorable, vous le retiendrez dès la première écoute.

« Elle est SM », au ton plus rock alternatif, drivée par une guitare sous amphétamine. A nouveau, c’est facile, carré et efficace, aisément identifiable. Un titre que j’aurai personnellement choisi pour être un single, il est suffisamment pêchu pour cela. Les lyrics psychiatriques de « Lève toi » font référence à la procrastination qui fait rage dans la société d’aujourd’hui.

Tant au niveau des paroles que de l’ambiance c’est sur des morceaux comme « L’aveugle » que l’on retrouve encore l’esprit du génial Alain BASHUNG. C’est étonnant et Axel prend parfois même les intonations/invocations dont Bashung s’était fait le spécialiste. Si vous ne me croyez pas tentez donc l’écoute de « L’enfer », ou cohabitent ensemble les esprits d’Alain et de Serge GAINSBOURG. Une guitare très psychédélique mène « Je fais de mon corps », chanson ou le chanteur insiste sur certaines syllabes de la même manière que Bashung le faisait. Sur « Rien ne s’oublie », la jolie chanson fait place à un solo de guitare de toute première bourre histoire de se rappeler qu’Axel reste un excellent gratteux.

En définitive, ce sixième album est doté d’un équilibre s’apparentant à de la sagesse. Le parallèle avec BASHUNG est évident, bien que la filiation soit incertaine. Toujours est-il que les compositions sont de très bonne qualité, certaines étant mémorables. C’est donc un énième retour réussi pour Axel, il reste à souhaiter pour lui qu’un des singles fasse un flambard.
A conseiller en tout cas !

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Elvis PRESLEY
From Elvis In Memphis (1969)
Le king reprend son trone




SKIP THE USE
Little Armageddon Tour (2015)
Ch'ti pois sauteur


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Souviens-toi
2. Pense à Nous
3. Elle Est Sm
4. Tous Les Hommes à La Mer
5. La Chasse à L’instant
6. Le Jour De ça
7. Aveugle
8. Je Fais De Mon Corps
9. Lêve Toi
10. L’enfer
11. Orfévre De L’inutile
12. Rien Ne S’oublie



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod