Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  LIVE

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : King Crimson, Black Star Riders, Saxon, Paul Weller , Dare, Uriah Heep, Emerson, Lake & Palmer, Yes, Steven Wilson
- Style + Membre : Gtr, Asia Featuring John Payne, Uk
 

 Site Officiel (607)
 Asia Featuring John Payne (359)

ASIA - Fantasia (2007)
Par RED ONE le 1er Octobre 2013          Consultée 1578 fois

Ah ben oui, hein. Il fallait bien que ça finisse par arriver un jour. De quoi est-ce que je parle ? De la reformation du line-up original d’ASIA bien sûr.

Si vous avez loupé quelques épisodes de l'histoire agitée de notre supergroupe britannique favori, petit rappel : cette reformation du line-up original de 1982 était espérée par beaucoup d'amateurs de prog depuis longtemps, et une tentative de réunion du trio Wetton/Downes/Palmer (sans Steve Howe, donc) échoua de peu à la fin des années 1990. ASIA poursuivait néanmoins toujours son existence, sous la houlette du claviériste Geoff Downes qui, assisté du chanteur John Payne, continuait d'enregistrer divers albums de qualité inégale mais qui gagneraient à être redécouvert de nos jours. Par ailleurs, après une brève période sans réels concerts, ASIA s'était remis à tourner de façon régulière suite à la parution des excellents albums Aura (2000) et Silent Nation (2004). Les très bons lives America (2002) et Extended Versions (2007) seront d'ailleurs tirés de ces tournées.

Oui mais voilà, Geoff Downes tout comme John Wetton semblaient désirer ardemment que la formation originale d'ASIA se réunisse à nouveau un jour ou l'autre, et il suffisait de savoir attendre le bon moment. Les deux musiciens avaient d'ailleurs quelque peu préparé le terrain dès 2005 en enregistrant ensemble deux albums sous le nom WETTON/DOWNES ("Icon" en 2005 et "Icon II: Rubicon" en 2006). Sauf qu'on ne saurait dire si l'année 2007 était réellement ce bon moment tant attendu : à cette époque, le line-up officiel d'ASIA est toujours officiellement composé, outre Geoff Downes, de John Payne (chant, basse), Guthrie Govan (guitare) et Jay Schellen (batterie). Un successeur à Silent Nation (2004), provisoirement baptisé Architect Of Time, est d'ailleurs déjà en préparation. Et c'est donc avec un certain manque de classe que Geoff Downes va purement et simplement mettre tout ce travail préparatoire à la poubelle et virer sans ménagement ses musiciens. Le pauvre John Payne, dévoué corps et âme à ASIA depuis 1991, ne s'en remettra d'ailleurs pas et partira fonder son propre line-up d'ASIA, "ASIA Featuring John Payne"...

Et c'est donc dans ce contexte un peu trouble que le line-up original d'ASIA se réunit sur scène à Tokyo, en 2007, pour l'anniversaire des 25 ans de la fondation du groupe. Pourtant, malgré l'aspect historique de ce concert, ce live de la reformation se révèle assez décevant. Non pas que les musiciens soient mauvais, non non, nous avons quand même affaire à quatre grosses pointures au sommet de leur art. Mais ce live de la reformation pêche par un son assez sec, sans réelle finesse dans le mixage. Niveau setlist, pas de véritable surprise, car évidemment, John Wetton refusant d'admettre qu'ASIA ai pu exister en son absence entre 1991 et 2006, nous n'aurons droit à aucun titre d'ASIA antérieur à 1986. Voir même, pour être encore plus précis, à aucun titre antérieur à 1983, car la majorité des titres sont issus du premier album éponyme de 1982, et le second opus Alpha (1983) n'est représenté que par "Don't Cry" (évidemment) et "The Smile Has Left Your Eyes". "Ride Easy", issue de l'anecdotique EP Aurora (1986), était à l'origine une face B du single "Heat Of The Moment" sorti en 1982, donc ça ne compte pas vraiment.

Heureusement, ce manque d'originalité apparent est sauvé par quelques aspects plutôt intéressants. Soucieux d’honorer le passé de chaque musicien, ASIA reprend ainsi des morceaux des anciennes formations dont ses membres d'origine ont fait partie. Nous aurons donc ainsi droit à du YES ("Roundabout"), à du KING CRIMSON ("In The Court Of The Crimson King"), à du BUGGLES ("Video Kills The Radio Star") et à du E.L.P. ("Fanfare For The Common Man"). Tout ça, en apparence, c’est très bien et même plutôt sympa. D’ailleurs, le groupe sort plutôt grandi de cet exercice, s’affirmant réellement comme un supergroupe de rock progressif, ce qu’il a souvent failli à démontrer dans le passé du fait de compositions parfois beaucoup trop empruntes de son rock FM et pas assez typées prog. Mais au fond, qu’est-ce que ça apporte ? Pas grand-chose. Une impression de mégalomanie acceptée par tous (public y compris) ressort de cet aspect du live. On se dit que quand même, nos 4 gaillards doivent avoir grave pris le melon pour autant s'auto-célébrer à ce point.

L'impression générale que l’on peut avoir au sortir d'une première écoute de ce live tokyoïte de 2007 est celle d’une relative déception. On en vient même à regretter la précédente version de la formation, avec John Payne et Guthrie Govan. Mais que voulez vous... ASIA, c'est un peu comme BLACK SABBATH : quoi qu'on fasse pour démontrer la pertinence des autres versions du groupe, on en reviendra toujours à la formation originale. Pas sûr toutefois qu'ASIA soit comparable à BLACK SABBATH en importance dans l'histoire de la musique, et c'est peut être aussi pourquoi cette reformation de 2007 apparait comme ostensiblement marquée du sceau de la mégalomanie.

Le groupe semble d’ailleurs avoir pris conscience de ces faiblesses puisque ce live du line-up original d’ASIA, alors fraîchement reformé en 2007, sera loin d’être le dernier. Pris d’une véritable frénésie de publications live, ASIA publiera autres témoignages de ses tournées mondiales suivantes entre 2008 et 2013, afin de démontrer au grand public que nos quatre vétérans ont toujours la patate sur scène et ne sont pas un groupe de vieux croûlants sympas qui font de l'A.O.R....

Fantasia demeure cependant un live historique pour les amateurs du groupe et son écoute se révèle quand même intéressante pour qui apprécie ces 4 légendes du rock progressif...

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par RED ONE :


ARCTURUS
Arcturian (2015)
Enfin de retour des profondeurs de l'espace...




ASIA
Silent Nation (2004)
La période John Payne se termine en beauté


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- John Wetton (chant, basse)
- Geoff Downes (claviers, choeurs)
- Steve Howe (guitares, choeurs)
- Carl Palmer (batterie)


1. Time Again
2. Wildest Dreams
3. One Step Closer
4. Roundabout
5. Without You
6. Cutting It Fine
7. Steve Howe Solo
8. Fanfare For The Common Man
9. The Smile Has Left Your Eyes
10. Don't Cry
11. The Court Of The Crimson King
12. Here Comes The Feeling
13. Video Killed The Radio Star
14. The Heat Goes On / Carl Palmer Solo
15. Only Time Will Tell
16. Sole Survivor
17. Ride Easy
18. Heat Of The Moment



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod