Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : A-ha, Depeche Mode
 

 Site Officiel (410)

OMD - Night Café (2013)
Par WALTERSMOKE le 22 Octobre 2013          Consultée 931 fois

Habituellement, parler des singles parus après l'album qui les contient n'est jamais intéressant. Avant, ça peut toujours passer, et permet de faire suivre l'actualité, pour peu qu'on aime les singles promotionnels. Mais après, non. Que dire de plus sur une chanson qu'on connait déjà ? Et si encore il y a une face B inédite, à la rigueur pourquoi pas, mais elles se font rares, voire en état d'extinction depuis des années. Donc, a priori je devrais avoir honte de venir devant vous, amis lecteurs, la chronique de Night Café sous le bras.

Pourtant, il n'y aucune raison d'être frappé par l'opprobre. Le troisième single issu du dernier album en date d'OMD se différencie des deux autres ("Metroland" et "Dresden") par sa durée. En effet, avec les dix titres qui composent le single, Night Café atteint la durée de...41 minutes. A ce stade, ce n'est plus du tout un single, et c'est même trop long pour parler d'EP. Toutefois, il ne s'agit pas pour autant d'un EP se posant comme prolongation du LP, comme on en voit trop souvent. Ceux qui ne raisonnent que par la quantité (les fous) ne seront clairement pas déçus, c'est sûr.

Il y avait moyen de réduire l'EP, pourtant. Sur les dix pistes, quatre sont des remixes de "Night Café", tous plus futiles et mauvais les uns que les autres. Le principal intérêt se trouve dans les morceaux qui complètent l'ensemble. Il s'agit en effet des faces B des précédents singles, accompagnés par l'inédit "Kill Me". En 2001, à travers la compile Navigation, OMD avait montré que ce qu'il planquait en deuxième face d'un single dans leur grande période était loin, très loin d'être du remplissage. Ce qui était vrai dans les années 80 l'est encore trois décennies plus tard. "Time Burns" est un court passage expérimental, dans la lignée de "Decimal" et des morceaux courts de Dazzle Ships, tandis que l'instrumental "Frontline", s'il pêche par classicisme, n'est pas en mesure de déplaire quiconque aime la musique électronique classique. En revanche, "Kill Me" est bien une chanson faiblarde, qui a bien fait de ne pas avoir été choisie pour English Electric. Si les couplets de McClusky sont corrects, ce n'est pas du tout le cas du refrain, chanté par Humphreys. Autre chose, dans sa globalité, "Kill Me" est ennuyeuse et pataude.

Grâce à un côté « compilation de B-sides », Night Café n'a pas à rougir quant à son entrée dans la discographie d'OMD. En retirant les remixes, on obtient même un EP de 20 minutes tout à fait remarquable et recommandable. A écouter si l'occasion se présente.

A lire aussi en NEW-WAVE par WALTERSMOKE :


YELLO
Stella (1985)
Une apogée du kitsch




LADYTRON
Best Of 00-10 (2011)
Best gift ever


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Night Café
2. Kill Me
- faces B
3. The Great White Silence
4. Time Burns
5. No Man's Land
6. Frontline
- remixes De 'night Café'
7. Vile Electrode 'b-side The C-side'
8. Metrolands's Nighthawks
9. Taoyoyo
10. Sin Cos Tan



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod