Recherche avancée       Liste groupes



      
PROG/POP  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 



MARTIN CIRCUS - En Direct Du Rock'n'roll Circus (1969)
Par WALTERSMOKE le 24 Juillet 2015          Consultée 1972 fois

Commencer à parler de rock français, c'est s'exposer à de dangereux quolibets de la part de gens persuadés que John Lennon avait raison (« le rock français, c'est comme le vin anglais, c'est pas bon » ou un truc du genre). Parler de rock français des années 60 permet un pas de plus dans le dédain, car bien vite des images horrifiques apparaissent. « Le rock des années 60 ? Bah, Johnny si tu veux... mais bon, globalement, c'est de la merde, z'étaient tellement à la ramasse les Français ». Et ce n'est pas totalement faux : à l'heure où le rock anglais se positionne en meilleure musique du monde et que le krautrock naît de l'autre côté de l'Allemagne, les Français ne font pas grand-chose pour avancer, du moins de manière apparente. La variété et la chanson à texte font encore force de loi, qu'on le veuille ou non.

Pourtant, certaines formations, bien évidemment pas mainstream, veulent sortir du lot, et montrer que dans le pays des 300 fromages on sait aussi faire du bon gros rock qui claque. Parmi ces formations arrive inévitablement MARTIN CIRCUS. Casé de nos jours dans la catégorie « variété française » (et pas forcément de manière méliorative), le groupe, né en 1969, a cependant commencé dans une musique pas forcément éloignée du rock progressif, ou du moins du proto-prog. La structure initiale de MARTIN CIRCUS peut en témoigner : à la base, il s'agit d'un quintette formé par le bassiste Bob Braun, le souffleur-chanteur Gérard Pisani, le batteur Jean-François Leroy, le chanteur Paul-Jean Borowski, également organiste, et Patrick Dietsch, officiant à la guitare. Une formation originale pour un groupe français donc, et bien déterminé dans son objectif.

Pour marquer un peu les esprits, MARTIN CIRCUS sort en 1969 son premier disque, En direct du rock'n'roll circus, qui comme son nom l'indique est un album live. Drôle de choix pour un groupe orienté rock/pop, mais qui n'est pas rare ni jamais vu, et qui place le groupe dans la lignée des Yardbirds, ou plus proche, de Nino Ferrer. Ce qu'il faut surtout retenir, c'est que des 12 chansons présentes sur les 41 minutes de l'album (c'est beaucoup pour l'époque), aucune n'est une reprise, et tout est écrit par les membres du groupe. Voilà donc un quintette audacieux, qui prend des risques, respectant par là-même ses principes fraîchement établis.

Ceci étant, ce geste ne peut être que vain si ces morceaux sont mauvais. Et autant le dire de suite : une fois qu'on ne fait plus cas de la production typique de l'époque, c'est un festival de compositions redoutables auquel on a affaire. MARTIN CIRCUS est un groupe qui sait concilier textes travaillés et musique imparable. Sans doute également porté par le vent des révoltes de mai 1968, le groupe n'hésite pas à s'éloigner fort bien des velléités niaises de leurs contemporains (coucou les yéyés et affiliés), voire se faire provocateurs ("Moi j'ai fait la guerre", "C'est pas de la soupe"...), le tout avec poésie s'il vous plait. Et pour ceux qui douteraient des talents du groupe en tant qu'instrumentistes, il n'y a qu'à écouter les riffs et soli joués par Pisani et Dietsch, que l'orgue de Borowsky accompagne avec brio.

Osons le dire tout de go : En direct du rock'n'roll circus est un album majeur du rock français. Le succès d'estime qu'il a eu à sa sortie ne doit pas masquer la valeur réelle de l'album, qui ne souffre que de quelques défauts mineurs (la débilité de "Moi je lis les bandes dessinées", et encore). Il s'agit également d'un début prometteur pour ce qui aurait dû devenir une référence du rock français, rien que ça.

Note réelle : 4,5/5

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


KING CRIMSON
B'boom: Live In Argentina (1995)
Le thrak en live




KING CRIMSON
West Coast Live (projekct Four) (1999)
L'apothéose


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Bob Braun (basse)
- Gérard Pisani (chant, saxophone, trompette, flute)
- Jean-françois Leroy (batterie)
- Paul-jean Borowski (chant, orgue)
- Patrick Dietsch (guitare, chant)


1. La 3ème (ouverture)
2. Moi J'ai Fait La Guerre
3. Tout Tremblant De Fièvre
4. Tomahawk
5. Barbe-bleue
6. Moi Je Lis Les Bandes Dessinées
7. Le Matin Des Magiciens
8. C'est Pas De La Soupe
9. Troïka
10. À Quoi Sert Ma Prière ?
11. Nos Larmes Tombaient
12. La 3ème (final)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod