Recherche avancée       Liste groupes



      
INDUS  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1995 Herzeleid
  Du Riechst So Gut
1996 Seemann
1997 Sehnsucht
  Das Modell
  Engel [fan Edition]
  Engel
1998 Stripped
  Du Riechst So Gut '98
1999 Live Aus Berlin
  Live Aus Berlin
2001 Mutter
  Sonne
  Ich Will
  Links 2 3 4
  Mutter
  Asche Zu Asche
2002 Feuer Frei!
2003 Lichtspielhaus
2004 Reise Reise
2005 Rosenrot
2006 VÖlkerball
2009 Liebe Ist Für Alle Da
2010 Ich Tu Dir Weh
2011 Made In Germany 1995-201...
2017 Paris
 

- Style + Membre : Lindemann

RAMMSTEIN - Sehnsucht (1997)
Par ERWIN le 26 Septembre 2015          Consultée 994 fois

Les dés sont jetés, le premier groupe chantant dans la langue de Goethe est désormais en passe de percer sur le marché International. Pas évident, on sait le monde anglo-saxon peu intéressé par ce qui ne s'écoute pas en anglais... Pourtant, les ex-Allemands de l'Est persistent et vont même jusqu'à exacerber leur look en posant chacun pour une couverture assez morbide. On remarque de suite Till avec ses fourchettes sur les yeux, dans un hommage évident à leurs aînés les SCORPIONS, la couverture de leur album le plus connu Blackout. Ceci nous mène à discuter un brin du style pratiqué par nos teutons musculeux : le Neue Deutsche Arte, c'est de l'industriel dopé aux amphétamines du metal lourd - on citera leurs cousins de Ooomph -. Pourtant, ils viennent tous de scènes variées, on a aussi remarqué la présence de MOBY sur leur dernière tournée en Deutschland... Complexe d'analyser, et comme pas un de ces mecs n'est d'accord avec l'autre sur le sujet... Classons donc indus, car les refrains sont toujours très pop, les synthés très présents, la batterie monolithique et il y a fort peu de chorus de gratte... Bien sur, la classification metal est logique, mais indus l'est plus encore, dont acte !

Bref, pour ne pas tomber en disgrâce, il faut faire un double six ! Le groupe relâche rapidement "Engel"en single. Le petit sifflement donne une identité peu metallique, mais les grattes forment l'habituel mur de son sur lequel Till roule ses "Rrrr" avec autorité, l'intervention d'une voix féminine sur les nappes de synthé adoucit l'ensemble, mais n'empêchent nullement le headbanging furieux de l'auditeur. La production de Mister Helner est irréprochable de bout en bout. La monolithique et destructrice "Du hast", pivot inamovible des concerts - si vous ne vous êtes pas brisé la voix en hurlant "Du hast" sous les ordres de Till, vous ne savez pas ce qu'est un live !-. Simplicité, ordre et plomb sont les mots d'ordre de cet hymne - et quel break de Flake ! -.

Pourtant les titres les plus mémorables de cet opus sont ailleurs. Notre favori est certainement "Alter mann", qui développe les ambiances les plus diverses, et où le chant de Till évolue avec la compo magnifiquement, le refrain presque ambient n'est pourtant pas dispensé de l'exceptionnel mur de gratte. Sinon, nous avouons une attirance pour "Klavier" rarement plébiscitée par les fans. Till débute tout doucement, comme pour une berceuse, puis s'élève le mur infranchissable de rythmique quasi black, voyez le bridge, on croirait presque du SUMMONING par instant. Titanesque !

On étripe toutes sortes d'animaux tout au long du skeud, comme d'hab. Le refrain de "Kuss mich" va vous botter le cul "à la wermacht". Sur "Tier", le headbanging n'est pas recommandé pour les plus de 30 berges ! Non ! C'est tellement bien foutu que c'en est parfois surprenant, la capacité des RAMMSTEIN à ne pas se répéter malgré une recette assez simpliste est véritablement la qualité qui fait défaut à tous leurs concurrents. Cela dit, les lyrics restent branchés cul à donf, ce qui n'étonnera personne, dieu merci, les ricains ne causent pas allemand, voyez donc les charmantes paroles sur la géniale "Spiel mit mir" - "Joue avec moi" !!

Il y a certes quelques moments plus faibles, difficile de tenir un tel pas pendant une heure ! Je n'ai ainsi jamais été fan de "Buck dich" qui provoque toujours moult remous en concert et "Eifersucht" est carrément banale, ce qui est rare chez nos camarades d'outre Rhin. "Bestrafe mich" semble aussi un poil en dessous. Toutefois, le pari ne semble pas loin d'être réussi puisque KMFDM les embarque dans leur premier tour des USA, ou Sehnsucht - Nostalgie - va s'écouler à plus d'un million d'exemplaires malgré les stickers explicit lyrics. Au final, l'ensemble est encore meilleur que sur Herzeleid. Les Allemands gagnent ici leur place en première division des ténors de la fin du 20eme siècle.

A lire aussi en INDUS par ERWIN :


RAMMSTEIN
Mutter (2001)
Mutter uber alles




RAMMSTEIN
Herzeleid (1995)
Rrrrrrammm------steinnnnnnnn !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Till Lindemann (chant)
- Paul Landers (guitare)
- Richard Kruspe-bernstein (guitare)
- Christian 'flake' Lorenz (clavier)
- Oliver 'olli' Riedel (basse)
- Christoph 'doom' Schneider (batterie)


1. Sehnsucht
2. Engel
3. Tier
4. Bestrafe Mich
5. Du Hast
6. Buck Dich
7. Spiel Mit Mir
8. Klavier
9. Alter Mann
10. Eifersucht
11. Kuss Mich



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod