Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Van Der Graaf Generator
- Membre : Tri Yann, Michel Berger , René Werneer , Stella Vander

MAGMA - The Unnamables (1972)
Par TARTE le 22 Mai 2014          Consultée 1276 fois

Après les deux grandes claques que furent « Kobaïa » et « 1.001° Centigrade », Magma opère un petit retour aux sources et décide de publier un nouvel album sous son nom original : Univeria Zekt. La démarche s’éloigne de l’univers ébauché par les deux premiers Magma tout en participant à son évolution. Subtilité quand tu nous tiens.

Le personnel est certes inchangé, mais les morceaux seront chantés en français et en anglais. De plus, le groupe en profitera pour expérimenter par l’improvisation. Teddy Lasry composera la majeure partie des titres de la première face, Vander étant omniprésent sur la seconde.

The Unnamables surfe sur l’héritage laissé par Kobaïa et 1.001° Centigrade. Cuivres très présents, couleurs Jazz, musique de ruptures, mais avec une touche de folie en moins. La formation s’assagie le temps d’un album pour se fournir le temps nécessaire à la gestation de « Mëkanïk Destruktïw Kommandöh » tout en cultivant une jolie palette de sons. Des rythmes binaires et tribaux (« Altcherina »), aux ballades instrumentales (« Ourania », « Clementine ») en passant par un Jazz-Rock très bien ficelé (« You Speak And Speak And Colegram », « Something’s Cast A Spell »).

La pièce majeure du disque, « Africa Anteria », est l’indice qui annonce la musique répétitive et incantatoire des albums à venir. Vander part à la recherche du rythme qui parle au corps, empruntant à la musique africaine ses plus véloces balancements dans un impressionnant bœuf de onze minutes.

L’album se termine sur « Undia », morceau le plus Zeuhl du disque. Pas seulement parce qu’il est chanté en Kobaïen, mais par ses chœurs, sa progression, ses nappes de claviers et son instrumentation, un petit moment de grâce.

The Unnamables et à la fois un album en marge de la discographie de Magma, et totalement inclus dans sa continuité artistique. Il fait office de boussole, de sextant annonçant la transition vers MDK, puis Köhntarkösz. Un disque qui n’a pas la prétention d’égaler les grosses productions de Magma, mais qui les sert à merveille.

A lire aussi en JAZZ par TARTE :


The SOFT MACHINE
Fourth (1971)
Jazz




Esperanza SPALDING
Radio Music Society (2012)
Jazz


Marquez et partagez





 
   TARTE

 
  N/A



- Klaus Blasquiz (chant, percussion)
- Faton Cahen (pianos)
- Francis Moze (guitare basse, orgue)
- Teddy Lasry (saxophones, flûte, orgue)
- Yochk'o Seffer (saxophones)
- Tito Puente (trompette)
- Claude Engel (guitares électrique et acoustique)
- Zabu (chant)
- Lionel Ledissez (chant)
- Christian Vander (batterie, percussion, chant)


1. You Speak And Speak Colegram
2. Altcheringa
3. Clementine
4. Something's Cast A Spell
5. Ourania
6. Africa Anteria
7. Undia



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod