Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 0)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (990)

Axel BAUER - Sentinelles (1990)
Par ERWIN le 20 Février 2015          Consultée 3809 fois

Le deuxième album de l'ex-marin de "Cargo" - Je sais, ça commence à gonfler de rappeler cela, mais certains ne le savent pas ! Juré, c'est la dernière fois -. Il est putain de temps de rebondir si le bel Axel ne souhaite pas squatter les tréfonds des scènes de Province. Pas simple après avoir tutoyé les sommets de repartir de moins que zéro : l'album Les nouveaux seigneurs a fait un flop monumental. Au moins cette fois, on reconnaît la tronche du beau gosse sur la photo. Il a raison d'en jouer, ça ne peut qu'aider.

Dieu merci, il y a une justice dans le show-biz français car, après une sortie peu remarquable en 90, c'est la sortie d'un premier single "Metamorphosis" sans la moindre réaction des critiques ou des fans, mais il est vrai que ce titre tout plat ne s'y prête guère. Quel manque de jugeote dans le choix du premier single ! Dieu merci "Éteins la lumière" sort début 92, soit un paquet de temps après, et la compo déclenche un vrai tollé dans les charts français. Un son bien couillu, une agressivité qu'on lui avait oubliée, des paroles faciles à retenir et une ligne mélodique des plus sympas font de ce titre un des plus réussis du rock français. Ce riff d'enfer reste encore aujourd'hui un des plus réussis que je connaisse. Quel plaisir à jouer ! D'ailleurs, sur la vidéo, Axel joue avec la vieille 'battered Strat' de Rory GALLAGHER. La comparaison n'est pas si foireuse car l'artiste est aussi un superbe gratteux. Le ton est juste, ah super ! Tout est bon dans cette chanson !

De plus, le Parisien a tiré les leçons du passé, il n'y a qu'à entendre le morceau introductif : le superbe hard-rock de "Au dessus des villes". On croirait du TELEPHONE d'excellente qualité. C'est le moment d'évoquer l'ombre bienveillante de Jean-Louis AUBERT qui plane discrètement sur cet album. Entre lui et Catherine RINGER, le paquet a été mis. C'est Jean-Louis qui a permis à l'ex-docker de renouer avec l'envie, puis le succès. C'est ensuite le rock'n'roll de "Revolution", pas révolutionnaire mais très sympa. On retrouve ensuite les petites expérimentations originales du "Grand soleil" et surtout de "Maria" à l'ambiance crépusculaire, et même les gimmicks de ses premières compos sur "Dance on". Les autres compos sont moins mémorables.

Il y a un mieux incontestable. Le choix de coller au Rock s'avère une bonne idée. Un peu plus de simplicité et de réalisme lui a permis de décoller avec "Eteins la lumière". Et un artiste qui rebondit ! Un ! C'est assez rare pour être signalé. D'autant que ce ne sera pas le dernier rebond de sa carrière.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


WISHBONE ASH
Bona Fide (2002)
Retour aux affaires




Chris REA
Santo Spirito Blues (2011)
Le dernier album de Rea


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Au Dessus Des Villes
2. Maria
3. Sentinelle
4. Révolution
5. Eteins La Lumière
6. Le Grand Soleil
7. Metamorphosis
8. Salam
9. Le Voyageur
10. Dance On



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod